Zégoua : Attitude blâmable des policiers !

    0

    Entre la police et la gendarmerie qui est apte à veiller à la santé des filles à chambre de passe ? La problématique était sur table lors d’une rencontre entre les gérants ou propriétaires de bars et restaurants de Zégoua et les autorités judicaires il y quelques mois. Une rencontre à  l’issue de laquelle il a été précisé que seule la gendarmerie a aptitude de s’y investir.

    Après cette précision des autorités, la lancinante question était à l’ordre du jour, il y a deux semaines, à Zégoua suite un acte incompréhensible des éléments du poste de police de ladite ville. Suite à une visite inopinée dans certains bars de la ville, à bord de trois pick- up (les nouveaux véhicules de plus de plus 32 millions donnés à la police frontalière pour la lutte contre les attaques de bandits) , les policiers ont débarqué toutes les filles se trouvant sur place pour motif pas en jour pour la visite mensuelle. Une question de santé afin d’épargner les clients diverses maladies. Cela est une bonne chose !

    Mais ce qui a le plus abattu les gérants de ces bars, c’est le comportement des policiers avec lesquels ils partagent beaucoup de choses dont il serait indésirable  de faire ressortir ici.

    Dans des explications sur place, au poste de police dans la nuit de ce dimanche, celui qui a parlé au nom des policiers se défend par le non suivi correct des visites de santé. Délai dépassé juste de quelques jours et il n’en prévoit point la marge de tolérance ou même interpeller ces gérants afin d’y mettre pression ou rappeler ces filles à s’appliquer.

    La seule solution présentée aux gérants, c’est de verbaliser l’acte ; qui amènerait les filles à Kadiolo et  suite à y réfléchir… ils ont finalement pris des pots de vin pour lesquels il ne faut nullement demander de reçus ! Une somme insignifiante pour une histoire de carburant pour les trois véhicules comme si l’Etat n’est pas cabale à les prendre en charge en carburant.  A quoi cela leur servira ?

    Dans la ville, l’affaire a dépassé plus d’un ! Cela au regard de la présence de ce nombre de véhicule et de policiers pour une simple affaire aussi banale. Les gens, pensaient en premier lieu qu’il y avait une menace de bandits sur la ville… la suite c’est déplorable. En ce moment d’insécurité s’il faut faire de sa cible principale les filles de bars.

    Selon nos informations, la gendarmerie a été saisie sur le sujet et sa réaction est aussi décevante. Pas de décision ferme pour mettre fin à se désordre.

    La Rédaction

    PARTAGER