Retour des engins à traction animale

    0

    La circulation routière dans la capitale est de plus en plus envahie par les engins à traction animales, ce qui gêne souvent la fluidité. Malheureusement, chacun y assiste sans rien faire.

    Traction animaleAprès avoir disparu dans la circulation depuis un bon moment, les engins à traction animale ont signé leur retour dans la capitale malienne. Il s’agit notamment des charrettes que l’on peut remarquer à longueur de journée à Bamako. Une situation qui constitue un véritable danger pour les autres usagers de la circulation routière. Pour qui connaît l’âne, qui est un animal têtu ne cédant pas facilement la voie.

     
    Le retour de ces engins va multiplier les risques d’accidents de circulation dans la mesure où le conducteur n’est pas dans la plupart des cas maître de son volant. En plus de ces engins, il faut souligner aussi la divagation des animaux (vaches, moutons, chèvres) dans certains quartiers de la capitale. Ce qui est également source d’accidents de circulation.

     
    Autant dire que les autorités de la transition doivent prendre des mesures pour canaliser ou interdire purement et simplement ces nouveaux usagers de la circulation en cette veille de la période hivernale.
    Ben Dao 

    PARTAGER