Poste de police de Missabougou : Racket des citoyens au su et au vu des autorités

    8

    Ce poste est du ressort du 13ème  arrondissement. Il y a de cela quelques jours, il avait reçu la visite des bandits de grands chemins. Le quartier de Missabougou où est situé l’Hôpital du Mali, est une zone où excelle de grands bandits armés. A Missabougou, les populations sont laissées à elles-mêmes. C’est pourquoi, les malfrats rendent régulièrement visite aux paisibles populations de la cité. Les victimes sont ligotées, notamment les chefs de famille devant leurs progénitures. Quand on demande le secours de la police du 13ème Arrondissement, les arguments ne manquent pas,  pour une intervention.

    Aujourd’hui une pratique est en cours au niveau du poste de police de Missabougou, situé sur la route de l’Hôpital du Mali. Dès 8heures, les paisibles citoyens en partance à leurs lieux de travail où qui se rendent à l’Hôpital du Mali, sont sifflés au niveau du poste par deux agents. On leur soutire entre 1000 et 2000  FCFA au motif de contrôle. Quand vous n’avez pas de vignette, l’agent vous prend 2000FCFA et vous laisse partir. Pas de quittance. C’est réel cette pratique. Votre serviteur est descendu de sa voiture et s’est fait transporter par un motocycliste, afin de mieux comprendre le système. La moto qui transportait votre serviteur a été sifflé et ce dernier a tenu à payer la somme demandée. Quand il a exigé le reçu, l’agent de rétorquer qu’il n’en possède pas. L’agent infiltré ne savait pas qu’il avait à faire à un journaliste qui avait pris soin d’alerter les agents de la compagnie routière de cette pratique des agents en service au poste de Missabougou. On peut comprendre que les éléments de la routière en faction à l’entrée du 3ème pont, côté quartier Missabougou, fassent ce travail. A longueur de journée les engins à deux roues sont saisis et acheminés par camion benne, dans la cour de la CCR à Tomikorobougou. Qu’est ce qui peut expliquer, ce racket des agents du poste de Missabougou ? Ces éléments sont –ils autorisés à agir de la sorte ? Les éléments de la routière sont-ils au courant ? Pourquoi au poste, on ne délivre pas de reçu ?     A qui sont destinés ces montants perçus indûment ? Faut-il laisser la mauvaise graine ternir davantage, l’image de notre police ? A quoi sert l’inspection de la police, voire de la sécurité ? Il faut arrêter avec cette pratique ignoble et avilissante. Les animateurs de ce poste devront se soucier de la sécurisation des personnes et de leurs biens. Ils ne sont pas dans le bon rôle, ils n’ont qu’à s’organiser pour démanteler les nids des malfrats et non racketté les paisibles citoyens. Nous osons croire que la hiérarchie informée, prendra les mesures idoines, pour mettre fin à cette pratique que ce corps ne mérite pas.

    Sinaly 

    PARTAGER

    8 COMMENTAIRES

    1. Cher Sinaly, il faut qu’on vous apprenne toujours, il fallait dire Allahou Akbar et un boulevard allait s’ouvrir devant toi!

    2. Les policiers c’est une partie de NOUS-MÊMES que nous avons déployée sur la rue pour nous mettre de l’ordre. NGA hélas ce ne sont pas des policiers venus de la plante Mars ou du Ciel…ce ne sont non plus des policiers de la Suède ou du Canada ou même de la Cote d’Ivoire etc.. C’est de la pure souche malienne! Le problème de la circulation routière a plusieurs facteurs: l’incivisme des usagers, manque d’infrastructure routière standards et comfortable, bas salaires pour les agents de la police (un policier mal-payé est un brigand en puissance…lol!), manque d’application stricte de pénalités aux violateurs du code et règles de la route.

      Cependant, Pour résoudre le problème de la circulation au Mali il faudra suivre une méthode a 4 volets ordonnés: CADRE, AGENTS, USAGERS, LOI.

      1-CADRE = Environnement…routes standards, trottoirs bitumés et bien définis, rond-point élargis et démêlés, échangeurs, passage-piétons bien désignés et clairement symbolisé, éclairage public standard, feus tricolores efficaces, check point et stands de police bien désignés, barrières métalliques de la police (dépliable et pliable a souhait), imprimante mobile de ticket d’infractions ( une foi que le ticket es imprimé par l’agent de police pour une infraction il est comptabilisé dans l’ordinateur central et il n y a plus d’annulation jusqu’au payement!), guichets-police de contravention ( installé a chaque 5-km de grandes artères…en forme de kiosque blindé et équipé d’ordinateur du trésor, où on peut payer son ticket d’infraction pour retirer sa carte grise en 12h (maximum) ou on sera oblige d’ aller payer avec pénalité a l’Agence Centrale pour retirer sa carte grise)

      2- AGENTS = agents de police routiers bien formés, bien PAYÉS et bien équipés (motos de course-police, voiture de police routière, éthylotests (pour tester le taux de l’alcool du chauffeur), grue-camion (pour dégager immédiatement tout véhicule en panne au milieu de la route)

      3- USAGERS = CONDUCTEURS CORRECTES …exigence de permis de conduire authentique et valide pour moto, voiture et camion etc.. (non achetés ) , exigence d’age minimum de 16 ans pour moto et voiture de 18 ans pour camion etc..

