Transport aérien : Ethiopian Airlines abuse

    13

    Prononcer le nom de M. Sanogo, le chef d’escale de la compagnie Ethiopian Airlines à l’Aéroport International de Bamako-Senou, équivaut aujourd’hui à faire fuir les interlocuteurs. Et en partant, ils te diront tous «perd pas ton temps, ce type ne fera rien…» Ou simplement «Fais attention, sinon il va t’insulter…».

    Ethiopian airlineNous avons vécu cette expérience le Mercredi dernier dans l’après midi lorsque votre serviteur s’est rendu à l’aéroport international Bamako Senou pour le vol d’Ethiopian Airlines de 14h35 de ce jour. Comme par ironie du sort, je me présente à l’Aéroport à 13h 42 minutes pour me faire enregistré après avoir passé une dizaine de minutes au poste de contrôle d’accès à l’aéroport.

    Surprise ! Le comptoir d’enregistrement d’Ethiopian est fermé et d’autres personnes attendaient, car arrivées eux aussi après 13h 35 minutes. Dans un calcul simple, j’avais 53 bonnes minutes devant moi pour me faire enregistré, par ce que sans bagages.

    Mais, voila, le chef d’escale, le très puissant Sanogo avait décidé de fermer le comptoir plutôt à 13h 35 minutes exactement, selon ses dits. Il avait fermé, comme si de rien était. Une bonne heure avant le décollage prévu sur les billets des passagers (14h 35) et sans préalablement informer les passagers concernés, car plus de 10 personnes sont restées à l’Aéroport ce jour sans pouvoir voyager.

    Et pire, une Dame devait voyager pour des raisons de santé. Et personne à l’aéroport, ni policier, ni douanier, ni collaborateur n’a voulu aller parler ni directement ni même par téléphone «le grand Manitou» d’Ethiopian Airlines, par ce que Sanogo est tout simplement désagréable.

    Ce beau monde, dont votre serviteur moi-même, a été obligé d’attendre Sanogo pendant plus de 53 minutes pour moi et plus d’une heure pour certains autres. Et très normalement nous avons voulu savoir la raison de cette fermeture beaucoup de temps avant l’heure du départ.

    M. Sanogo nous a simplement répondu qu’effectivement il a ordonné la fermeture du comptoir à 13h 35, car selon lui tous les vols de la compagnie s’ouvrent 3 heures avant l’heure du vol sur les billets et se referment une (1) heure avant l’heure d vol.

    Contrairement au standard international, Ethiopian Airlines, par cette règle particulière laisse toujours des passagers et les font payer des pénalités pour rien.

    Face à cette situation, les autorités compétentes doivent réagir pour arrêter cet abus, car venir à l’aéroport une heure avant l’heure marquée sur le billet et ne pas pouvoir voyager sans un préavis est simplement de l’escroquerie.

    M. KONDO, envoyé spécial à Dakar

     

    PARTAGER

    13 COMMENTAIRES

    1. vous pouvez accabler ce journaliste mais nous aussi nous avons été victimes de ce comportement sur Ethiopian que nous devions prendre pour aller à Lome en vue d’un voyage à Lagos. 3 de nos compagnons ne sont pas partis. la chef d’escale , je ne sais pas si c’est la même personne a répondu qu’il avait fermé le vol et communiqué le nombre de passager. Peut être que Ethiopian est particulier mais sur les autres vols on prend les passagers 1 heure avant le départ.

      • CHER KONDO
        SOYONS SERIEUX;

