Pour avoir refusé de se soumettre à leur injonction : Le jeune comédien Youssouf Keita dit Petit Guimba malmené par deux agents de sécurité à la Cité administrative

    12

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeune comédien malien, Youssouf Keita dit Petit Guimba a payé cher le mardi 03 mai 2016 pour avoir refusé de se soumettre aux injonctions des agents de sécurité. A bord d’un véhicule non immatriculé (Range Rover), les agents de sécurité lui ont intimé de quitter les lieux car un véhicule non immatricule est interdit d’accès à la cité administrative. Ce que le jeune comédien refusa avant de se faire malmener par ces agents de sécurité en faction à l’entrée de la Cite Administrative.

    Selon des informations recueillies sur place, le jeune Petit Guimba répondait à une invitation du Ministère de la Réconciliation Nationale comme il le fait souvent. Mais cette fois ci, il était dans un véhicule non immatriculé. Raison pour laquelle, les agents de sécurité lui ont demandé de quitter les lieux car  les véhicules non immatriculés non pas le droit de franchir le portail de la Cité administrative. Une mesure qui rentre dans le cadre des dispositifs sécuritaires pris il ya un moment au niveau de la cité administrative où sont les bureaux du Premier ministre et de l’ensemble des ministres et leurs cabinets.

    L’incident est survenu lorsque Petit Guimba a refusé de se soumettre aux injonctions des agents de sécurité. Ainsi, malgré les injonctions de ces agents qui lui ont demandé de sortir de la Cité administrative avec son véhicule non immatriculé, il a décidé de continuer son chemin. C’est ainsi qu’il va être pourchassé  et dégagé de force de son véhicule  de marque ‘’Range Rover’’. A la place de la plaque d’immatriculation, l’on pouvait lire ‘’ PG’’ qui signifie ‘’Petit Guimba’’.

    Lorsque les deux agents de sécurité tentaient de l’amener de force à la sortie de la Cité, il s’est défendu, indique un témoin. Qui ajoute qu’il a même fait tomber l’un des deux agents et a tenu des propos désobligeants  à leur égard. Un comportement qui a mis les deux agents de sécurité dans tout leur état avant qu’ils ne décident de lui infliger une petite correction.

    Ce sont ses cris de détresse qui vont alerter certains travailleurs de la Cité administrative. Avant que ceux-ci viennent supplier les deux agents de sécurité de lui épargner une fracture à la jambe.

    Malgré tout, il n’est pas sorti trop indemne de cet ‘’affrontement’’ car il y avait des traces de blessures sur son cou.

    Ensuite, Petit Guimba a été emmené au niveau de l’entrée de la Cité administrative auprès des militaires avant d’être conduit immédiatement à la Brigade de Gendarmerie de Bamako-Coura.

    Aux dernières nouvelles, il a été libéré dans la même soirée. Cela nous a été confirmé le lendemain. C’est-à-dire avant hier mercredi 04 mai par le jeune comédien lui-même qu’on a constaté par téléphone.

    Mais l’affaire n’était terminée car elle a été confiée à la justice qui doit l’examiner. Nous apprenons aussi que  l’un des 2 agents de sécurité blessés au cours de l’incident est en traitement.

    Modibo Dolo

    PARTAGER

    12 COMMENTAIRES

    1. Doublement malheureux, une bonne correction et le malheur de ne pas avoir eu le film de cet SET cinematografiaue, il aurait gagne l’OSCAR DE YELEBOU… etautre l’argent, reconnaissance de ton public envers toi, parce qu’il voit que tu fait des RECHERCHE dans le bon sens, mais comme toujour ….KABAKO.

    2. LA VRAIE PRÉOCUPATION DES MALIENS ET DES MALIENNES EST LA PEINURIE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ..
      LE NPEUPLE ST EN TRAIN DE MOURIR DE SOIF, D’INSALUBRITÉ, DE FAIM..

      NOS JOURNALISTES N’EN PARLENT PAS..NON PAS DU TOUT..
      ILS ONT PEUR D’EN PARLER..

      MAIS ON LE SAIT..LE PEUPLE EST ASSOIFÉ ET AFFAMÉ..RACINE THIAM SE PLAIT À GRATTER LE DOS DE IBK, À HUILER IBK..

      CONTINUER À VOULOIR NOYER LE POISSON DANS L’EAU..

    3. Petit Guimba vient d’apprendre que l’IDEE que l’on se fait de la LOI et des RÈGLES ne prévaut pas partout ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Et que le réflexe “petit bluffeur ” du style “”””Non mé …..tu sais qui je suis ? .”””””…..
      peut entraîner des réactions :
      “””Ben …..pas grand chose ! “””” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      ……….NORMAL ……….. 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

      • Lol, tot ou tard, chacun apprendra a ses depends. 😆 .
        A suivre car on ne sait jamais Mr. Dolo.

    4. Maintenant au lieu de petit guimba c’est petit gaullé
      Prochainement il même s’arrêter au feu vert

    5. Le prochain show de yelebougou sera intitule’: QUAND UN PETIT KEITA CON NE SAIT TOUJOURS PAS QUE LA CITE’ ADMINISTRATIVE N’EST PAS KEITALA!
      PETIT GUIMBA, IL N Y A JAMAIS DE MAUVAISE AVENTURE POUR UN BON COMEDIEN CAR ON TROUVE DANS CHAQUE AVENTURE DES ELEMENTS QUI FONT RIRE!!! LEARN TO LAUGH AT YOURSELD!!!!!!ALWAYS SAY TO YOURSELF: HOW STUPID WAS I TO DO THAT????
      JE FELICITE LES AGENTS DE LA SECURITE’ POUR AVOIR FAIT LEUR TRAVAIL!!!

    6. Comme le nom l´indique bien: “Petit Guimba” reste petit guimba…! Dommage!!!

    7. la presse ne doit pas censurer à tout va comme maliweb le fait maintenant. A croire que Petit guimba est actionnaire chez vous lorsqu’on voit le nombre étonnamment bas de réaction à cette forfaiture de la part de ce pseudo-artiste.

    8. magnifique travail, le spectable et la comedie sont une chose, etre en regle et se conduire en bon citoyen en est une autre.

    9. Les agents de sécurité ont fait un travail remarquable. Seulement, il devrait en être ainsi avec tous les véhicules non officiels et assimilés!Mais comme on est bien au Mali. PG a raison de résister s’il voyait que d’autres véhicules non immatriculés appartenant à des individus “ordinaires” entrent et sortent de la primature sans que personne ne dit mot. Si nous voulons éviter des situations de ce genre, appliquons à tous la formule “Nul n’est au déçu de la loi” y compris les ex-rebelles, les fils de ministres; de députés, les membres ordinaires de la famille du président…

    10. C’est malheureux de constater de telles situation , mais en réalité il faut qu’au Mali l’incivisme , le culte de la personnalité cède sa place aux respects des règles et lois par tous , car “Nul n’est au déçu de la loi”, tout véhicule en circulation doit être immatriculé.

    Comments are closed.