Atteints par la limite d’Age de la fonction publique : – 2 104 fonctionnaires et agents contractuels appelés à faire valoir leurs droits à la retraite à compter du 1er janvier 2018

9

– Plusieurs cadres de la Douane dont Alima Drabo,  Mamadou Sarro, Makan Dembélé, Cheick Kéïta, Nouhoum Camara…

Ils sont au total 2 104 fonctionnaires et agents contractuels appelés à faire valoir leurs droits à la retraite à compter du 1er janvier 2018. Il s’agit des fonctionnaires des catégories A, B2, B1, C et des agents contractuels. Parmi les partants, figurent plusieurs cadres de l’administration douanière. 

Le directeur national de la Fonction publique, Amadou Fabé, vient de publier la liste des fonctionnaires et des agents contractuels de l’Administration atteints par la limite d’âge de la Fonction publique. Ces cadres sont appelés à faire valoir leurs droits à la retraite à compter du 1er janvier 2018. Il s’agit des fonctionnaires des catégories A,B2, B1, C et des agents contractuels.

S’agissant de la catégorie A, ils sont au nombre de 703 fonctionnaires issus de différents domaines. Il s’agit des administrateurs civils, des Inspecteurs des services économiques, des Conseillers des affaires étrangères, des Ingénieurs des constructions civiles, des ingénieurs des eaux et forêts, des Inspecteurs des Douanes.

S’agissant des administrateurs civils, plusieurs cadres qui ont servi le pays dans la loyauté y figurent dont plusieurs gouverneurs de régions. Il s’agit, entre autres, de l’actuel gouverneur de Ségou, Georges Togo, de l’ancien gouverneur du district de Bamako, Ibrahim Féfé Koné, de l’actuel secrétaire général du ministère de l’Administration territoire, Allaye Tiéssougué. Sans oublier l’ancien gouverneur de Sikasso, Mahamadou Diaby. Le président de la Section des comptes de la Cour Suprême, Kloussama Goïta, qui vient de remettre officiellement son rapport au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, doit également faire valoir ses droits à la retraite. S’agissant des Conseillers des affaires étrangères, l’ancien ministre Moctar Ouane partira aussi à la retraite.

En ce qui concerne les Inspecteurs des Douanes, ils sont au total 16 hauts cadres de l’administration douanière appelés à faire valoir leurs droits à la retraite. Parmi lesquels figurent le directeur des Enquêtes, Mamadou Sarro, la directrice régionale de Koulikoro, Mme Alima Drabo, le directeur du contrôle interne, Soriba Sidibé, le directeur de l’information, Makan Dembélé, la directrice adjointe de la Direction régionale du district de Bamako, Hawa Diarra.

L’ex-directeur général de la Douane, Cheick Kéïta (il est actuellement à la Délégation générale des Maliens de l’Extérieur) et l’ex-directeur général adjoint de la Douane, Nouhoum Camara, font partie des partants.

S’agissant de la catégorie B2, c’est le plus grand nombre des partants à la retraite cette année. Ils sont au total 937 agents issus de différents domaines. Il s’agit de secrétaires d’administration, techniciens des constructions civiles, contrôleurs des douanes, techniciens des eaux et forêts, maitres de l’enseignement fondamental, contrôleurs des finances, ingénieurs de l’industrie et des mines, techniciens de l’informatique, instructeurs de la jeunesse et des sports, techniciens supérieurs de santé, contrôleurs du Trésor, contrôleurs des services économiques, techniciens supérieurs de l’action sociale, techniciens de l’agriculture et génie rural.  Sans oublier des techniciens des arts et de la culture.

Les catégories BA et C concernent respectivement 160 agents et 91 agents dans différents domaines tels que des contrôleurs des services économiques, des secrétaires des affaires étrangères, techniciens des constructions civiles, contrôleurs des douanes, contrôleurs des finances, contrôleurs des impôts, techniciens de l’industrie et des mines, techniciens de la météorologie, techniciens de santé, contrôleurs du trésor,  agents techniques agriculture et génie rural, agents techniques des constructions civiles, agents de constatation des douanes, agents techniques des eaux et forêts, maitres auxiliaires de l’enseignement secondaire, agents techniques de l’élevage, secrétaires de greffes et parquets.

Ils  sont 213 agents contractuels partants à la retraite parmi lesquels figurent des agents de la Présidence de la République, de la Primature, de l’Assemblée nationale, du Conseil économique social et culturel ainsi que plusieurs départements ministériels….             

 A.B. HAÏDARA

 

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Au Mali, lorsque apparaît la liste des partants à la retraite, certains considèrent ce départ comme un soulagement parcequ’ils pensent les anciens sont encombrants. Au lieu d’être fiers de leur expérience et des loyaux services qu’ils ont rendus à la République, ils sont considérés comme la racaille car ils barrent l’ascension aux petits prétentieux pressés de gouter aux delices des postes de commandement ou de gestion.
    Voir les anciens à des postes, c’est la gerontocratie pour ces pretentieux qui en fait ne sont que des prédateurs potentiels. Certes le chomage est dur et il faut laisser la place aux jeunes méritants mais de là à considérer tout ce qui est ancien comme cause de son malheur c’est se tromper.
    Dans l’armée, l’administration generale de commandement, la Police, la Gendarmerie, les Eaux et Forêts, la Douane, les Affaires étrangères, même le personnel d’appui, les jeunes qui s’empressaient d’occuper les postes ont vite montrer leur limite. Tous sont avides d’argent et ne travaillent que pour le gain pour s’enrichir vite et tres vite.
    Les retraités etaient considérés comme des références mais aujourd’hui ils sont les mal venus dans les services et on souhaite qu’ils soient des reclus parce que ce sont eux qui connaissent tous les rouillages du service qu’on commande.
    Sankingba dit merci à tous ces anciens qui sont des bibliothèques pour nous jeunes. Qu’ils reçoivent la reconnaissance de la nation. Qu’ils fassent beaucoup de bénédictions pour la génération montante pour le bonheur du Mali qui titube en ce moment. Que les anciens acceptent qu’il y a une fin à toute chose. C’est cela le stoïcisme et une sorte de bravoure.
    Encore merci à eux pour avoir tenu très haut l’étendard de la République. Ce que nous vivons actuellement est la résultante de notre comportement acquis au fil du temps mais la République ne chavirera pas.
    Que les anciens nous epargnent “l’examen de BOUGOUNI” et qu’ils benessent la postérité. La jeunesse n’est que l’héritage de la vieillesse et l’entretenir est un devoir sacré. Que les anciens ne disent pas surtout: NOUS NOUS PARTONS MAIS ON VERRA CE QU’ADVIENDRA. Non, la République est éternelle et elle subsistera par notre courage, notre volonté de vaincre mais aussi en acceptant le côté positif de ce que les anciens nous lègueront.

    Pour la République.

    VIVE LA RÉPUBLIQUE

  2. pourquoi un accent particulier sur le départ des cadres de la Douane?ne sont-ils pas agents de l’état comme les autres?franchement Monsieur Haidara, enfin BREF!

  3. Comme quoi le Mali est une république bannière !
    Il faut écrire un article comme quoi les fonctionnaires vont à la retraite ? Que font la direction des ressources humaines ! Vous les insultés !

  4. Nos journalistes n’ont vraiment rien à se mettre sous la dent. Aller à la retraite est un drame ou un honneur?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here