ZANTIEGBOUGOU: Le paysan tombe fou amoureux de la stagiaire en santé

    0
    Zantièbougou est un village situé à 201 km de Bamako et à 25 km de Bougouni, sur la Route Nationale 7. Ce village est bien connu, grâce à la plateforme multifonctionnelle des femmes, qui fabriquent du beurre de karité en quantité. Zantièbougou, c’est aussi une école fondamentale, une sous-préfecture, une mairie de commune rurale et un centre de santé. Comme chaque année, les élèves terminalistes en santé des écoles privées des capitales régionales effectuent leur stage de fin d’études dans des centres de santé de l’intérieur du pays. C’est pourquoi Zantièbougou a reçu six élèves, deux sages-femmes, deux infirmiers et deux obstétriciennes.
    Une fois sur le lieu de stage, chacun se cherche un logeur, ce qui n’a posé aucun problème. Depuis que les jeunes hommes et femmes ont débarqué à Zantièbougou, Z..D, un paysan du coin, n’avait plus d’yeux que pour la belle M.S. Il l’a suivie jusqu’à découvrir là où elle logeait, chez la matrone du village. Dés que MS sortait de chez sa logeuse pour aller au centre de santé, Z.D cessait tout travail pour la suivre, même sur les sites d’enquête.
    A la fin, Z.D ne pouvait même plus aller au champ. Plus grave, sa deuxième épouse a flairé que quelque chose n’allait pas chez son mari, car il ne s’intéressait plus à elle comme avant. Notre paysan se décida finalement à déclarer à M.S qu’il souhaitait l’épouser. Pas du tout intéressée par la proposition, la demoiselle alerta ses camarades, sa logeuse et même le chef du centre de santé, afin qu’ils puissent l’aider à se débarrasser des assiduités de Z.D. Malgré toutes les dispositions prises, M.S n’était pas à l’aise.
     Et pour cause : son soupirant, réputé grand cultivateur n’allait plus au champ, ne faisait plus rien au village ni dans sa propre maison et avait cessé de "passer les nuits" avec ses femmes légitimes. Z.D s’était même promis de vendre ses boeufs de labour et sa volaille d’élevage pour réunir les fonds nécessaires à un mariage somptueux. 
    Lasse, M.S n’en voulait toujours pas comme fiancé. Il a fallu l’implication personnelle du chef de village et de la matrone pour que Z.D comprenne les raisons de la présence des stagiaires à Zantiébougou et soit convaincu qu’ils n’étaient que de passage. Voici comment MS a retrouvé la quiétude.
     Quid de ZD ? Le champ de notre paysan est longtemps resté laissé à lui-même car même ses femmes avaient cessé de s’y rendre, à cause du comportement inqualifiable de leur mari à leur égard. D’où une soudaine entente entre les co-épouses qui, soyez-en sûrs, ne sera que de courte durée, maintenant que tout est rentré dans l’ordre.
    Kassim TRAORE

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER