Ils tirent sur la police… : Riposte immédiate: 3 blessés graves

    2

    Surpris par la police du commissariat de police du 3ème Arrondissement en patrouille, ces malfrats ont été les premiers à ouvrir le feu. Erreur !

    Ils sont spécialisés dans le vol de motos et braquage et ont de nombreuses victimes à leur actif. Courant semaine dernière, et sous la menace d’armes à feu, ils ont agressé et dépouillé deux citoyens.

    Le Mardi 15 mars dernier aux environs de 03 heures du matin, alors qu’ils étaient à rouler sur un même engin (on dévie pourquoi), ils aperçurent la patrouille de police. Leur instinct fit le reste. Ils ouvrirent systématiquement le feu. Ce qu’ils ignoraient c’est que les policiers étaient munis de kalachnikovs, armes de guerre tirant des dizaines de balles à la seconde. Les malfrats eux, disposaient d’un pistolet tchèque  et d’un autre artisanal. 

    La rafale lancée par les policiers les arrêta net. Ils arrê

    Ils sont 3 malfrats à être démantelés par les limiers du Commissariat du 3ème Arrondissement de Bamako le Jeudi 10 Mars 2016. Il s’agit de  Daouda N’Diaye dit Wolofo, Bakary Magassouba dit Coumaba  et Djimes ANANE dit Koffi un malien d’origine  ghanéenne. Ces malfrats spécialisés dans le braquage à main armée et la dépossession d’engins à deux roues ont longtemps écumé les populations de Bamako et environnants.

    Ils évoluaient  à deux sur des motos Djakarta  munis d’une arme à feu généralement dans les quartiers Boulkassoumbougou, Djélibougou  et Titibougou et aux alentours du 3ème pont .Pris aux piège par les policiers les délinquants craquent et les masques tombent.

    Daouda N’Diaye est né le vers 1995 à Missira de Boubacar et Mariam Konaté ouvrier de son état et domicilié à Médina Coura  lui a prit part au vol de deux motos à Titibougou lors d’un jeu de bras de fer, quatre (4) à Boulkassoumbougou et trois (3) aux alentours du 3ème pont.

    Bakary Magassouba dit « Coumaba » est âgé de 23 ans et né à Bamako, domicilié à Medina Coura de feu Djigui et Djénèbou Soumaoro apprenti mécanicien. Lui également a pris part avec Wolofo aux mêmes  opérations .

    Quant à Djimes ANANE dit Koffi, il est né vers 1980 à Mampong au Ghana de feu Danouah Bilson et de Mary Osei TUTU restaurateur, domicilié à Medina Coura.

    Après leur forfait, les malfrats allaient manger dans son restaurant. C’est à travers les causeries de leurs opérations dans le restaurant de ce dernier qu’il a intégré la bande  en  Novembre 2015 après avoir purgé une peine de complicité de viol.

    C’est pour bien sûr gagner l’argent facile que ces jeunes se sont lancé à cet metier .Ils ont tous été placés à vue au Commissariat du 3ème avant d’être mis à mis à la disposition de la justice où ils méditeront de leur sort  .Signalons que  de forts soupçons pèsent sur cette  bande pour la soustraction frauduleuse de  l’argent des enseignants du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Banconi dans le véhicule du billeteur Mouroucoro Diarra qui croupi dans la prison .

    Bs. Diarra   

    PARTAGER

    2 COMMENTAIRES

    1. pourquoi ne pas retirer la nationalité. malienne a des personnes d origine etrangere et les renvoyer dans leur pays d origine si elles menent des activités criminelles chez nous.Nos deputés peuvent ils faire des propositions de lois pour proteger les populations maliennes?

    2. Un article cousu de fautes. Honte aux faux journalistes qui ont envahi la presse malienne qui est aujourd’hui la risee de la sous region. Maliweb doit reflechir avant de poster des ecrits de ce genre. Je suis d’accord avec Issiaka Sidibe qui n’a pas hesite a leur dire la verite. Et ces faux journalistes, formes a quelle ecole, demandent de l’aide a l’etat malien.

    Comments are closed.