        Pourquoi dans ce pays des soi-disant journalistes ont la fâcheuse habitude d’utiliser les journaux pour essayer de salir la réputation d’honnêtes citoyens Professionnels?
        Soyons sérieux!: je ne vous en veux pas !!!! C’est plutôt à votre rédacteur en chef (s’il en existe un)que j’en veux car le journal ne doit pas être un instrument pour régler des comptes injustes et personnels.
        Soyons sérieux: si vous ne connaissez pas la réglementation en aéronautique, renseignez-vous avant d’accoucher votre haine à l’ endroit de professionnels qui ne font que leur travail.
        SOYONS SERIEUX: ET SACHEZ QU’IL Y A UN TEMPS POUR L’EMREGISTREMENT, UN TEMPS POUR L’EMBARQUEMENT, LE RESTE DU TEMPS POUR AUTRES CHOSES QUI NE SONT PAS TRANSPARENTES.
        SOYONS SERIEUX : et arrêter d’essayer de jeter du discrédit sur des gens, qui résistent à des pratiques d’influence et de je ne sais quoi. Heureusement qu’il existe encore des hommes intransigeant.
        Si vous voulez voyager respecter l’heure de convocation; presentez vous a temps.

    2. Ce soit disant journaleux aurai mieux fait de parler d’un sujet qu’il maitrise. C’est dommage, il manque d’experience et de professionalisme.
      Pauvre de nous!, s’il faut qu’on lise des gens d’un calibre aussi bas. ….
      Ce Sanogo comme il le dit est un vrai proffessionel, et en plus il est efficace. Si tu travailles avec des compagnies sérieuses (Ethiopian en est une), tu as interet a etre sérieux dans le travail. Ce n’est pas pour rien que Air Malo a sombré de meme que Air Afrique.
      Disons plutot: Mille Bravos a Sanogo!!
      A suivre!

    3. Je me demande si tu as déjà prix un avion faut journaliste il met du sérieux dans sont travail c’est pas un sotarama

    4. sale journaleux tu es un fils de pute ….au mali il ya des gens qui croient qu,ils sont au desus de tout le monde tous ces passagers ont ete averti sur l,heure de se rendre a l,aeroport….quand on te dis de venir a l,aeroport a 7h tu ne dois pas te pointe a 9h…..

    5. On voit bien que notre journaliste n’est pas un habitué de voyages par avion. M. Sanogo a bel et bien raison, l’enregistrement se termine 1 heure avant le decollage. Et c’est la même chose partout dans le monde. Si tel n’était pas le cas tu pense que les compagnies pourraient respecter les horaires indiquées sur les billets. Car il y a beaucoup de formalités à remplir avant de monter à bord (passer la police, la douane,…). M. le journaliste Kondo, on voit bien que c’est votre première fois de voyager par avion. Avant d’accuser le chef d’escale inutilement renseigne toi d’abord auprès de ceux qui voyagent habituellement par avion.

    6. Mes compatriotes,
      Desole de le dire. Nous les Malien on manque de respet de temps et rendevous.
      Par tou dan le monde,un passanger doi etre a l’aeroport 2 heur avan la decollage.
      Au cas du Mali aujourdh’ui, vous doi comprend que la securite est tres tres tres important.
      Comment tu anticipe que un policie ou bien un douanie intervien dan les affairs d’Airlines?
      Un pays en guerre non? Essaye d’apprend d’etre discipline mes cher freres et soeurs et laisse accuse les autres.
      Merci

    7. Mr: le journaliste il est marqué sur tout les billets qu’il faut s’enregistrer au plus tard un heure avant le décollage, pour pouvoir faire les rangements des bagages dans l’avion, sinon l’appareil ne décollera pas à 14h35 mais à 15h35, donc vous voyez qu’il prendera retard d’une heure, soyons réaliste,

      Si je suis votre explication je donne raison à Mr: Sanogo,

    8. « Kondo & l’express de Bamako abusent »
      Tu as sciemment omis de nous dire l’heure de convocation sur ton billet. Je vois que votre journal est contre la culture de la ponctualité. Prochainement, tu vas surement respecter l’heure de la convocation.

      • Vous pouvez accabler ce journaliste mais ce n’est pas la première sur Ethiopian. En 2012 notre délégation a été victime de la même chose 3 membres qui sont venus 1h avant le vol n’ont pas pu embarquer . Le chef d’escale, je ne sais pas si c’est le même a dit qu’il avait déjà communiqué le nombre de passager.En tout cas la plupart des compagnies prennent les passager 1 heure avant le vol. je ne dit pas que le chef d’escale a tord mais c’est désagréable.

    Comments are closed.