      4- LOI = APPLICATION STRICTE de pénalités ( par tickets de contravention ou par arrestation immédiate a la police et saisie de véhicule:

      SAISIE AUTOMATIQUE DE VÉHICULES:
      -Sans plaque ou CH (en plus de ticket de contravention au chauffeur),
      -Sans visite technique (en plus de ticket de contravention au chauffeur);
      – Sans assurance

      ARRĂŠT AUTOMATIQUE DE CHAUFFEURS ET CONDUCTEURS:
      – Au volant avec un taux élevé d’alcool
      – Sans permis de conduire
      – En dessous de l’age minimum de conduire
      – Qui brulent le feu rouge
      – Qui fuient la police;

      TICKET DE CONTRAVENTION AUX CONDUCTEURS :
      – En moto supports-en- trois,
      – En moto avec des enfants de moins de 10 ans
      – En voiture avec les enfants de moins 12 ans sur chaise passager (devant) au lieu de les mettre derrière avec ceinture attachée,
      – En voiture sans attacher la ceinture. Lourd tickets aux conducteurs pris:
      – En excès de vitesse
      – En parking anarchique de véhicules
      – En conduite au sens interdit

    3. Or actuellement l’état et la police en complicitĂ© font semblant de servir (a travers l’application de la LOI) la population en dĂ©tresse dans circulation infernale de Bamako et ailleurs. OR, les consĂ©quences de cette irresponsabilitĂ© sont lourde sur le quotidien des citoyens: racket de police, accidents et scènes macabre de tous les jours, entassement infernal et insultes (causant au quotidien frustration, stress, peur, colère aux usagers, Ă©tat d’Ă©motions qui peut sans doute entrainer de maladies cardiovasculaires ou les exacerber)!

      • OR, Selon la mĂ©thode a 4 volets ordonnĂ©s que je propose (plus haut), la LOI est le dernier volet Ă  ĂŞtre appliquer! La première des choses de maintenir primordialement un CADRE sain (infrastructure routière standards etc..), suivi de bons AGENTS de police routière (bien formĂ©s, bien payĂ©s et bien Ă©quipĂ©s), Suivi de bons USAGERS (civiques avec bon permis de conduire, rĂ©flexe de pĂ©nalitĂ©, âge lĂ©gal) et enfin la LOI. Pour comprendre suivez:

      • — Peut on appliquer la loi hors d’un CADRE sain…. sur des routes cassĂ©es et aussi entassĂ©es que celles de Bamako, oĂą il n y a pas de feu tricolore, ni passage piĂ©tons, ni pistes cyclables etc..?
        — Les AGENTS de police routière très mal-payĂ©s, mal formĂ©s et mal Ă©quipĂ©s, soumis au soleil et constamment a l’indignitĂ© d’insultes des usagers inciviques et tĂŞtus, vont-ils appliquer la LOI ou simplement prendre leurs 1000 CFA/arrĂŞt (pour aller nourrir leur familles)?
        — Les USAGERS peuvent-ils se soumettre a la LOI dans un CADRE aussi dĂ©labrĂ© et bricolĂ© que notre infrastructure routière actuelle, surveillĂ© par une police affamĂ©e comme un lion qui ne cherche des fautes et failles chez les usagers en dĂ©tresse et stresse!? Les usagers ont-ils envie de se soumettre a la LOI alors qu’elle est absurde et sans cadre et ne prĂ©suppose aucune logique…pourquoi perdre son temps au lieu de se chercher?

      • On peut donc clairement voir qu’on ne peut pas appliquer la loi dans la circulation au Mali comme veut nous faire croire l’état et sa police…il y a des prĂ©alables qu’ils refusent de faire face! Du coup, il y a un cercle vicieux qui s’impose nĂ©gativement: chacun se plaint:
        L’ÉTAT: “Le malien ne respecte pas la LOI..!”
        Les USAGERS: “Il n y a pas de CADRE pour suivre, comprendre et respecter la LOI!”
        La POLICE : ” La meilleure LOI dans ce cadre de dĂ©sordre aigu c’est du PAIN et non la PÉNALITÉ!”

