Concours d’entrée à la fonction publique : Les  »médecins généralistes » du centre de Kayes induits en erreur

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Ils étaient des milliers de diplômés en médecine à postuler avec espoir au concours d’entrée à la fonction publique tenue fin décembre dernier. En première région, la quarantaine de candidats qui ont composé dans le centre d’examen de Kayes ont traité un sujet d’épreuve technique différent du sujet national.

Une quarantaine de postulants au concours d’entrée à la fonction publique, catégorie  »médecins généralistes » du centre d’examen de Kayes, ont traité un sujet différent de celui des autres candidats de la même catégorie au plan national.
Que s’est-il passé donc ?
Loin de Kidal, Gao et Tombouctou, où une minorité de bandits armés prétendent à une hypothétique autonomie du Nord, Kayes est la première région géographique du Mali, située à l’ouest du pays. Un sujet d’une épreuve d’un examen ou concours national autre que le sujet officiel ne peut que susciter des interrogations. Ce qui fut effectivement le cas des 40 candidats pour la catégorie  »médecins généralistes » qui ont composé le 31 décembre 2012 au centre d’examen de Kayes.
Dès l’ouverture du pli de l’enveloppe de l’épreuve technique, les candidats ont émis des réserves sur le sujet qui en est sorti. L’erreur était si patente que certains d’entre eux ont exigé des surveillants à vérifier la source et l’authenticité du sujet.
Puisque qu’au Mali, on a souvent tendance à interpréter les plaintes des candidats comme des tentatives de tricherie, les surveillants se sont bornés à rassurer les 40 candidats sans une vérification sérieuse aucune. Mais l’insistance de ces derniers finira par payer.
On apprend qu’une erreur a fait donner un autre sujet.
En lieu et place du sujet 1.  »Conduite à tenir devant l’ictère ». 2.  »Diagnostic de la maladie de Basedow » un autre sujet a été communiqué, les surveillants ont fait traiter le suivant :
 »1. Extraction dentaire, but, indications, complications. 2. Décrivez la technique du front supérieur ».
C’était presque la fin de la durée de l’épreuve quand le pot aux roses a été découvert. Décidés à ne pas faire les frais de la mégarde, une légèreté des surveillants, les 40 candidats ont entrepris des démarches pour porter l’affaire à la connaissance des autorités de tutelle. L’Ordre des médecins de Kayes en a également été saisi pour des dispositions utiles et diligentes à prendre.
En attendant la lumière sur ce dossier énigmatique, les spéculations vont bon train. Le moins que souhaitent les candidats c’est la reprise pure et simple de l’épreuve en question. Ce qui ne se fera pas sans grincement de dents pour l’Etat en cette période de vaches maigres. Mais si rien n’est fait, ces candidats lésés paieront pour quelque chose pour laquelle ils n’en sont pour rien.
Le secteur de la santé a le plus gros lot à recruter au concours de recrutement à la fonction publique. Au total 494 postes étaient mis en jeu entre les médecins, les pharmaciens, les odonto-stomatologistes, les ingénieurs et techniciens de santé.
Markatié Daou

SOURCE:  du   7 jan 2013.    

Une Réaction à » Concours d’entrée à la fonction publique : Les  »médecins généralistes » du centre de Kayes induits en erreur

  1. drif

    demande poste medecin generaliste