Tentative d’escroquerie triangulaire : Le 10ème Arrondissement arrête l’escroc Aly Wagué

    0
    1

     

    Après avoir carotté la somme de dix millions de francs CFA à Mamadou Diallo, Aly Wagué, un Malien de Côte d’Ivoire, a été arrêté à la veille de la fête de Noël, alors qu’il tentait d’escroquer Daouda Diallo de la somme de 20 millions de francs CFA.

    Le triangle est une nouvelle trouvaille des escrocs, qui ne cessent de multiplier ses victimes dans notre capitale. C’est ainsi que les opérateurs économiques reçoivent, ces derniers jours, des coups de fil venant «d’Europe ou d’Amérique» de la part d’escrocs qui se font passer pour des hommes d’affaires à la recherche de produits rares, qui coûtent très cher en Europe et que l’on trouve facilement et à vil prix au Mali.

    C’est dans ce contexte que Mamadou Diallo, un opérateur économique qui fait  du change au niveau de la BDM-SA, s’est retrouvé il y a un mois dans une mauvaise passe. Tout a commencé par un coup de fil d’un certain Wagué, qui s’est présenté à lui comme étant son client résidant en France. Il avait sur lui la rondelette somme de 40 000 Euros et lui demandait incessamment de prendre les dispositions pour l’opération, qui devait avoir lieu le vendredi suivant. Effectivement, ce vendredi-là, un autre homme d’affaires, répondant au nom de Mohamed, a annoncé téléphoniquement à Mamadou Diallo que son partenaire, Wagué, était déjà arrivé. Rendez-vous fut aussitôt pris avec ce dernier à l’hôtel les Colibris. Sur les lieux, Mohamed lui demanda d’aller rejoindre Wagué à Sénou. Celui-ci devait lui remettre 40 sachets de grains de «quinjenot» contre 10 millions de francs. Marchandise qu’il attendait incessamment et qu’il allait acheter grâce à Diallo, qui toucherait en plus des honoraires.

    Attiré par l’appât du gain, Mamadou Diallo, sans y réfléchir à deux fois, sauta sur cette affaire juteuse. Il rencontra Wagué devant une pharmacie à Sénou. L’opération fut conclue séance tenante, mais, de retour à l’hôtel, le fameux client n’était plus là. Comble de malheur, toutes les tentatives pour joindre Wagué furent vouées à l’échec. Diallo réalisa alors qu’il venait d’être roulé dans la farine. Il eut quand même le bon sens de raconter sa mésaventure à son frère, Daouda Diallo.

    Un mois après, Daouda reçut à son tour un coup de fil de la part du même Wagué, se présentant cette fois-ci comme un commerçant qui faisait des transactions avec des Arabes. Mais, comme il se trouvait pour le moment en Angleterre, il n’était pas en mesure de satisfaire une commande de son partenaire actuel. Aussi voulait-il qu’il aille chez un certain Vieux Cissé prendre livraison de dix paquets d’un produit rare, contre la somme de 20 000 000 CFA, pour le livrer à ses clients. Il reçut ensuite un coup de fil des Arabes, qui lui annonçaient leur arrivée imminente à Bamako, à bord d’une 4×4. Quelques temps après, Vieux Cissé l’appela lui aussi en lui annonçant qu’il avait été mandaté par son père pour lui livrer une dizaine de paquets. Rendez-vous fut pris au niveau de l’autogare. Daouda Diallo alerta aussitôt le Commissariat du 10ème arrondissement. A l’heure dite, la police mit aussitôt le grappin sur l’escroc, qui se trouva être le tristement célèbre Wagué.

    Aly Wagué a déjà été présenté devant le Tribunal de Première instance de la Commune VI.

    Pierre Fo’o Medjo 

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.