Faculté des Sciences et Techniques : La première femme en thèse de doctorat en physique a soutenu avec la mention honorable

0
Mme Tembely Mama Sangaré, première femme à soutenir à Bamako, une thèse de doctorat en physique
Mme Tembely Mama Sangaré, première femme à soutenir à Bamako, une thèse de doctorat en physique

La salle 13 du bloc B2-15 de la Faculté des Sciences et des Techniques (FAST ou FST) de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB)  a abrité, le vendredi 24 février dernier, une soutenance de thèse très particulière. Il s’agit de celle de Mme Tembely  Mama Sangaré, première femme  à soutenir à Bamako, une thèse de doctorat en physique. Elle avait comme thème : ‘’Détection de quelques maladies foliaires de plantes tropicales par Etude Spectroscopique et Multimodalité des Images Microscopiques’’.

La dite soutenance a eu lieu en présence des proches de l’intéressée, de l’administration, des enseignants et étudiants de la Faculté des Sciences et des Techniques. Elle a défendu sa thèse durant plus de 4 heures  d’horloge devant un jury pluridisciplinaire composé de plusieurs nationalités dont la Côte d’Ivoire, le Burkina et le Mali. Il s’agit de  Pr Komakan Konaré (Président du Jury), de Pr Abdramane Ba, (Directeur de Thèse), Jérémie Thouakesseh Zoueh, professeur à l’université INP-FHB (Co-Directeur) et Cheick Oumar Sanogo, Maitre assistant à la FST.

Le banc des rapporteurs était composé de Pr Amadou Hamadoun Babana de la FST, de Mme Agneroh née Thèrèse ATCHAM, Maitre de conférence à l’INP-FHB et Moussa Sougoti, Maitre Assistant à l’Université de Ouagadougou.

Dans sa présentation, Mme Tembely Mama Sangaré a expliqué que les organismes pathogènes associés aux plantes de cultures causent d’importantes pertes de rendements économiques dues aux différentes menaces pathologiques mal maîtrisées sur les cultures agricoles.  Pour elle, les méthodes courantes  de lutte ne permettent pas elles aussi un meilleur contrôle de certaines affections des plantes dues à des parasites. Selon elle, leur diagnostic nécessite parfois des outils, lesquels nécessitent une observation sous microscope. D’où sa proposition d’une approche permettant de détecter notamment les maladies virales et bactériennes en temps réel afin d’empêcher la diffusion de ces phytopathologies par la spectroscopie multimodale.

« Pour illustrer ce travail, nous utilisons un microscope multi-spectral en transmission, réflexion, diffusion et en fluorescence pour représenter l’image d’une portion de feuille de plante dans la bande de l’ultra-violet… », a souligné Mama Sangaré. Qui a précisé que la contribution principale consiste à développer des méthodes d’analyses pour le diagnostic de quelques plantes tropicales infectées par certaines maladies : (RalstoniaSolanacearum, Mosaïque Virale du Manioc, XanthomonasOryzae et Mosaïque Virale de Concombre).

Après avoir écouté sa présentation et posé des questions, le jury a invité l’assistance à quitter  la salle pour statuer. A l’issue de sa soutenance de thèse, elle a obtenu une  mention honorable de la part du jury. Un résultat qui n’a pas laissé son directeur de thèse, Pr Abdramane Ba indifférent car il s’est beaucoup réjoui de ce résultat et s’est dit très fier d’elle.

Selon lui, Mme Tembely Maman Sangaré est la première femme à soutenir à la Faculté des Sciences et des Techniques de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako, la thèse de doctorat en physique. Il a profité de l’occasion pour l’encourager à continuer à persévérer. Avant de remercier les partenaires qui ont contribué à la réalisation de cette thèse de doctorat.

Modibo Dolo

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here