Tentative d’Expropriation foncière à Kalabanbougou : La Directrice Ilam Niang fait échouer un plan diabolique pour léser le vieux Madi Sidibé

    0

    Le vieux retraité a acquis son terrain en bonne et due forme. Mais le réseau de requins voulait l’en déposséder. C’était sans compter avec la ténacité du professeur retraité.

    Madi Kali Sidibé, ancien professeur à la retraite est un habitant de Djicoroni Flabougou. Depuis un certain temps, il était a couteau tiré avec le préfet de Kati qui a voulu lui retirer son titre foncier définitif N°49.108 de la concession rurale d’une contenance de 1ha 82a 21ca situé à kalabanbougou, commune rurale de mandé, cercle de Kati. Le motif, absolument pas fondé, avancé par le préfet  de Kati était que la parcelle est située dans la zone de réhabilitation du village.  Mais, tout a prouvé qu’il n’en était rien. Madi Sidibé, qui avait des arguments en bétons, notamment le jugement N°O19 du 3-2-2010 du tribunal administratif de Bamako, a mené son combat contre le réseau d’expropriateur des terres des pauvres de la zone qui voulait le léser (dont le bras technique n’est autre que l’agent Seydou Traoré de la section évaluation qui agit en complicité avec la commission de réhabilitation de Kalabanbougou). Il finit par avoir gain de cause le 13 octobre dernier. En effet, ce jour là, Mme Ilam Niang, la Directrice Régionale du Domaine et de Cadastre est  venue en personne, accompagnée de deux agents, pour inspecter les lieux. Elle a donné raison au vieux Sidibé et l’a remis dans ses droits. C’est rare pour être mentionné et ça montre que lutter rapporte toujours.

     

    Sendy Numuke


    PARTAGER