Pour Jean-François Mayet, sénateur Les Républicains, les femmes “sont quand même là pour faire des enfants”

    0

    POLITIQUE – Les discussions volent parfois haut au Sénat. Mercredi 15 juillet, la chambre haute du Parlement était réunie en commission pour débattre notamment de la fracture numérique et de la désertification médicale dans les territoires ruraux. A cette occasion, Jean-François Mayet a tenu à remercier Jean-François Longeot, rapporteur du projet de loi de modernisation de notre système de santé, et à exprimer son opinion.

    M. Jean-François Mayet
    M. Jean-François Mayet, Sénateur de l’Indre (Centre)

    “Au risque de choquer, le libéral que je suis est convaincu qu’on ne résoudra pas la désertification médicale en comptant sur les seuls médecins libéraux, a fait savoir le sénateur Les Républicains de l’Indre, selon lequel “les jeunes médecins se contentent de gagner 3 500 à 4 000 euros par mois”, ce qu’il juge “ridicule” après dix ans d’étude. Autre raison, selon lui, de ne pas compter sur les seuls médecins libéraux: les femmes.

    Pour Jean-François Mayet, la féminisation de la profession de médecin pose problème, avec “75 % des nouveaux diplômés” qui sont des femmes selon lui, alors que les femmes “sont quand même là pour faire des enfants”. “Elles ne sont pas là ‘pour’ faire des enfants ; elles font des enfants, c’est différent!”, a réagi la sénatrice UDI et ancienne ministre, Chantal Jouanno.

    Jean-François Mayet précise alors sa pensée: “ce n’est pas à 50 ans qu’elles en feront. Ma fille a fait des enfants à 41 et à 42 ans : gérer deux enfants en bas âge en même temps qu’une carrière de médecin, ce n’est pas une sinécure!”, selon lui. Vous pouvez lire le compte-rendu des débats sur le site du Sénat.

    Jean-François Mayet, sénateur Les Républicains

    Publication:
    PARTAGER