Sidy Hoyombo Dicko, DG de Serra Telecom : Un véritable négrier !

    0

    Nul n’ignore que le développement de toute entreprise dépend de ses  employés .Très généralement, nos entreprises privées sont confrontées à pas mal de problèmes. La plupart de ces problèmes sont dus au non-respect de l’exécution des engagements pris avec les employés. La société SERRA TELECOM ne  fait pas exception à ces entreprises  mafieuses dont la richesse se construit  sur la souffrance des prochains. Le cas de cette société est encore particulier. Après le non-respect des engagements, le DG Sidy Hoyombo Dicko s’adonne aux licenciements abusifs des agents grévistes.

    Partenaire fidèle de la société orange, le DG de SERRA TELECOM a promis de payer ses agents à 50.000 FCFA le mois, et de les inscrire  à l’INPS et à l’AMO. A cela s’ajoutent la promesse de 1% du chiffre d’affaire mensuel aux commerciaux (espace franchisés et commerce internes) et les superviseurs ; mettre à la disposition des commerciaux et  superviseurs des motos y compris la prise en charge des frais de carburant et d’entretien. Suite au non-respect de ces engagements, les agents commerciaux ont décidé d’aller en grève pour exiger leur inscription à l’INPS et à l’AMO. Les grévistes réclament aussi le respect strict de la politique de rémunération définie dans les annexes 6 et 7 qui sont entre autres : cinquante mille FCFA (50 000 F CFA) de salaire et 1% du chiffre d’affaire mensuel pour les commerciaux (espace franchisé et commerce interne) et les superviseurs. Selon les grévistes, tous ces engagements ont été pris par le gérant lui-même. Donc, ils lui exigent  le strict respect de ses propres engagements.

    Face à toutes ces grèves, le DG  s’est montré  indifférent aux souffrances de ses agents ; pis, il s’est mis à licencier abusivement ceux qui réclament leurs droits. Le comportement de ce DG montre à suffisance qu’il s’en fiche de l’amélioration des conditions de vie de ses employés.

    En tout cas, de l’avis général, ces licenciements ne doivent pas être encouragés. Quant au DG,  qu’il mette ses victimes dans leurs droits.

    Nous y reviendrons !

    La Rédaction

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here