Programme de stage de qualification professionnelle : Une nouvelle vague de jeunes dans les services et entreprises

4
Programme de stage de qualification professionnelle
Ibrahim Boubacar Keita: Président de la République, Chef de l’Etat à l’occasion du lancement du 7ème Programme du Stage de formation professionnelle de l’APEJ

La spécificité du programme de 2014  dont vont bénéficier plus de 4500 diplômés, est son orientation vers le secteur rural qui recèle d’énormes opportunités d’apprentissage.

 

« Vive la jeunesse et en avant pour l’emploi des jeunes ! ». C’est par ce mot d’ordre que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a lancé hier, le 7ème programme de stage de qualification professionnelle de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ). L’événement s’est déroulé dans la cour de l’Institut polytechnique rural (IPR-IFRA) à Katibougou à la sortie nord-est de la ville de Koulikoro.  Il a mobilisé des membres du gouvernement, dont le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby, des présidents d’institutions, le corps diplomatique, les autorités politiques, administratives et coutumières de Koulikoro et une foule  nombreuse.

 

 

Le président de la République a saisi l’opportunité pour réaffirmer son attachement à réaliser l’objectif de créer les 200 00 emplois pendant cinq ans, qu’il a promis aux jeunes pendant la campagne électorale. Il a indiqué que dès son investiture, il a instruit au gouvernement de trouver les voies et moyens pour la réalisation de cette promesse.  L’emploi est donc au cœur des priorités  du gouvernement.

 

 

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby a présenté le plan d’action élaboré à cet effet. Celui-ci comporte un éventail d’actions dont la mise en œuvre permettra de  réduire le chômage des jeunes, en faisant du quinquennat du président IBK, celui des jeunes, comme il leur a promis. Pour  réaliser l’ambitieux programme, le gouvernement bénéficie de l’accompagnement de certains partenaires techniques et financiers, notamment la Banque mondiale qui promet 25 milliards de Fcfa pour le financement du plan d’action révisé de la nouvelle politique d’emploi des jeunes.

 

 

Les 4533 jeunes constituant le contingent 2014 du programme de stage de qualification professionnelle, ont solennellement prêté serment en jurant de respecter scrupuleusement le contenu du serment du volontaire. Dans la formule du serment lu par le directeur général de l’APEJ, Amadou Cissé, les jeunes se sont engagés à se consacrer à leur formation, à se conformer à la durée du stage d’un an non reconductible, à ne pas réclamer un emploi ni à l’Etat ni aux services d’accueil. En retour, les structures d’accueil (tant dans le public que dans le privé) doivent transmettre aux jeunes les connaissances accumulées au fil des années. La spécificité du programme de 2014 c’est son orientation vers le secteur rural qui recèle d’énormes opportunités d’apprentissage.  Et les jeunes qui seront envoyés sur le terrain dans les jours à venir, apporteront certainement beaucoup aux collectivités et aux communautés locales.

 

 

DISCRIMINATION POSITIVE. C’est dans ce cadre que les structures d’accueil non étatique ont signé un protocole d’accord avec l’APEJ. Le document a été  paraphé par le directeur général de l’APEJ et le 1er vice-président du Collège transitoire de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali  (CCIM), Moctar Théra au nom de toutes les structures partenaires (Chambre de commerce, Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali, Assemblée permanente des chambres de métiers du Mali, Fédération nationale des artisans du Mali, Fédération nationale des centres de santé communautaire du Mali, ONG, structures faîtières de la société civile).

 

 

Le programme de stage de qualification, qui est à sa 7ème édition depuis la création de l’APEJ en 2003, a contribué au renforcement de l’employabilité de 34 809 jeunes. Il a installé 466 jeunes sur des terres aménagés, a rappelé le patron de l’APEJ. Amadou Cissé a saisi l’occasion pour  évoquer le parcours de l’APEJ qui est également engagé dans la pratique dite de haute intensité de main d’œuvre (HIMO) avec 1021 emplois annuels permanents.

