Vendredi soir : Panique vers l’HĂ´tel Marina

    1

    Il Ă©tait pratiquement 1heure du matin, cette nuit- lĂ . Dans ce quartier huppĂ© de la capitale, Hamdallaye ACI 2000, dans un des nombreux coins branchĂ©s, ce fut presque le sauve – qui – peut gĂ©nĂ©ral. SituĂ© juste en face du Commissariat de police du 5ème Arrondissement, le coin a pour nom ” HĂ´tel Marina. ” Tout autour, il y a des bistrots, des cafĂ©s, des points de vente de plats et mĂŞme de carburant. Un moment donnĂ©, des tĂ©moins attirèrent l’attention des passants sur la prĂ©sence de sacs ” suspects. ” ” De fil en aiguille, la rumeur se rĂ©pandit. ” Dynamite “, ” bombe “, chacun y allait de son commentaire.

    Naturellement, appel fut fait aux forces de sécurité. Ces dernières ne tardèrent pas une minute. Tout le coin fut bouclé. Les clients étant priés de rentrer chez eux. Les gens courraient, de partout. Une vraie panique.

    Pendant une bonne trentaine de minutes, les spĂ©cialistes, des sĂ©curocrates -dĂ©mineurs, mirent en place leur dispositif. Le robot que l’on avait aperçu, il y a quelques semaines, lors d’un incident similaire vers l’immeuble du Groupe Tomota, s’est mis en branle. Et tout d’un coup, le mystĂ©rieux colis se volatilisa.

    Tout finit donc bien  grâce à la diligence de nos braves forces de sécurité. Mais, la prudence doit toujours être de rigueur.

    B. KONÉ  

    PARTAGER

    1 commentaire

    1. Seul le sang froid gagne zur le terrorisme. Regardez comment ça se passe en ISRAEL.

      Merci aux forces de sécurité.

      Pour la RĂ©publique.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here