Saisie de drogue à l’aéroport international de Bamako-Senou : Deux Nigérians pris avec des centaines de boules de cocaïne

    7
    Saisie de drogue à l'aéroport international de Bamako-Senou : Deux Nigérians pris avec des centaines de boules de cocaïne
    Une vue de la drogue saisie

    C’est une nouvelle grosse prise que vient d’opérer la Cellule aéroportuaire anti-trafics de l’antenne de l’Office central des stupéfiants. En effet, après l’arrestation de la Sénégalaise Maguette Thiam, mercredi dernier à l’aéroport de Bamako-Senou, en provenance de Lomé avec plus d’un kilogramme de cocaïne, ce sont deux autres personnes de nationalité nigériane qui ont été prises en flagrant délit. Chacune d’elle avait ingéré environ cent capsules de cocaïne dans le ventre.

    Rien que la tendance soit plutôt à la baisse cette année en raison des mesures dissuasives, les trafiquants continuent d’utiliser l’aéroport international Bamako-Senou pour faire passer leurs marchandises illicites. Ainsi, en milieu de semaine dernière, une jeune fille de nationalité sénégalaise, répondant au nom de Maguette Thiam, en provenance de Lomé via Addis-Abeba sur un vol d’Ethipian Airlines, a été interpellée à l’aéroport de Bamako alors qu’elle tentait de rallier le Sénégal par la route. Elle transportait dans un sac à dos deux plaques de 1.689kg de cocaïne.

    Selon le capitaine Al Hader Maïga, patron de la cellule aéroportuaire anti-trafics de l’antenne de l’Office central de lutte contre les stupéfiants, sa capture a été rendue possible grâce à la bonne collaboration entre son service et celui du Togo qui leur avait transmis tous les renseignements sur la Sénégalaise.

    Quant aux deux Nigérians pris en fin de semaine dernière, ils répondent aux noms de Obirefu et Adiegwa. L’un venait de Sâo Paulo et l’autre   en provenance de Rio De Janeiro. Ils ont transité par Lisbonne avant de regagner Bamako. Ils avaient ingurgité chacun environ cent capsules de cocaïne qu’ils ont dissimulées dans le ventre. Ils ont été repérés grâce à la méthode du ciblage mise en place par la Cellule aéroportuaire anti-trafics de l’antenne de l’Office central des stupéfiants. A l’interrogatoire, ils ont avoué avoir avalé plusieurs capsules de cocaïne pesant entre 17 et 20g chacune.

    Les enquêtes se poursuivent pour tenter de déterminer la destination finale de ces produits. Pour le moment, ils ont été mis sous scellé et transmis à la direction de la pharmacie et du médicament pour être détruits. Il faut préciser que la valeur marchande d’un gramme de cocaïne en Europe varie entre 60 et 70 millions de FCFA. L’occasion pour le capitaine Al Hader Maïga de lancer un appel aux autorités en vue de mettre à la disposition de ses agents des moyens suffisants pour plus de rendement et être ainsi à l’abri de la tentation.

    Massiré DIOP

    PARTAGER

    7 COMMENTAIRES

    1. vraiment; vous croyez que les jolies, grandes maisons ;ces jolies voitures viennent de quelle activité ;c’est clair et net ;c’est la drogue ou taper l’etat malien au dos ; air cocaine ;oh là là

    Comments are closed.