Lancement de la 1ère Ecole d’Hôtesse au Mali : L’EH-UPAM voit le jour

0
Lancement de la 1ère Ecole d’Hôtesse au Mali : L’EH-UPAM voit le jour

La salle de conférence de  l’Université UPAM  Mali a servi  de cadre le 4 Mars  pour  le lancement de la toute nouvelle école  d’hôtesse. Présidée  par  le promoteur  M. El hadji Idrissa  Sow,

L’éducation est une des sources du développement d’un pays, d’une nation et doit être  la préoccupation de tous  les gouvernements et  gouvernés.  Soucieux  du développement de  l’éducation et l’avenir de la jeunesse, M.Idrissa  Sow a décidé d’apporter sa contribution à la construction de son pays en créant l’UPAM. Selon lui les filières enseignés   dans l’UPAM est en parfaite symbiose avec la demande des entreprises. Le groupe UPAM  soucieux du manque de personnel d’accueil professionnel  bien formé pour accueillir informer et orienter des visiteurs ou invités  dans les entreprises  et grands événements dans notre pays a jugé nécessaire de la création  de cette  école de formation d’hotte ou hôtesse d’accueil, en  vue de répondre à  la demande qui devient de plus en plus nombreuses et exigeantes.

Assurer l’employabilité des jeunes est un crédo, la formation  au sein de cette nouvelle école s’articule autour essentiellement sur les techniques de l’accueil et de la communication mais aussi travailler l’image de soi.

La Directrice de la 1ère école d’hôtesse Mlle Fatoumata Keita, se réjouit  de l’ouverture de cette école. Pour elle, la création de cette école vient à un moment ou l’amateurisme  avait pris le déçu.

Contrairement à ce que beaucoup se disent sur  le métier, l’hôtesse ou hôte  d’accueil renseigne et oriente les visiteurs ou les clients. Aux missions d’accueil proprement dites s’ajoutent des taches de réception téléphonique ou de secrétariat.

L’hôtesse  d’accueil doit être  souriante et polie, elle bénéficie d’un bon sens du relationnel et de certaines facilités de communication. Son élocution, comme sa présentation, est irréprochable. C’est un métier  ou le physique compte évidement. Elle doit être  diplomate dans toutes les situations, elle parvient à garder son calme et son sang-froid devant n’importe quel interlocuteur.

Par ailleurs M. Sow rassure la population que l’EH-UPAM accompagnera les hôtesses sorties de son école pour une reconversion de carrière. Cette reconversion  doit être  préparée, vu que le métier d’hôtesse  ne dépasse  pas 10 ans et que la majeure  partie de la profession est à temps partielles.

Boubacar Diam Wagué

PARTAGER