Concours de la magistrature: Une autre victime de la guerre au nord

0
83

Le concours de la magistrature, prévu pour le 12 février dernier, a été reporté à la dernière minute. De sources proches du dossier, le Ministère de La Justice serait inquiété par l’impact que la crise au Nord a eu sur certains candidats inscrits. En effet beaucoup de candidats à cet important concours ont été contraints de fuir dans des conditions brusques, les zones d’insécurité. Certains se sont retrouvés dans des  pays voisins d’autres sont venus à Bamako dans des conditions qui ne leur ont pas permis de se préparer. Se voulant impartiaux et voulant donner des chances égales à tous, les organisateurs ont convenu de reporter le concours à une date plus favorable pour sa tenue. Rappelons que le concours de la magistrature est organisé de façon périodique pour recruter les futurs magistrats. Les admis suivent ensuite une formation spéciale de 18 mois à l’institut national de  formation judiciaire, avant de prêter serment et d’être renvoyés dans les cours et tribunaux. Ce concours ouvert aux diplômés en Droit, contribue à résorber le chômage, tout en dotant notre appareil judiciaire de sang neuf, pour assurer la relève. Il est organisé par la direction nationale de l’administration judiciaire, ses résultats validés par la Cour Suprême et, proclamés, en dernier lieu, par le Ministre de la Justice Garde des Sceaux.

Alou DEME

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.