Les résultats du concours direct de recrutement à la Fonction publique sont tombés le vendredi dernier : Sur 1512 postes 1318 ont été pourvus

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le résultat du concours direct de recrutement à la Fonction publique au titre de l’exercice budgétaire 2012 ont été proclamés vendredi 15 février au Centre national des concours de la fonction publique. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse co-animée par le ministre du travail, de la fonction publique et des relations avec les institutions, Mamadou Namory Traoré et le Directeur du centre national des examens et concours de la fonction publique, Moussa Tamoura.

concoursLe concours a été le plus grand concours organisé dans l’histoire par le gouvernement de part le nombre de postes à pourvoir ainsi que celui des candidats ayant postulé. Ainsi, sur 5684 candidats inscrits pour 1512 postes à pourvoir, 1318 postes ont été pourvus et 194 postes restent non pourvus. Au dire du ministre de la Fonction publique, Mamadou N Traoré, cette situation de postes non pourvus est due à deux raisons principales. Cela est du au fait que les départements demandeurs ont demandé des diplômes qui n’existent pas sur le marché, ou que les candidats ne sont pas à la hauteur.

Car dans certains cas aucun des candidats n’a eu la moyenne d’admissibilité (10/20). Le Directeur du centre national des examens et concours de la fonction publique, Moussa Tamoura, dira que ce résultat est dû à un long processus d’opération mis en œuvre. Ainsi, la première phase, a consisté à recevoir les dossiers. La deuxième phase a porté sur le dépouillement et l’établissement des listes de candidature qui a duré 1 mois et 10 jours.

Elle a consisté aussi à vérifier la conformité des diplômes et des spécialités. Ensuite, la saisie des documents des candidats retenus ou rejetés avec indication du motif de rejet. La troisième phase portait sur le déroulement des épreuves à Bamako, Kayes, Ségou, Sikasso et Mopti du 22 au 31 décembre 2012.  A partir du 2 janvier, les opérations de correction du Secrétariat et l’établissement de la liste des admissibilités ont débuté. Ainsi que la saisie informatisée de ces admissibilités. Aussi, il y a eu la confrontation entre la liste manuscrite établie au Secrétariat et celle informatisée. Enfin, la quatrième phase a porté sur la vérification et l’authenticité des diplômes (publics et privés).  Au terme de Cette opération les noms de tous les candidats retenus dont les diplômes ont été reconnus viennent d’être publiés le vendredi 15 février. Moussa Tamoura a indiqué qu’il y avait environ 400 correcteurs. Ils étaient de deux types. Pour les épreuves de la culture générale, les correcteurs ont été choisis par le ministère de l’Education ainsi que les sujets. En ce qui concerne les épreuves techniques, les sujets ont été proposés par les départements ministériels concernés ainsi que les correcteurs.

Falé  COULIBALY

 
SOURCE:  du   18 fév 2013.    

6 Réactions à Les résultats du concours direct de recrutement à la Fonction publique sont tombés le vendredi dernier : Sur 1512 postes 1318 ont été pourvus

  1. justicequity

    Pour que les meilleurs soient retenus faudrait-il encore que ceux chargés de les évaluer aient un meilleur niveau ? en plus le ministre peut raconter ce qu’il veut mais ce sont justes des salades de la propagande à moins qu’il puisse se dupliquer en milliers d’autres pour surveiller chaque candidat à chaque épreuve suivre les feuilles partout , les corriger lui même porter lui même les notes et enfin saisir les noms des candidats. Ce n’est un secret pour personne avec les moyen un candidat pourra amener un professeur à chaque épreuve pour lui corriger et lui donner la copie en graissant juste la patte aux surveillants, d’autres font tout simplement changer leur copie après l’avoir rendu, 15.000 candidats il faut beaucoup de monde pour porter les notes ce qui est la porte ouverte à toutes sortes de fraudes et manip et pour finir la saisie finale des noms où encore des changements peuvent être opérés.Il ne faut pas se mentir tout ce que le ministre peut faire c’est de ne pas directement participer aux magouilles ce qui est déjà beaucoup pour un début il faut être naïf pour croire qu’un ministre peut débarquer et mettre tout dans l’ordre comme par magie, les habitudes sont dures à perdre il faudra du temps beaucoup de temps pour mettre fin à ces pratiques et ce que fait ce ministre ne peut qu’être contreproductif car avec tout ce brouhaha autour de ce concours dès que les gens vont se rendre compte qu’il a eu des magouilles ils ne vont plus croire au système et il rendra quasi impossible le travail à son successeur. Moi j’ai des questions concrètes si j’étais candidat il faudrait que l’on mette en place un système qui me prouve au cas je ne suis pas admis que ceux qui l’ont été sont meilleurs que moi, que je puisse faire par exemple une contre correction par des gens indépendants de mes copies et de celles des admis et que cette évaluation me dise que ces gens sont effectivement meilleur que moi. Et même cela ne résout qu’une partie du problème parce que par exemple je n’ai aucune chance face à quelqu’un qui a eu le sujet à l’avance avec le corrigé de celui qui fait ce qui est souvent le cas au Mali. Il ne faut pas tomber dans l’utopie un changement se fait progressivement, il ne se décrète pas comme veut bien le faire croire ce ministre, l’armée est un bon exemple en une année tout le monde a vu ce qu’elle vaut c’est à dire pas grand chose,il faudra beaucoup de temps pour que cette armée puisse effectivement remplir sa mission qui est d’assurer l’intégrité du territoire nationale, un ministre de la défense à moins de licencier tout le monde et de tout reprendre ne peut pas en quelques mois dire que tous les problèmes sont résolus,ça ne peut être que la com .

  2. Lamine HENRY

    tout le monde savait que ce concours est triché davance. La preuve certains savaient deja leurs resultats.

    • w

      Dis plutôt que tu ne connais rien, J’ai beaucoup d’amis qui ont été admis avec leur propre effort.

    • Lamineil

      Comme d’habitude, on affirme sans preuve et on sème le doute dans la tête des gens !
      Si tu s échoué, prépare toi pour l’année prochaine et arrête de déverser ta bile !

  3. petit

    maintenant essayez de revoir le concours d’entrée dans les IFM