Affaire des radiés de la fonction publique : L’Avocat du Collectif Mohamed Bathily dénonce la lenteur de la procédure judiciaire

2

La justice, plus précisément la Cour Suprême tarde à se pencher sur le dossier des 263 fonctionnaires radiés de la fonction publique. D’où l’ire de leur avocat qui a dénoncé cette attitude. C’était hier au cours d’une conférence de presse tenue à la bourse du travail.

L’avocat des radiés, Mohamed Bathily (G) et le président du collectif, Hamadou Konda

Cette conférence de presse était co-animée par le président du Collectif des jeunes “touche pas à mon droit” Hamadou Konda qui avait  à ses côtés le conseil du Collectif, Mohamed Aly Bathily.

D’entrée de jeu  le président du collectif a tenu à lever un coin du voile s’agissant de l’interpellation du ministre par l’honorable Konimba Sidibé. “Juste après l’interpellation du ministre nous entendons des rumeurs selon lesquelles le député est sous la menace d’une agression du Collectif. Des propos que nous jugeons diffamatoires. Car nous n’avons jamais cherché à porter atteinte à l’intégrité physique de qui que ce soit. Notre combat : nous allons le mener sur le plan judiciaire” a précisé M. Konda. S’agissant de cette interpellation, l’avocat a surtout regretté le comportement de l’honorable Konimba Sidibé. “Au lieu qu’il pose d’amples questions au ministre pour éclairer la lanterne de l’opinion sur le sujet, il s’est plutôt transformé en juge en soulignant que le ministre a raison tandis que l’affaire est pendante au niveau de la justice. Nous pensons qu’il n’est pas juge et l’Assemblée n’est pas un tribunal pour trancher les conflits” a  indiqué Me Bathily très en verbe.

Aussi le Conseil du Collectif a surtout dénoncé la lenteur de la procédure judiciaire du dossier. “Nous avons engagé une procédure en référé au niveau de la Cour Suprême et lorsque une telle procédure est introduite le juge doit dans un délai de 8 jours donner une suite. Mais cela fait environ un mois que nous n’avons pas eu de suite à ce référé ce qui est une première dans les annales judiciaires de notre pays. Il a fallu une de menace des membres du collectif pour qu’il remette ce dossier dans le circuit. Nous souffrons réellement de cette lenteur car rien n’avance dans le dossier” a-t-il regretté. C’est pourquoi, il a invité les juges de la Cour suprême à prendre leur responsabilité. Car dira t-il, les juges sont à la disposition du peuple et non pas du pouvoir. C’est dans cette optique qu’il a invité le ministre de la Fonction publique à s’associer à eux au pour résoudre ce  problème. En tout cas pour l’avocat du Collectif, “ceux qui sont à la base de cette radiation ne cherchent qu’à recruter leurs partenaires dans la Fonction publique qui vont voter pour eux aux prochaines élections“.

Malgré tout, le Conseil du Collectif s’est dit rassurant quant à leur victoire au procès. “J’ai la certitude de gagner ce procès car le droit est de notre côté et cela n’est un secret pour personne” a-t-il conclu.

Kassoum THERA

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Sa cé du m’importe quoi avant de parle comme il faut cherche a comprendre les choses mon frère ils sont leur diplôme

  2. Le ridicule ne tue plus dans ce pays. Comment des agents fraudeurs peuvent -ils avoir le courage d’avoir de tels comportements?. Le Mali est danger. Vous avez volé, on vous a pris la main dans le sac. Aieyez au moins le courage de reconnaitre votre forfaiture. A bon entendeur salut.

Comments are closed.