Lutte contre le trafic de stupéfiants

    1

    En effet, nous signalons, que l’importante saisie effectuée par les éléments de la Cellule Aéroportuaire Anti Transit de l’Aéroport International de Bamako-Sénou, intervenue, le 31 octobre dernier, a fait suite à deux autres grandes saisies de drogue dure, notamment de la Cocaïne.

     

     

    Il faudra noter qu’avant la grosse saisie de drogue dure : la Métamphétamine, les agents de la Cellule Aéroportuaire Anti Transit (CAAT) antenne de l’Office Central de lutte contre les Stupéfiants (OCS) avaient mis hors d’état de nuire deux autres gros narcotrafiquants.

    Il s’agit d’un sud africain, du nom de Michael Paul Sangster, arrêté en possession de kg et quelques grammes de Cocaïne, le 24 avril 2013, vers 18h07. Après avoir mais en vain de déjouer la vigilance des agents de la Cellule Aéroportuaire Anti Transit (CAAT) ; Michael Paul Sangster n’était pas à un premier transit à Bamako. Il aurait déjà passé quelques fois par notre capitale pour rejoindre certains pays de l’Asie, de l’Europe et de l’Amérique.

    Lors du voyage, où il est tombé dans les filets de nos braves soldats de sécurité, il était venu prendre la marchandise à Bamako, pour ensuite rallier certains pays de l’Asie. Des informations indiquent, qu’il était en partance pour Manilles, la capitale des Philippines et Doha au Qatar.

     

     

    La valeur marchande des trois kg de cocaïne qu’il transportait estimée à environ : 150 millions de FCFA. Cette importante saisie, a été suivie par un autre grand coup réalisé par le Lieutenant Alhader Maïga et ses hommes.

     

     

    Cette fois-ci, le narcotrafiquant est de nationalité nigériane. Il s’appelle Okoli M’Banéfo. Les informations font état, que ce narcotrafiquant était un habitué de la donne, il aurait transité par Bamako à plusieurs, mais cette fois-ci, il n’avait pas compter avec les stratégies pour le mettre hors d’état de nuire, planifiées, par le chef de la Cellule Aéroportuaire Anti Transit, le Lieutenant Alhader Maïga, son adjoint le Commissaire Mamadou S Coulibaly et l’équipe complète de la CAAT/OCS.

     

     

    Ainsi, en transit à Bamako, le 29 septembre 2013, Okoli M’Banéfo, qui avait quitté les villes brésiliennes de Sao Paulo et Rio de Janeiro via Addis-Abeba (Ethiopie) à bord d’un vol de Kenyan Airways, devrait rallier certains pays de l’Europe et de l’Asie. L’arrestation d’Okoli M’Banéfo serait partie d’une opération de contrôle de routine. A sa mise aux arrêts, ce jour 29 septembre 2013, vers 15h45, il transportait une quantité de cocaïne, qu’il avait minutieusement emballé avant de placer le produit prohibé dans les profondeurs de sa valise.

     

     

    Par Zhao Ahmed Amadou Bamba

    lecoqcocorico@gmail.com

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    1 commentaire

    1. tout sa ce att llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    Comments are closed.