Formation professionnelle : Remise de certificats Ă  51 apprenants du CEPAM

0

Le CEPAM de Bougouni, 2 ans après son inauguration, vient de procéder à la remise solennelle de certificats à 51 apprenants sortants des filières de formation dudit centre. C’était samedi 19 janvier 2013 dans l’enceinte de l’établissement en présence du Directeur National de la Formation Professionnelle et des responsables administratifs et politiques de Bougouni.  
Il est dit souvent : «  L’apprentissage n’a pas de limite d’âge », c’est à cet adage que les élèves du CEPAM avec l’appui de BǾRNEfonden  ont adhéré.

Devant une foule nombreuse et un parterre d’invités de marque les élèves du CEPAM étaient tout heureux d’être récompensés. Dans son discours de bienvenue, le maire de la commune urbaine de Bougouni, El Hadj Yaya TOGOLA a remercié la Direction Nationale de la Formation Professionnelle (DNFP), BǾRNEfonden, les formateurs et les apprenants sans oublier le conseil de cercle signataire du partenariat avec l’ONG BǾRNEfonden. Il a invité les récipiendaires à avoir l’amour du travail car tout pays qui souhaite se développer devra mettre l’accent sur la Formation Professionnelle et les a exhortés à plus d’engagement.
En enfin, le maire a promis que ses visites désormais seront guidées vers le CEPAM. Le représentant des récipiendaires, Mlle Fanta Koné,  a remercié l’ONG BǾRNEfonden.d’avoir pensé à la formation de ceux qui n’ont pas eu la chance de faire de longues études et aussi les formateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour s’occuper d’eux et aussi le Conseil de cercle a reçu la gratitude des récipiendaires.
Le président du Conseil de cercle, M. Issa DIAKITE, a mis l’accent sur la formation reçue par les récipiendaires. Selon lui, les 51 récipiendaires dont 27 filles et 24 garçons, atteste combien de fois le partenariat entre BǾRNEfonden et le Conseil de cercle de Bougouni fut louable.
Il a aussi rappelé que le partenariat entre les deux structures date du 30 novembre 2010 et que sa structure va s’engager à faire du CEPAM la vitrine de la Formation et de l’Emploi dans le Cercle de Bougouni. Il invite les parents à orienter les jeunes vers le CEPAM car inscrire son enfant au CEPAM c’est lui ouvrir les portes de la réussite. Il  invite également les autorités administratives, les ONG et les structures techniques à  accompagner le conseil de cercle par leurs expertises et par tout autre soutien permettant de relever le défi.
En conclusion, M. DIAKITE a remercié la fondation KASTRUP pour les  actions positive, entreprises dans le cercle de Bougouni en matière de formation professionnelle (construction du CEPAM de Bougouni et de celui de Kéléya). Quant au coordinateur de programme BǾRNEfonden., M. Sourakata COULIBALY,  il a affirmé que de toutes les activités menées par l’ONG, celle du CEPAM serait une alternative à la formation des jeunes.
Il a demandé aux jeunes de lier la théorie à la pratique et d’être exigeants envers eux-mêmes. M. Coulibaly a aussi fait connaître les difficultés financières de sa structure et que pour pallier à cela Borne Fonden va se tourner  vers le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.
Quant au Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MEFP), représenté par M. Drissa BALLO, a fait remarquer que la Formation Professionnelle est la clé de développement et c’est pourquoi le Gouvernement y investira dans les 3 prochaines années plus de 300 milliards de nos francs.
Il a souhaité que les collectivités territoriales participent à la formation car elles sont les premières bénéficiaires et aux récipiendaires il a souhaité que leurs diplômes ne restent pas dans les tiroirs mais qu’ils s’en servent pour participer au développement du pays.
Enfin, tous les intervenants ont souhaité que rapidement la paix revienne au Mali et que le pays retrouve très vite son intégrité territoriale.
Avant de clore la cérémonie, un parent des récipiendaires a reconnu les mérites du CEPAM et de BORNEfonden. Celui-ci n’a pas été avar ni pauvre en mots pour louer les bienfaits de la formation professionnelle, gage de tout développement. Au nom de tous les parents, il a remercié les autorités du Conseil de Cercle.
La cérémonie a pris fin par la remise officielle des certificats aux récipiendaires.

Yacouba Sanogo

PARTAGER