Sales pratiques à l’EDM SA de Djélibougou : Tiefing Coulibaly un escroc ou un démarcheur au service des responsables?

    0

    Comme expliqué dans notre précédent numéro du Jeudi passé, l’agence EDM de Djélibougou se fait tristement illustrer par des sales pratiques. En plus de la hausse anormale des factures et des queues leu-leu devant les guichets, s’ajoute un réseau mafieux mis en place par les responsables de ladite agence. Objectif : soutirer de l’argent (bakchich) aux futurs abonnés en leur offrant de l’eau ou de l’électricité en un temps record, et cela par des procédures anormales. Lire notre dossier.

    Le cerveau de ce réseau ou l’exécutant des sales besognes serait Tiefing Coulibaly joignable au 63 44 41 77. Une fois qu’un abonné franchit le seuil de la porte d’entrée de l’agence EDM de Djélibougou, cet homme se presse de lui demander ce qu’il est venu y faire. Du moins, c’est ce qui se lit sur son visage aguicheur. La première question que M. Coulibaly pose consiste simplement à escroquer l’abonné. «Est-ce que vous avez de l’argent? Si vous en avez, même après demain vous pourrez avoir de l’eau et de l’électricité alors que vos dossiers se trouvent encore dans le circuit», dit-il en langue nationale Bambara avec un accent Sarakolé.

    En fait, plus décideur que le chef de l’agence, le répertoire de Tiefing contient les numéros de téléphone de chacun des agents. Une fois le principe acquis, il dégaine son portable et joint rapidement ceux qui font le devis et ceux qui mettent en place, en un laps de temps, les installations nécessaires à la fourniture d’eau ou d’électricité. Comment, ce Tiefing Coulibaly, un homme extérieur au service, peut-il se livrer à ce genre de business sans la complicité active des responsables de l’agence de Djélibougou? Pour qui travaille-t-il? Pourquoi se faufile-t-il à l’intérieur de l’agence comme un prédateur (félidé) à la recherche des proies faciles? Qui couvre M. Coulibaly? Ces questions resteront longtemps sans réponses.

    Car selon nos sources, les responsables de l’agence de Djélibougou feraient exprès de retarder les procédures afin d’obliger les futurs abonnés à recourir au service du «réseau mafieux» alimenté par M. Coulibaly. Le but consiste à escroquer les gens en leur soutirant de l’argent en échange de l’accélération de la procédure de traitement des demandes d’installation eau ou électricité. Pour preuve, M. Coulibaly aime dire aux gens que la voie normale peut prendre deux voire trois mois. Une allégation qui incite les gens à solliciter le service dudit réseau mafieux.
    À suivre…
    Bah

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER