Sékou Fofana dit Yougo, Issa Koné, Yacouba Coulibaly et Alassane Sangaré : Quatre dangereux cambrioleurs de maisons bouclés par le commissariat de police de Kalaban Coro

    8
    Quatre dangereux cambrioleurs de maisons bouclés par le commissariat de police de Kalaban Coro

    Le commissariat de police de Kalaban Coro, une fierté de la police malienne a encore prouvé sa bravoure, son courage et son savoir faire la semaine dernière. Sa brigade de recherche, dirigée par l’inspecteur Aboubacar Traoré a mis la main sur quatre cambrioleurs de maisons qui coupent le sommeil aux populations de Bamako et environnant .Détenus pendant quelques jours au commissariat de Kalaban Coro ,   Sékou Fofana dit Yougo, Issa Koné, Yacouba Coulibaly et Alassane Sangaré sont traduits  devant le procureur près de tribunal de grande instance de la commune V du district de Bamako.

    Dans notre parution numéro 262, nous avions annoncé que, dans l’arrestation par le commissariat de police de Kalaban Coro des 10 cambrioleurs de maisons, certains malfrats ont  échappé à la police. Deux  parmi ces fuyards  (Issa Koné et Sékou Fofana dit Yougo)  ont été retrouvés. Pis, ils sont membres fondateurs de ce groupe de cambrioleurs qui, après avoir fait beaucoup de victimes, a été arrêté  en début de la semaine dernière et traduit devant le procureur près le tribunal de grande instance de la commune V du district de Bamako.

    Au fait, ce  groupe, composé de  Issa Koné, Sékou Fofana dit Yougo, Yacouba Coulibaly et Alassane Sangaré est aussi spécialiste en cambriolage de maisons et  a  fait beaucoup de victimes à Bamako et environnant. Ses dernières opérations datent du 06 au 07 novembre 2017 respectivement à  Kalaban Coro Kouloubleni et Kalaban Coura ACI.

    Avant d’aller dans les opérations,  ces jeunes voleurs se regroupent  devant la maison du nommé Yacouba Coulibaly à Garantibougou. Leur système de vol est extraordinaire .Arrivé à leur destination, ils ouvrent la porte à travers une paire de ciseaux et pénètrent dans la maison munis des armes. Une fois à l’intérieur de la maison, ils ligotent le chef de famille et menacent  la femme avec leurs armes afin que cette dernière  leur donne tous les biens dans  la maison : argent, or et tout autre objet de valeur.

    D’abord dans la nuit du 06 au 07 novembre, le groupe est entré dans une cour  commune où logent plusieurs familles à Kalaban Coro Kouloubleni. Ils ont pénétré dans la maison d’un sarakolé qui fait des échanges monétaires, ils lui ont ligoté, menacé avec leurs  armes  et lui ont demandé de leur donner tous ses biens. Celui-là leur a affirmé n’avoir ni argent ni objet de valeur dans sa maison. N’ayant pas cru à ses  allégations, ils ont fouillé dans son armoire, ont trouvé  et pris un sac contenant 7 millions de nos Francs, une somme qui lui avait été confiée par une autre personne. Ne voulant pas perdre la confiance de celui qui lui a confié les 7 millions, le Sarakolé a poursuivi le groupe des voleurs avec  une machette  mais ils ont malheureusement  tiré sur lui et a reçu des balles à sa cuisse et à son bras. En plus des 7 millions, ils ont amené  sa moto Djakarta.

    La dernière victime de ce groupe est un major de la police habitant à Kalaban Coura ACI. Comme d’habitude, ils ont ouvert sa porte avec leurs ciseaux et sont entré jusque  dans sa chambre. Ils ont ligoté le chef de famille, le policier , et ont menacé sa femme avec les  armes, ils  extorqué de l’argent et une forte quantité du  métal  jaune de l’épouse du policier. Pis, excepté le nommé Yacouba Coulibaly, tous les trois malfrats ont violé la  fille de 16 ans de cette famille.

    Informé à travers un appel téléphonique, l’inspecteur Aboubacar Traoré, chef de la brigade de recherche du commissariat de Kalaban Coro et ses hommes ont vite entamé les investigations qui ont abouti  à l’arrestation de Sékou Fofana dit Yougo le Lundi dernier. A travers lui, la police a continué les investigations et a  pu localiser  l’un de ses collègues, Yacouba Coulibaly sur la route de Ségou. Avec l’appui de la brigade de recherche du commissariat de police du 1er arrondissement de Ségou, la brigade de recherche de Kalaban Coro a mis fin aux courses du cambrioleur Yacouba.

    Pour les deux restants du groupe, Issa Koné et Alassane Sangaré, l’inspecteur Traoré et ses  hommes ont conduit le nommé Yougo chez lui et lui ont instruit de les donner rendez-vous chez lui, chose faite  .C’est ainsi ceux-ci sont aussi arrêtés.

    A travers les investigations, l’inspecteur Traoré et son équipe ont pu saisir les armes et les munitions qui étaient à la disposition de ces jeunes cambrioleurs. Interrogés, ils ont tous reconnus les faits qui  les sont reprochés.

    Notons que c’est le nommé Issa Koné qui procure les armes et les munitions au groupe. Interrogé, il affirme qu’il les achète  au niveau de Dabanani.

    Pour le moment, les plus grands vendeurs de ces objets volés par ces jeunes malfrats n’ont pas été retrouvés  mais les enquêtes continuent pour qu’ils soient arrêtés et bouclés.

    En attendant, ceux –ci sont traduits devant le procureur près du tribunal de grande instance de la commune V du district  de Bamako.

    Avec son courage, sa bravoure et l’accompagnement de la population, le commissariat de police de Kalaban Coro  pourra mettre un terme à l’expérience de pas mal de jeunes brigands.

     

    Boureima Guindo

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    8 COMMENTAIRES

    1. Des malfrats comme ceux-ci doivent être fusillés publiquement pour servir de leçon aux autres malfrats.
      La peine de mort doit être appliquée à ces tueurs de chefs de famille.

    2. BRAVO, BRAVO M. TRAORE,
      QUE LE BON DIEU TE BENISSE, FELICITATION A TOI ET A TA FAMILLE,
      FELICITATIONS A TOUS LES AGENTS DUDIT COMMISSARIAT.

    3. Félicitations au commissariat de kalaban Coro. Les bandits attaquent chaque nuit les paisibles famille à Bamako. Il y a aucune sécurité ici.

    4. Bravo la police de Kalaban Coro. Il est temp qu’on exécute ces bandit violeurs. Sinon arrivé en prison centrale on va les libérer je n’ai aucune confiance au système.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here