Radiation de 264 personnes de la Fonction Publique : Les demandeurs d’emploi apportent leur soutien au ministre

11

Va-t-on vers un bras de fer entre les fonctionnaires radiés et les associations de demandeurs d’emploi? Au Collectif des Associations de Demandeurs d’Emploi du Mali, on est affirmatif.

Face à la presse, mercredi dernier à la Bourse du Travail, les responsables du Collectif n’ont exclu aucune action pour se faire entendre dans ce qu’il convient d’appeler désormais l’affaire des faux fonctionnaires, si ces derniers ne reviennent pas à de meilleurs sentiments.

Composé de l’Association des Diplômés Initiateurs et Demandeurs d’Emploi (ADIDE), du Mouvement des Jeunes contre le Chômage au Mali (MJCM), de l’Association Malienne pour l’Insertion Professionnelle des Diplômés en Sciences Sociales et Humaines (AMIP‑SSH), de l’Association pour la Défense des Jeunes Diplômés (ADJD), de l’Association des Jeunes Diplômés Volontaires de l’APEJ (AJDV‑APEJ) promotion 2012, ce Collectif a, au cours de cette conférence, salué le courage de nos autorités, qui viennent de radier 264 fonctionnaires recrutés en violation des textes régissant la Fonction Publique au Mali.

Selon eux, cette décision met fin à une anarchie qui avait gagné toute l’administration malienne, de la grande ville jusqu’au hameau le plus reculé. Pour les conférenciers, «les autorités viennent de mettre de l’ordre dans le désordre concernant le recrutement des agents qui doivent servir dans l’administration publique et de redonner force à la loi régissant les recrutements dans la fonction publique, qui était constamment contournée ou violée par les auteurs et complices de pratiques anarchiques au profit de leurs proches».

Se disant en phase avec le gouvernement, le Collectif salue la prouesse des autorités de la transition et réaffirme son soutien total à une décision visant à remettre notre administration sur des bases saines. Pour Samakoun Sissoko, le Collectif continuera à se battre, de jour comme de nuit, pour la transparence, la justice et l’égalité des chances dans l’attribution de l’emploi public au Mali. Pour cela, il se dit déterminé à entreprendre toutes les actions possibles pour se faire entendre et  appuyer le gouvernement.

Concernant le cas des 2000 faux diplômés, le Collectif demande l’intégration de ces agents sur la base des diplômes authentiques correspondant à la catégorie de chacun d’entre eux. Selon Samakoun Sissoko, le gouvernement devra aussi retenir sur leur salaire l’argent que ces agents ont empoché illégalement. Les montants ainsi remboursés serviront à financer des initiatives de création d’emplois.

Yaya Samaké

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Honnêtement je ne sais pas comment des gens peuvent se réjouir de la souffrance des autres. Sous prétexte que vous n’avez pas de travail tellement vous enviez ceux qui en ont que quand ils le perde vous vous en réjouissez. Je ne sais pas combien vous êtes de chômeurs aigris mais dans un an on en reparlera. On verra si vous aurez tous des emplois et si vous pensez que ce concours bidon va vous aider à en avoir. Debrouillez vous pour que ce méchant ministre vous donne du travail sinon vous aurez applaudi pour rien chers amis. Je ne suis pas d ‘accord avec la fraude mais de la à se réjouir de ceux qui se trouvent dans cette situation c’est un peu trop. En plus il y a des chefs de famille et des mères de famille. Alors ne soyez pas trop aigri surtout que vous ne savez pas de quoi demain sera fait. A bon entendeur salut!!!!!!!!!

  2. Il faut que les Maliens sachent ce qu’ils veulent; un coup ils veulent combattre la corruption, mais quand ça les concernent eux ou leurs proches ils veulent plus la combattre, ça ne marchera jamais comme ça.

  3. Si ces radiés ont été récrutés de façon frauduleuse comme c’est souvent le cas au Mali, je vois aucun problème à ce qu’ils soient exclus de la fonction publique, qu’ils remboursent les sous qu’ils ont empochés, et qu’ils reviennent passer les examens en toute transparence avec les autres; fils de riches ou de pauvres nous avons tous les mêmes droits et devoirs dans ce pays.

    • Deblo que tu es bete ne soit pas egoiste en plus de ca il y’a plus de 20ans ce système est là pourquoi ça ne s’applique qu’à ces 263 et les autres il faut que ce con de ministre soit équitable ou qu’il les laissent travailler

  4. Pourquoi crée un collectif bidon d’égoïsme maintenant donc avant il n’y avait pas de fonction publique ou quoi si vous voulez chercher du travail allez y mais vous soutenez qu’on radie d’autres jeunes comme vous je ne peux pas comprendre ça il ne faut jamais te réjouir du malheur des autres surtout encourager ça sinon ton tour sera pire en tout j’encourage l’UNTM pour qu’il continu à soutenir ces radiés vive l’UNTM

    • pitoyable! encourager UNTM pour soutenir les voleurs!!le ministre a été clémant,ils méritent la prison, les tricheurs!!!

  5. 😉 😉 😉 Mr le journaliste, sais-tu que la femme de Chahana Takiou ton directeur de publication fait parti de ceux qui ont bénéficié de ces décrets et miraculeusement son nom à disparu de la liste des 264 personnes. Bientôt leurs noms seront divulgués. 😆
    Les gens ont même oublié l’Adide et autres, sinon etc, etc. 😆 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    • Alabina ferme ta sale bouche et laisse la vie privée des gens et si sa femme fait partie elle n’est pas malienne mal élevé le malien et la jalousie ce que vous oubliez ce ministre à annuler cette decision si un autre ministre vient dans 6mois lui aussi il va annuler la décision de namory foye té bô ala donc aw yé sabali ce n’est pas le moment

Comments are closed.