Amélioration du climat des Affaires au Mali : Le code des investissements en relecture

0
Amélioration du climat des Affaires au Mali : Le code des investissements en relecture
Une vue du presidium

Le ministère de l’investissement et du Secteur Privé, a organisé, ce jour, mercredi 21 juin 2017, un atelier de restitution du rapport de l’étude de relecture du Code des investissements. La rencontre présidée par le secrétaire général du département, Abdoulaye Seydou Sissoko, s’est déroulée au Conseil National du Patronat du Mali (CNPM).

-Maliweb.netLa rencontre a enregistré une forte présence des acteurs du secteur pris dont des représentants d’organisations patronales. Elle a également enregistré la participation d’un représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD). Qui soutient le Mali dans ce projet de relecture du Code des investissements.

En prenant la parole, le secrétaire général du département, a salué le secteur privé pour l’intérêt manifeste qu’il a accordé à la rencontre. «Je voudrais particulièrement remercier les représentants du secteur privé, qui à n’en point douter, ont conscience que cette relecture du code leur est principalement destinée », a déclaré Abdoulaye Seydou Sissoko.

Financé par le Fonds Africain de Développement (FAD) à travers la Banque Africaine de Développement, sous la forme d’un Don alloué dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Appui à la Gouvernance Economique, l’atelier consacre le point de départ d’une série d’activités visant à contribuer, d’une part à l’amélioration du Climat des Affaires et booster l’investissement tant national que Direct étranger dans notre pays, et, dans un esprit de partenariat Public-Privé, d’autre part. Aussi, le secrétaire général a tenu à insister sur l’importance toute particulière que le département accorde à la relecture de ce code ; une relecture qui, dira-t-il, dotera notre pays d’un code des investissements des plus attractifs, se nourrissant des meilleures pratiques internationales, et qui préservera les intérêts nationaux en même temps (assiettes fiscale, transfert de technologie et de compétences…). Pour M Sissoko, ce nouveau code, dont la finalité est de contribuer au développement socioéconomique du Mali, séduit également par le fait qu’il sera (complémentaire) des autres mécanismes d’incitation à l’investissement : code minier, code douanier. Selon le représentant du ministre, des mesures ont déjà été adoptées par le Gouvernement, en vue d’attirer les capitaux. Ces mesures au nombre desquelles figure le Code des Investissements institué par la Loi n°2012-016 du 27 février 2012, ont permis de drainer un flux d’investissements importants dans le pays, a-t-il indiqué. Avant de préciser que, malgré tout, il est apparu nécessaire d’adapter le code à un environnement économique mondial, qui est en perpétuel évolution. «Il s’agira dès lors pour le Consultant en charge de cette relecture, d’accompagner notre pays dans sa mission de mobilisation des investissements Directs Etrangers (DE) à travers notamment la mise en place ou l’amélioration des mécanismes et outils d’incitation à l’investissement, à travers le code des investissements». Pour le secrétaire général, le développement du secteur privé constitue un axe majeur de tous les cadres de référence des différentes politiques de développement mise en œuvre par le Gouvernement. D’où, selon lui, toute l’importance d’une telle rencontre qui verra la concrétisation d’une activité majeure.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here