Vols et de complicité de vols par recel : Bakary Dembélé écope de 10 ans de prison et ses complices de 5

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Les propriétaires de Mercedes peuvent désormais dormir tranquillement, au moins pendant 10 ans. La Cour d’Appel de Bamako, au cours de la 2ème session ordinaire de ses Assises, toujours en cours, vient de mettre hors d’état de nuire Bakary Dembélé dit Boukary, Nouhoum Camara dit Anglais, Daouda Traoré et Alpha Camara.

Ils étaient inculpés de vols et complicité de vols par recel. La Cour a condamné Bakary Dembélé à 10 ans de prison. Elle a reconnu Nouhoum Camara dit Anglais, Daouda Traoré et Alpha Camara complices et ils ont écopé chacun de 5 ans de prison. Alpha Camara a également reconnu comme le principal receleur de ces vols de véhicules.

Il ressort des faits que, le 29 mars 2011, la Brigade d’investigations judiciaires (BIJ) a été saisie par Nouhoum Sacko du vol de sa voiture Mercedes, devant une mosquée de Missira lors de la prière de l’aube. Le véhicule contenait aussi divers documents administratifs. Les soupçons de la victime se sont portés sur Nouhoum Camara, dit Anglais, un habitant du même quartier. Ce dernier aurait eu l’habitude  de démonter, dans sa concession, des véhicules aux origines douteuses.

Interpellé, Camara a reconnu les faits, en dénonçant Bakary Dembélé qui le fournissait en véhicules volés. Mis aux arrêts, celui-ci a avoué le vol de 13 véhicules, précisant qu’il avait agi sur instructions de Daouda Traoré, lequel lui avait remis la clé «passe partout» dont il se servait.

Bakary Dembélé a précisé que sur les 13 Mercedes volées, Daouda en avait reçu 9, les 4 autres ayant été «liquidées» par Nouhoum Camara. Les perquisitions menées par les enquêteurs ont permis de saisir chez Bakary le certificat de visite technique du véhicule Mercedes 190 F6252 MD, la photocopie de la carte grise de la Mercedes 190 T9911 MD, un chéquier BMS appartenant à Souleymane Kanté, une attestation d’assurance et des vignettes automobiles, entre autres.

Au cours de l’enquête préliminaire, plusieurs autres victimes se sont présentées. Les voitures volées l’avaient été dans des conditions similaires, la nuit devant des restaurants, le jour devant des domiciles privés, dans les dieux publics et mêmes près de lieux de culte. De fait, elles ont toutes été volées par Bakary Dembélé et, pour la plupart, démontées et revendues en pièces détachées à d’autres personnes, notamment Alpha Camara, qui a reçu deux chargements de SOTRAMA de pièces, l’un vendu 400 000 F CFA et l’autre troqué.

A la barre, les accusés ont reconnu seulement le vol de deux véhicules, niant tous les autres, dont ils affirment s’être accusés sous la pression des policiers. A la BIJ, ils avaient reconnu le vol de 13 véhicules, puis, chez le juge d’instruction, celui de seulement 5 Mercedes, avant de se rétracter complètement à la barre.

Bakary Dembélé a déclaré avoir délibérément pris la clé «passe partout» dans l’intention de voler car, selon lui, au moment des faits, il était sans emploi. Le principal receleur supposé, Alpha Camara, s’est lancé lui aussi dans une dénégation totale, affirmant qu’il était un vendeur de pièces d’occasion et qu’il n’avait connu Daouda Traoré qu’à travers un ami qui s’asseyait avec lui devant la porte de son magasin.

Malheureusement pour eux, ces baratins n’ont pas trompé la Cour. Elle s’est en effet rendu compte qu’en réalité il s’agissait d’une bande bien organisée de vrais voleurs. C’est pourquoi ils ont tous été maintenus dans les liens de l’accusation. Espérons que ces années de prison les feront revenir à la raison.

Youssouf Diallo

SOURCE:  du   17 déc 2012.