Visite de terrain du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle : Modibo Kadjoké a échangé avec les acteurs et les bénéficiaires des projets

0

Du 30 juin au 5 juillet, le ministre de l’Emploi et de la formation profesionnelle, Modibo Kadjoké, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu en 5ème, 7ème et 8ème régions. Objectif de la mission : visiter les chantiers financés dans le cadre des actions de soutien à la croissance économique, les réalisations des structures du département qu’il dirige et échanger avec les acteurs structurels et les bénéficiaires.

Cette tournée du ministre Kadjoké a commencé par la Venise malienne où il a visité la coopérative "Benkadi" et le centre "EPCOM". Si la première s’est spécialisée dans la production du jus de tamarin, de gingimbre et de la crème de mil, la seconde, elle, est pionnière dans la sérigraphie et la calligraphie. Elles emploient respectivement quinze et huit personnes. Ayant bénéficié d’un financement de l’ANPE, la coopérative Benkadi et le centre EPCOM ont honoré leur engagement quant au remboursement du prêt contracté à la grande satisfaction du ministre Kadjoké qui, chaque fois que besoin est, insiste sur cet aspect qui permet de venir en aide à d’autres.

A Bandiagara, le ministre a visité le chantier de la rue Seydou Nantoumé en pavés de roche. D’un coût d’environ 300 millions de FCFA, ce projet porte sur l’aménagement  de 1,3 km. Il contribue à la formation de 1.200 jeunes en production de pavé, de 600 autres dans les techniques de pose. Avec l’accompagnement technique de l’APEJ, ce projet occupe deux entreprises et crée 110 emplois par jour.

Le ministre et sa délégation ont également visité les rues 110 et 233 qui ont été pavées par l’APEJ en chantier-école de démonstration. La visite ministérielle dans la 5ème région a pris fin à Dianweli dans la Commune rurale de Konna où le ministre s’est rendu sur la piste rurale, longue de 6 km et le débarcadère.

Réalisée par l’APEJ suivant la méthode HIMO, cette piste est d’autant plus utile qu’elle relie Dianweli à la route nationale N°6. D’un coût total de 32,3 millions de nos francs, dont 12,8 sous forme de main d’œuvre locale, ce projet est exécuté par quatre entreprises et contribue à la formation de 65 jeunes dans les techniques de réalisation de pistes rurales. Il crée, en outre, 15 emplois permanents.

Là également, le ministre Kadjoké a dit toute sa fierté de voir des entreprises maliennes participer à la croissance économique et à la lutte contre le chômage.

L’étape de Gao a concerné, en premier lieu, Tacharane Galhawa dans la Commune de Gounzourèye. La délégation ministérielle a visité le chantier-école du périmètre maraicher réalisé par l’APEJ au bénéfice de 35 jeunes pour un coût estimé à près de 25 millions de FCFA. D’une superficie de 2 hectares, le projet comprend 4 puits modernes, 14 bassins maraichers et une clôture. L’intérêt de ce projet est qu’il contribue à la formation de 12 jeunes en techniques de réalisation de périmètre maraicher et à la distribution de 2 millions de nos francs aux jeunes locaux.

En second lieu, le ministre et sa délégation ont visité les deux centres de formation professionnelle appuyés par la Direction nationale de la formation professionnelle et le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage. L’un des deux centres assure la menuiserie bois et la construction métallique et l’autre, la coupe, couture et stylisme. Ici aussi, le ministre Kadjoké s’est dit impressionné par le courage et surtout le savoir-faire des jeunes.

Cette visite de terrain du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle a pris fin par la région de Kidal où Modibo Kadjoké a procédé au lancement des travaux de pavage de la première rue moderne de la ville. D’une longueur de 1,2 km, cette rue sera aménagée en pavés de roche suivant la technique HIMO.

D’un coût de réalisation de 150 millions de FCFA, ce projet permettra de créer 6 GIE de taille de pavés, la formation de 270 jeunes dans les techniques de taille et de pose de pavés ainsi que la création de 38 emplois permanents annuels. Ce qui a permis de distribuer environ 90 millions de nos francs aux jeunes de Kidal.

Dans chacune des trois régions, le ministre Kadjoké a, en marge de ses visites de terrain, eu des séances de travail avec les responsables des services relevant de son département. Au cours des échanges, il leur a instruit de travailler ensemble afin de relever le défi.                                     

Diakaridia YOSSI

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER