Tic : E-festival reprend du service

0
1

Le plus grand événement consacré dans notre pays aux technologies de l’information et de la communication revient après trois ans d’interruption.

Après trois ans d’interruption, le e-festival, l’un des plus grands événements consacrés aux Tic dans notre pays, a repris ses droits. La cinquième édition se tient depuis mardi à l’Agetic. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère des Postes et des Nouvelles technologies, Boubacar Sidiki Walbani, en présence du directeur général de l’Agetic, Moussa Dolo. Le e-festival regroupe toutes les parties prenantes du domaine des technologies de l’information et de la communication. Il s’agit notamment des jeunes, des représentants du secteur public, de la société civile et du secteur privé. Son but est promouvoir et de vulgariser l’accès aux Tic dans notre pays en vue de réduire les fracture numérique conformément aux objectifs de la stratégie nationale. « L’avancée d’un pays en matière de technologies de l’information et de la communication ne saurait se mesurer seulement en termes d’accès aux différentes technologies et aux médias. Il doit également prendre en compte le niveau de vulgarisation, la nature et le type d’information mis à la disposition de la population en général et de la jeunesse en particulier pour qu’elle puisse participer pleinement à la vie de la société », a analysé Moussa Dolo. Les trois jours du festival, prévoient des activités de formation, des jeux et concours Tic pour les jeunes ainsi que des expositions animées par des acteurs et partenaires des Tic dans notre pays.

La formation va permettre d’apprendre à de jeunes scolaires venus des académies des deux rives de la capitale et à des demandeurs d’emploi l’utilisation d’internet et la création de pages Web. Pendant toute la durée de l’événement, plus de 500 jeunes de toutes catégories et des deux sexes, des académies de Bamako et de l’APEJ, apprendront soit à s’initier à l’ordinateur, soit à le maîtriser ou à mieux l’utiliser. Tous ceux qui bénéficieront de cette formation à l’informatique et à internet ont été désignés par le ministère de l’Education nationale ou par le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle sur la base de critères de mérite, a assuré Moussa Dolo. Les formations se déroulent sur trois sites dont celui de l’Agetic équipé de 75 PC pour 300 élèves, filles et garçons des 1ers et 2èmes cycles des deux académies de Bamako ainsi que 30 PC pour la formation de 30 lycéennes. Ce site abrite également une salle Malitel et une salle Orange-Mali équipées chacune de 30 PC. Tous les ordinateurs sont connectés à l’internet haut débit. L’espace de la Bibliothèque nationale comprend deux cyberespaces-Agetic équipés chacun de 30 PC connectés à Internet pour les lycéennes du lycée Bah Aminata et des élèves de l’enseignement technique. Il abrite aussi le cyberespace-APEJ équipé également de 30 PC connectés à Internet pour 25 jeunes diplômés sans emploi.

Enfin, l’espace Burocad abrite une salle de jeux. « L’appropriation des Tic par notre pays passe nécessairement par une forte exposition de notre jeunesse à ces technologies. C’est pourquoi, la formation des jeunes scolaires et des jeunes diplômés sans emploi constitue l’activité principale de cette édition » a expliqué Moussa Dolo. Pour lui, le e-festival tire sa force de la diversité et de l’implication des expertises qu’il met en synergie. Au terme de l’événement des cadeaux constitués d’ordinateurs fixes ou portables, de téléphones portables, de motos ou vélos et de jeux électroniques seront distribués aux lauréats. En plus du volet formation et jeux, une place importante a été accordée à la présentation des initiatives du secteur privé et de la recherche et développement à travers une exposition.

Baye Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.