Concours d’entrée à la fonction publique: 1318 admis pour 58000 candidats inscrits

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Mamadou Namory Traoré, ministre de la Fonction publique

Mamadou Namory Traoré, ministre de la Fonction publique

Le pays enregistre l’un des taux de chômage les plus élevés du continent : estimé entre 30 et 40 % de la population active. Et le récent concours d’entré à la fonction n’a rien arrangé au problème. 

Ce qui  devrait être sa force, à savoir sa jeunesse, se révèle être, pour notre pays, un handicap majeur : un système éducatif au bord gouffre. Les problèmes sont connus, mais ils n’ont jamais trouvé la moindre solution durant ces 20 dernières années. Dans le cahier de doléances, remis par le Secrétaire Général de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM) au Premier Ministre, Diango Sissoko, les problèmes les plus récurrents sont: le manque d’infrastructures adéquates pour les études ; L’inadéquation entre les filières de formation et  le marché de l’emploi; l’absence d’enseignants qualifiés. A cela il faut ajouter les « années chapitre 1″ ceci pour signifier le fait que la plupart des années, il n’y a que le premier chapitre du programme qui est épuisé.

A l’issue du concours d’entrée à la fonction publique, le Ministre de la Fonction Publique, du Travail, de la reforme de l’Etat, chargé des Relations avec les institutions, Mamadou Namory Traoré, s’est réjouit en ces termes: « ce sont les meilleurs des meilleurs qui ont passé ». La question qui se pose est: combien sont-ils, ces meilleurs, qui possèdent un diplôme national ? Aller savoir!

En tout cas, selon nos enquêtes, la plupart des admis à ces concours sont des jeunes  qui ont effectués leurs études en Ukraine, en France, au Canada, aux USA,  au Maroc…

Le directeur du Centre National des Concours a affirmé, quant à lui, que 194 postes n’avaient pu être pourvus à l’issue de ce concours : « Faute de candidats sur le marché », dit-il. Affirmation ahurissante, quand on sait que depuis sa création, l’université de Bamako, continue de former dans des filières où l’Etat n’a recruté un seul diplômé.

On serait partie pour le procès le plus long de l’histoire du Mali, s’il nous arrivait un jour, de vouloir situer les responsabilités, de l’échec de notre système éducatif.  Une chose est sûre: sur le banc des accusés,  une personne reviendrait, incessamment : l’Etat. L’Etat, dont  la politique éducative de ces 20 dernières années a été  un flop magistral. Pour décrocher un job dans la fonction publique, il faut avoir « les bras longs« . C’est, du moins, le constat que font les diplômés versés, chaque année par nos universités, sur le marché de l’emploi.

Les rares concours de la fonction publique n’absorbent, dans le meilleur des cas, que 5% des candidats inscrits. Si rien n’est fait, disait Koniba Sidibé, député à l’Assemblée Nationale, « le prochain conflit-armé, au Mali, viendra des jeunes sans emploi ». C’était lors d’une séance d’interpellation du ministre Mamadou N. Traoré à l’hémicycle.

Mamadou Togola

 
SOURCE:  du   20 fév 2013.    

3 Réactions à Concours d’entrée à la fonction publique: 1318 admis pour 58000 candidats inscrits

  1. maliba

    Bonjour
    Si vous croyez que le concours a été bien organisé moi je trouve le contraire il y avait des candidats qui utilisaient des documents en salles ou est le sérieux dans cette affaire.

  2. djimy

    Réellement ce concours a été bien organisé et bien corrigé car seuls les méritants ont réussi. Certains s’étaient présentés avec un diplôme au dessus de leur niveau . Si non comment sur 40 ou 24 sollicités, 100 ou 200 qui se présentent et 8 seulement réussissent. Tous ceux qui n’avaient 10/20 n’ont pas passés. C’est une bonne chose car l’état malien n’a plus besoin de nuls qui viendont pourrir cette boite nationale. Bravo Au ministre Namory Traoré

  3. clay

    Le problème est que d’autres ont été recrute sans faire l’examen parce que le nombre de candidat n’est pas atteint. Or ils disent que pour être admis il faut la moyen 10/20. Donc comment le Ministre va faire si tous ses candidats recrute sans passe l’examen on le niveau ou s’ils sont les meilleurs ?