TOURNAGE D'UN ALBUM PORNOGRAPHIQUE DANS LES CIMETIERES DE LA MEDINA: Quatre homosexuels pris en flagrant délit

    0
    Les cimetières de Soumbédioune encore profanés. Quatre homosexuels y ont été pris en flagrant délit, en train de tourner un album pornographique. L’un d’eux a réussi à prendre la tangente. Ils sont présentement dans les locaux du commissariat de la Médina.
    Rappelons qu’un pédophile a été récemment arrêté sur les lieux. La ville de Dakar doit accroître et renforcer la surveillance des cimetières de Soumbédioune. Car, avec une fréquence qui frôle la banalité, on assiste de plus en plus à des actes de profanation de ces lieux. Pour preuve, quatre homosexuels ont été récemment surpris en flagrant délit, en train de faire l’amour sur des tombes. Et, à l’aide d’un appareil photographique, ils se permettaient de prendre des photos dans des positions indécentes. Et le tout, avec des vêtements de femme. Des faits qui ont attiré l’attention des jeunes qui se promenaient aux alentours. C’est ainsi qu’ils ont alerté les populations riveraines. Sachant qu’ils ont été aperçus par les habitants, les couples insolites ont pris la fuite. Mais, suite à une longue course-poursuite dans les ruelles de la Médina, un seul parmi eux a réussi à prendre la clé des champs. Les autres seront arrêtés. Interrogés brièvement sur place par Yelli Sidibé et Abdou Lahat Diop, tous habitants de la Médina, ils soutiennent que les photos devaient être envoyées aux Usa. "J’étais tout simplement chargé de les faire photographier pour ensuite envoyer les photos aux Usa. Et comme les cimetières sont très calmes, nous avons préféré y venir pour prendre les photos en toute tranquillité ", soutient le photographe des homosexuels. Quant aux deux autres, (homosexuels), ils ont préféré s’exprimer en anglais pour brouiller les pistes. Informé des faits, le maire de la Médina, Pape Momar Diop, a aussitôt appelé le commissaire Mbaye Sèye du VIème arrondissement. Celui-ci a aussitôt donné ordre à ses éléments d’aller les mettre en taule. Présentement, ils sont placés en garde-à-vue dans les locaux du commissariat de la Médina. Retenons que ce n’est pas la première fois que l’on assiste à ce genre de pratiques dans les cimetières de Soumbédioune communément appelé " Abattoirs ".
    Il y a de cela, un an en effet, un homme y a été surpris en train de violer une mineure. C’est également le lieu de prédilection de certains malfaiteurs et autres fumeurs de chanvre. Récemment, l’un d’entre eux y a été retrouvé mortellement poignardé. Les prostituées n’hésitent pas non plus à y amener leurs clients pour des parties de jambes en l’air.

    PARTAGER