faits-divers

La ville de Fana, située à 120 km de Bamako, a été mouvementée ces dernières 72 h. Le Garde des Sceaux est parti en catimini éteindre le feu suite à l’ampleur que prenait la grogne. Le ministre de la justice, Ali Batchily, est arrivé avant la mi-journée du mercredi 8 Octobre. Accompagné d’une importante délégation […]

Lire l'article …
Nafigui dans  Bamako : Un chauffeur de Sotrama insulte la mère d’un policier  et lui donne 1 000 F pour récupérer son cahier

Les policiers de la circulation de Bamako ne finiront jamais de nous surprendre chaque jour au cours de leur mission. En plus des rackets qu’ils font à longueur de la journée, ils sont l’objet des injures parfois même échangent des coups de poing avec leurs interlocuteurs.   L’affaire s’est déroulée le dimanche 28 septembre au […]

Lire l'article …

Il s’appelle Bakary Diarra, âgé aussi de 17 ans, tout comme la victime, par lui poignardée. Et c’est la gestion du butin qui est à l’origine du drame. Le commissariat de police du 6ème arrondissement vient là de prouver son efficacité.   Nous vous soumettions les faits dans notre précédente livraison. Pour rappel, le corps […]

Lire l'article …

La journée a été très longue pour le juge Noumoussa Samaké, le Mardi dernier à Fana. Excédée par son accointance avec un voleur de bœuf, Diop ses complices Karim Diawara et l’ancien vétérinaire de la ville et une bande de voleurs, la population a failli mettre la ville à feu et à sang. Le pire […]

Lire l'article …

A la grande différence des fêtes passées, et à cause de la conjoncture difficile qui prévaut présentement, Vieux Ganaba s’était préparé en conséquence, pour bien passer la fête de Tabaski en famille. En plus des tenues pour les enfants, il avait déboursé une forte somme d’argent pour se procurer un mouton assez gros pour satisfaire […]

Lire l'article …

Le corps d’un jeune soupçonné d’appartenir à la pègre, a été retrouvé mardi dernier au Carrefour de Banconi. Ila été poignardé à mort, la veille. Il répondait au nom d’Oumar Coulibaly, âgé de 17ans domicilié à Banconi Noumoribougou, fils de Sékou et de Wassa Coulibaly. Apprenti-menuisier, il était connu pour être du «milieu». Sa dépouille […]

Lire l'article …

Menacé mort par un de ses subalternes du nom de Yacouba Mariko, le commandant de brigade de gendarmerie de Kignan, le major Modibo Kouyaté, vient d’être attaqué à la grenade lacrymogène au Centre de lecture et d’animation culturelle de Kignan (Clac).   Le jeune gendarme Yacouba Mariko de la gendarmerie de Kignan vient de mettre […]

Lire l'article …

Dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 septembre, les éléments de la Brigade Territoriale de la Gendarmerie de Kalabancoro ont mis le grappin sur cinq braqueurs. Il s’agit de la redoutable bande d’Ousmane Yarnogué, un repris de justice.   Il était aux environs de 3 heures du matin, quand deux braqueurs de la […]

Lire l'article …

En cette veille de fête couplée à la rentrée scolaire, les cambriolages et vols qualifiés deviennent de plus en plus fréquents dans la ville de Koulikoro, mettant en danger la tranquillité des paisibles citoyens particulièrement les commerçants. Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 septembre dernier, le secrétariat public de Koulikoro, le lieu […]

Lire l'article …
Auteur d’une tentative de viol sur une femme d’un âge avancé à Bougouni : Drissa Koné enfin sous les verrous

Après avoir semé la terreur dans le milieu paysan à Foulaboula et N’Tjila dans la commune de Bougouni, Drissa Koné, âgé d’une cinquantaine d’années, a échappé de justesse au lynchage d’une foule surexcitée dans une localité située à une dizaine de kilomètres de Bougouni. Il était accusé de tentative de viol sur une femme répondant […]

Lire l'article …

La scène se déroule à la Faculté le jeudi 11 septembre 2014. Deux professeurs se sont battus comme sur un ring. Il s’agit d’Issa Sidibé, chef de service de la scolarité, et de Mamadou Samassékou, chef DER, c’est-à-dire directeur des études.     Après les examens de fin d’année, les professeurs de la faculté siègent […]

Lire l'article …

La dégradation de nos mœurs demeure actuellement une grosse préoccupation. En effet le samedi 20 septembre dernier les clients d’un bar situé à l’ACI 2000 à Hamdallaye non loin de la place CAN étaient tous concentrés à suivre les matches du championnat français aux alentours de 17 heures.   Quand un cri strident retentit dans […]

Lire l'article …