Pour immixtion dans le fonctionnement du Conseil communal de la jeunesse de la Commune VI : Des jeunes projettent de marcher sur la mairie

    0
    2





    Selon le président du Conseil communal de la jeunesse de la commune VI, Alkaïdi Kalifa Touré, tout serait parti des agissements du cinquième adjoint au maire de la  commune VI, Sékou Sangaré, chargé de la jeunesse. Ce dernier fait preuve de népotisme en orientant sur son propre fils tous les fonds et activités de la Commune destinés à la jeunesse. D’où la colère des jeunes de la Commune qui projettent de marcher sur la mairie pour demander le départ du cinquième adjoint.

    Les jeunes de la commune VI, avec à leur tête le président du Conseil communal, Alkaïdi Kalifa Touré, sont montés au créneau le week-end dernier pour dénoncer le comportement peu orthodoxe du cinquième adjoint au maire de la Commune VI, Sékou Sangaré dit Cheick Dian, qui ne cesse de diviser, pour les intérêts égoïstes de son fils, la jeunesse de la Commune.

    Pour M. Touré, le cinquième adjoint n’a pas digéré la défaite de son fils lors des renouvellements du Conseil.

    "Son fils était auparavant le président du Conseil local de la jeunesse de Sogoniko. Au dernier renouvellement des instances, ce dernier n’a pas pu rempiler. Depuis, il conteste la légalité du bureau tant au niveau local que communal. Son père, qui s’occupe des affaires de la jeunesse au niveau de la Commune, est, lui, entré dans la danse  en prenant fait et cause pour son fils qui n’est élu à aucun niveau. C’est pourquoi, son père oriente sur lui tout ce qui est destiné à la jeunesse" s’est insurgé Akaïdi Touré qui est, également, le trésorier du Conseil national de la jeunesse du Mali.

    Pour lui, le Comité exécutif du Conseil national de la jeunesse du Mali et les chefs de quartiers ont  plusieurs fois attiré l’attention du maire de la Commune VI sur les agissements honteux de son cinquième adjoint.

    "Toutes nos tentatives ayant échoué, nous avons rencontré les responsables des jeunes des dix quartiers de la Commune VI pour projeter une marche sur la mairie afin de faire fléchir l’indélicat conseiller dont le comportement bloque toutes les activités de développement de la jeunesse au niveau local" a déclaré M. Touré.

    Les agissements du cinquième adjoint ont selon le président du conseil communal de la jeunesse, bloqué toutes  les activités de développement de la jeunesse au niveau local.

    Dans tous les cas, cette question mérite d’être prise au sérieux car l’atmosphère du Conseil communal qui est polluée par l’arrestation du jeune Bako risque d’être désormais électrique.

    Kassoum  THERA

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.