Le Point : Pour que triomphe la justice

    3

    Il y a 9 ans, une jeune scolaire est enlevée en plein cours à Ségou. Un mois durant, elle a été violée avant d’être jetée dans un puits. Les assassins sont connus, mais le dossier est plombé à la justice de Ségou depuis. Pour quelle raison ? Vous devinez certainement ! Depuis 2008, la pauvre famille attend que justice soit faite pour enfin faire le deuil de sa fille.

    Justice à Awa Baba Traoré dite Gafouré ne serait-ce que pour permettre à ses parents, à ses frères et sœurs, ses camarades d’école et ses amis de faire leur deuil ! Justice pour que plus jamais cela ne se reproduise plus à Ségou, au Mali et nulle part ailleurs dans le monde !

    Justice ? Certains diront que c’est un rĂŞve utopique après neuf ans de silence de la justice et d’indiffĂ©rence des autoritĂ©s compĂ©tentes. Mais, nous, notre silence et notre indiffĂ©rence ne seront que de la complicitĂ©, une caution Ă  l’impunitĂ©. Comme le dit le très regrettĂ© Nelson Mandela, “cela semble toujours impossible jusqu’à ce que l’on le fasse”.

    Aucun combat pour l’égalité et la justice n’est utopique. Aucune bataille n’est de trop contre l’impunité.

    Ce combat pour faire justice Ă  Awa GafourĂ© et Ă  sa famille et Ă  toutes les victimes inconnues des crimes sexuels est avant tout un engagement individuel. Chacun doit s’engager conscient qu’“en faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilitĂ© d’en faire autant” (Nelson Mandela).

    Mais, elle est aussi collective cette lutte, car “aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès” (Nelson Mandela). Nous espĂ©rons surtout sur une mobilisation gĂ©nĂ©rale, des juristes, des mĂ©dias et de la sociĂ©tĂ© civile pour que justice soit faite Ă  Awa GafourĂ© avant le dixième anniversaire de son assassinat odieux.

    Justice Ă  Awa Baba TraorĂ©” est un Mouvement, une chaĂ®ne de valeur et de solidaritĂ© humaine. Le train de la justice est en marche. N’hĂ©siter pas Ă  y prendre votre place si vous voulez que sonne le glas de l’impunitĂ© un jour dans ce pays. N’oublions pas que, comme le dit Axel Oxenstiern, «l’espĂ©rance a la vertu d’encourager ceux qui au milieu des adversitĂ©s manquent de force» !

    Engageons-nous pour faire bouger les lignes avec le sentiment du devoir accompli. Nous assurons déjà notre ami et grand frère ainsi que confrère Moustaph Maïga de notre soutien personnel et celui de votre hebdomadaire Le Reflet dans ce noble combat pour la justice.

    Moussa Bolly

    PARTAGER

    3 COMMENTAIRES

    1. la justice est simple publiez les noms des ASSASSINS et un ou une “justice” s’en chargera.
      C’est bizarre que nous sommes tous prĂŞts a lyncher un petit voleur mais personne ne peut lever la main pour une fille du peuple conclusion l’hypocrise reside dans toute le sociĂ©tĂ© maliweb inclus.

    2. Tout le monde sait, au Mali, ce qui se cache en dessous de cette affaire! Awa GafourĂ© n’Ă©tait ni fille d’un avocat, ni d’un juge et de sur croix, d’un milliardaire!
      Comptez sur qui vous voulez, mais il n’y a pas de justice au Mali. Saisissez plutĂ´t la CPI ou autre, je n’en sais rien, mais je ne crois pas Ă  tous ces corrompus. Ces assassins, qu’ils profitent de leur impunitĂ©, mais qu’ils sachent que la sentence de dieu est sans appel. Merci

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here