PMU-Mali : un parieur… pas rieur.

    0
    12

    Le Pari Mutuel Urbain, connu sous le nom de PMU-Mali, ne fait que d’heureux. Il arrive  qu’un heureux gagnant    regrette  son… gain.

     

    Les faits   se sont déroulés   au quartier de Niamakoro,  en commune VI. A B est un inconditionnel  du PMU. Aucune course ne lui échappe. Il  a toujours entre les mains, le programme officiel de la course. Programme à partir duquel, il compose ses numéros.

     

    Ce jour  de décembre 2011, la chance lui sourit. Il était assis devant un petit kiosque où il attendait les résultats de la course.  A l’annonce des résultats, il se retrouve avec deux tickets gagnants : le premier, dans l’ordre. Et le second, dans le désordre. Ivre de joie, il annonce la   nouvelle à son entourage.  Sans perdre de temps, il se rend à la boutique  d’à côté, pour prendre à crédit un sac de 100kg de riz, du thé, du sucre, entre autres.  Puis, chez le propriétaire de la maison et lui promet de s’acquitter  de ses arriérés de loyer. Et cela, dès le lendemain.

     

     Aussi, il avait d’autres projets   dès qu’il entrera en possession de son argent. La nuit a été  longue. Très longue.

    Le lendemain, il se lave et met  son plus beau boubou. Avant de  se rendre au kiosque, avec  ses deux tickets en main. Le vendeur de tickets, après vérification, lui remet   32 000 F CFA : 25 000 F pour l’ordre et 6000 F, le désordre. Il faillit  tomber dans les pommes.   Et voilà ses projets   en fumée. Il n’a pu  honorer la promesse  faite au boutiquier. Tout e honte bue, il prend la clé des champs, pour éviter les railleries de l’entourage.

     A B,  a décidé de ne plus jouer au PMU.

    A Parieur, “pas rieur“ et demi !

                                                                        Hassane Kanambaye

     

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.