 

 

Durant la même période, l’Agence a formé 9500 jeunes à la culture entrepreneuriale pour 3956 plans d’affaires finalisés et 2 275 projets garanties. C’est dans ce cadre que sous l’impulsion du ministère de tutelle, elle va contribuer de façon substantielle à la réalisation de l’objectif de création des 200 000 emplois. Toujours selon Amadou Cissé, le programme de stage de qualification professionnelle de cette année avait initialement prévu d’offrir le stage à 3000 jeunes. Mais il s’est finalement étendu  à 4 533 jeunes dont 51,73% femmes.

 

 

Dans  la nouvelle vague de stagiaires, les cadres supérieurs représentent 43,75% contre 56,25% pour toutes les autres catégories confondues. En outre une discrimination positive a été observée en faveur des femmes dont l’âge est compris entre 30 et 39 ans ainsi que  pour les jeunes handicapés.

 

 

Au nom des structures partenaires, Moctar Théra de CCIM dira que face aux difficultés sociopolitiques nées de la crise  qu’a connue notre pays et pour revitaliser notre économie, les entreprises et les industries doivent soutenir les efforts des autorités en vue d’atteindre l’objectif de création des 200 000 emplois à l’horizon 2018. La réalisation de cet ambitieux programme permettra de réduire de façon considérable la fracture sociale.  Le partenariat qui lie les structures à l’APEJ est un projet d’appui qui vise à renforcer les interventions de celle-ci auprès des futurs sortants des établissements techniques de formation professionnelle en vue de leur insertion dans la vie active.

 

 

Il n’a pas manqué de relever certaines insuffisances constatées pendant les programmes précédents. Il s’agit de l’absentéisme, de  la non régularité des jeunes dans les lieux de stages et du manque de suivi dynamique des jeunes dans les structures d’accueil.

Pour lui, les nombreux défis à relever dans les domaines agro-sylvo-pastoral, commercial, artisanal, socio-sanitaire nécessite un certain nombre de recommandations, en dépit  des résultats encourageants obtenus dans le partenariat avec les organisations consulaires, faitières et de développement communautaire, qui a commencé à partir du 4èmeprogramme.

 

 

La première recommandation est l’étude d’impact du projet, qui a pour avantage de cerner les contraintes du processus, de les circonscrire par des mesures correctives appropriées et d’identifier les immenses niches d’emplois porteurs pour le futur. La deuxième concerne l’affectation effective des ressources dédiées au suivi en vue de mieux rapprocher les stagiaires des services d’accueil, des associations et entreprises. Cela aura l’avantage de renforcer les capacités d’intervention des points focaux pour un meilleur encadrement des jeunes placés auprès d’eux.

 

Le président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), Mohamed Salia Touré a invité ses camarades à plus d’assiduité à leur poste et d’œuvrer à leur autoformation à travers la lecture.

 

 

Le maire de Koulikoro, Youssouf Papa Traoré, a profité de l’occasion pour  solliciter la réhabilitation de la route Koulikoro-Bamako en état de dégradation très avancé, alors qu’elle est économiquement très rentable grâce au commerce florissant du sable qui a soulagé la population de la ville après la fermeture de l’usine HUICOMA, dont l’arrêt des activités a plongé la  contrée dans une extrême pauvreté. Aussi, l’édile a-t-il lancé un appel pressant pour la réouverture de ce fleuron de notre industrie alimentaire (fabrication d’huile et d’aliment pour bétail) et de savon.

 

 

Envoyés spéciaux

A.O. DIALLO

et O. DIOP

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. En fin voila l’une des deux RANGE ROVER que le prĂ©sident s’est offert pour 160 millions.On m’avait parlĂ© de ces bolides mais j’avais pas cru.
    IBK doit partir,très sérieusement.

  2. MONSIEUR LE JOURNALISTE, QUEL LIEN FAITES VOUS ENTRE L, IMAGE (IBK DANS SON DECAPOTABLE) ET LE CONTENU VOTRE ARTICLE.
    VOUS SENTEZ_VOUS OBLIGE DE FAIRE CA.

    • le lien est que, l’image est prise Ă  Koulikoro, ou le prĂ©sident IBK est allĂ© pour le lancement 7ème programme de stage de qualification professionnelle de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ).

Comments are closed.