    4. Or actuellement l’état et la police en complicitĂ© font semblant de servir (a travers l’application de la LOI) la population en dĂ©tresse dans circulation infernale de Bamako et ailleurs. OR, les consĂ©quences de cette irresponsabilitĂ© sont lourde sur le quotidien des citoyens: racket de police, accidents et scènes macabre de tous les jours, entassement infernal et insultes (causant au quotidien frustration, stress, peur, colère aux usagers, Ă©tat d’Ă©motions qui peut sans doute entrainer de maladies cardiovasculaires ou les exacerber)!
      OR, Selon la méthode a 4 volets ordonnés que je propose (plus haut), la LOI est le dernier volet à être appliquer! La première des choses de maintenir primordialement un CADRE sain (infrastructure routière standards etc..), suivi de bons AGENTS de police routière (bien formés, bien payés et bien équipés), Suivi de bons USAGERS (civiques avec bon permis de conduire, réflexe de pénalité, âge légal) et enfin de la LOI.

    5. Les policiers c’est une partie de NOUS-MĂŠMES que nous avons dĂ©ployĂ©e sur la rue pour nous mettre de l’ordre. NGA hĂ©las ce ne sont pas des policiers venus de la plante Mars ou du Ciel…ce ne sont non plus des policiers de la Suède ou du Canada ou mĂŞme de la Cote d’Ivoire etc.. C’est de la pure souche malienne! Le problème de la circulation routière a plusieurs facteurs: l’incivisme des usagers, manque d’infrastructure routière standards et comfortable, bas salaires pour les agents de la police (un policier mal-payĂ© est un brigand en puissance…lol!), manque d’application stricte de pĂ©nalitĂ©s aux violateurs du code et règles de la route.

      Cependant, Pour résoudre le problème de la circulation au Mali il faudra suivre une méthode a 4 volets ordonnés: CADRE, AGENTS, USAGERS, LOI.

      1-CADRE = Environnement…routes standards, trottoirs bitumĂ©s et bien dĂ©finis, rond-point Ă©largis et dĂ©mĂŞlĂ©s, Ă©changeurs, passage-piĂ©tons bien dĂ©signĂ©s et clairement symbolisĂ©, Ă©clairage public standard, feus tricolores efficaces, check point et stands de police bien dĂ©signĂ©s, barrières mĂ©talliques de la police (dĂ©pliable et pliable a souhait), imprimante mobile de ticket d’infractions ( une foi que le ticket es imprimĂ© par l’agent de police pour une infraction il est comptabilisĂ© dans l’ordinateur central et il n y a plus d’annulation jusqu’au payement!), guichets-police de contravention ( installĂ© a chaque 5-km de grandes artères…en forme de kiosque blindĂ© et Ă©quipĂ© d’ordinateur du trĂ©sor, oĂą on peut payer son ticket d’infraction pour retirer sa carte grise en 12h (maximum) ou on sera oblige d’ aller payer avec pĂ©nalitĂ© a l’Agence Centrale pour retirer sa carte grise)

      2- AGENTS = agents de police routiers bien formés, bien PAYÉS et bien équipés (motos de course-police, voiture de police routière, éthylotests (pour tester le taux de l’alcool du chauffeur), grue-camion (pour dégager immédiatement tout véhicule en panne au milieu de la route)

      3- USAGERS = CONDUCTEURS CORRECTES …exigence de permis de conduire authentique et valide pour moto, voiture et camion etc.. (non achetĂ©s ) , exigence d’age minimum de 16 ans pour moto et voiture de 18 ans pour camion etc..

      4- LOI = APPLICATION STRICTE de pénalités ( par tickets de contravention ou par arrestation immédiate a la police et saisie de véhicule:

      SAISIE AUTOMATIQUE DE VÉHICULES:
      -Sans plaque ou CH (en plus de ticket de contravention au chauffeur),
      -Sans visite technique (en plus de ticket de contravention au chauffeur);
      – Sans assurance

      ARRĂŠT AUTOMATIQUE DE CHAUFFEURS ET CONDUCTEURS:
      – Au volant avec un taux Ă©levĂ© d’alcool
      – Sans permis de conduire
      – En dessous de l’age minimum de conduire
      – Qui brulent le feu rouge
      – Qui fuient la police;

      TICKET DE CONTRAVENTION AUX CONDUCTEURS :
      – En moto supports-en- trois,
      – En moto avec des enfants de moins de 10 ans
      – En voiture avec les enfants de moins 12 ans sur chaise passager (devant) au lieu de les mettre derrière avec ceinture attachĂ©e,
      – En voiture sans attacher la ceinture. Lourd tickets aux conducteurs pris:
      – En excès de vitesse
      – En parking anarchique de vĂ©hicules
      – En conduite au sens interdit

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here