Couverture sanitaire universelle au Mali : Les acteurs de la société civile à pied d’œuvre pour relever le défi

0
une fvue du presidium lors de la cérémonie

La  plate-forme de la société civile pour la promotion de la couverture sanitaire universelle au Mali (CSU) en partenariat avec l’OMS, Save the Children et World Vision, organise du  8 au 9 septembre 2016  un  atelier d’orientation des organisations de la société civile sur les rôles et responsabilités dans le processus de promotion de la CSU au Mali.

«L’effectivité de la couverture sanitaire universelle dépend en grande partie de l’adoption et la mise en œuvre d’une politique de financement inclusive et innovante qui intègre les besoins de tous les maliens »,  un concept que compte bien développer  la plate-forme de la société civile pour la promotion de la couverture sanitaire universelle au Mali. En effet comme l’a indiqué le président de la plate-forme, Yaya Zan Konaré, président de la Fenascom,  la société civile ne doit pas rester en marge du processus enclenché par le gouvernement pour assurer la couverture sanitaire universelle au Mali. Pour  Yaya Zan Konaré,  les organisations de la société civile devraient accompagner l’Etat pour la réussite dudit  processus  avec des contributions  qui prennent en compte les réalités des populations ; d’où la nécessité de mettre en place un plateau technique pour soutenir la concrétisation effective des CSU  au Mali, a –t-il  fait comprendre lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier en faveur de la CSU. Une rencontre de deux qui a pour objectif  d’outiller les membres des OSC et de  la plateforme sur les concepts de la CSU, CMU et du  Régime d’Assurance Maladie Universelle.  D’autre part, les participants pourront réfléchir   sur leurs rôles et responsabilités  en vue de trouver   la meilleure approche pour contribuer à l’  accélération de l’actuel  processus de la   Couverture Sanitaire Universelle au Mali d’ici 2018.   Une question qui mérite réflexion quant on sait que 78% de la population malienne ne bénéficient  pas de couverture maladie universelle comme l’a rappelé  le Dr Kéné Mark Guindo,  représentant les PTF pour qui il urge de trouver un système unifié répondant aux besoins des populations à la matière. Un avis partagé par le représentant du gouvernement, Issa Sissouma de l’Union technique de la mutualité ; qui, tout a saluant l’initiative de la plate-forme, a  noté  la disponibilité de l’Etat à jumeler ses efforts à ceux de la société civile en faveur de  la CSU  sur l’ensemble du pays. Par ailleurs, il n’ a pas manqué d’ inviter  le  groupe des experts en conclave de bien mûrir les réflexions pour l’ atteinte de leur objectif commun.

Khadydiatou SANOGO

 

 

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here