Péage de Manambougou : Des agents routiers transformés en racketteurs

    0

    Depuis des semaines, les chauffeurs sur l’axe Bamako-Koulikoro se plaignent des agents routiers .Malgré que les travaux de ladite route sont en cours, ces agents routiers imposent aux chauffeurs des frais de l’entretien de la route.

    Jeudi 1er mai 2017, un car transportant des journalistes est arrêté au poste de péage de Manambougou. Disputes entre chauffeur et agent routier.  Ce dernier réclame, 1000 F CFA, somme devant servir à l’entretien routier.

    De sources de l’autorité routière, pour une route non opérationnelle, les usagers ne doivent pas être soumis à la taxe relative à l’entretien routier. Les agents routiers du péage de Mananbougou sur l’axe Bamako-Koulikoro semblent agir en violation de cette disposition en continuant à racketter les transporteurs et en complicité avec les agents de sécurité déployés.

    Le chauffeur refusa de payer, l’agent insista.

    Tout se passe en présence des agents des forces de l’ordre assis à quelques mètres de l’agent racketteur. Un agent en uniforme intervient et menace de saisir le cahier du chauffeur. Lorsqu’il s’est rendu compte que les passagers sont des journalistes, il se calma. Lui et ses camarades (4) ont finalement dénoncé le caractère anormal de l’acte de l’agent routier.

    Malgré cet incident,  l’agent s’est entêté ; il exigea au chauffeur de payer  les 1000 francs.

    Le mercredi 31 mai dernier,  le collectif des chauffeurs se serait entretenu avec le gouverneur de Koulikoro à cause de cette tracasserie routière sur l’axe Bamako-Koulikoro.

     

    B .Guindo

     

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here