ACQUEREURS DE PARCELLES DE L’ACI : Hauts fonctionnaires, Maliens de l’extérieur…

0

Les plus gros clients de l’ACI sont de hauts fonctionnaires, des commerçants et des Maliens de l’extérieur. « Mais contrairement à ce que les gens pensent, les fonctionnaires font partie de nos plus gros clients », affirme la directrice commerciale de l’Agence, Mme Traoré Oumou.

Selon Mme Traoré, l’ACI a une vision de démocratisation du secteur du foncier en faisant de sorte que tout le monde puisse avoir droit à un lot, en évitant toute discrimination de race, de sexe, de profession ou de classe sociale. « Nous vendons les parcelles de l’ACI à toutes les personnes dès lors qu’elles ont de l’argent. C’est ce qui explique que la procédure de vente est la vente aux enchères » ajoute notre interlocutrice.

En plus des fonctionnaires, les commerçants et les Maliens de l’extérieur sont attirés par les offres de l’ACI.

Les Maliens de l’extérieur détenaient 28 % des parcelles lors des lotissements de l’ACI en 2002 ; 20 % des parcelles du récent lotissement de Sotuba appartiennent aux opérateurs économiques, donc destinés à un usage commercial.

Le coût du mètre carré à l’ACI tourne autour de 20 000 F CFA. Pour se procurer un terrain, un candidat, à une parcelle de taille moyenne, devra débourser entre 5 à 10 millions, ce qui n’est pas à la portée du Malien moyen.

L’Agence de cessions immobilières (ACI) a été créée en 1992 dans le cadre du Projet urbain du Mali (Pum). Elle a pour mission première de réduire la prolifération de quartiers spontanés à Bamako et environs.

Amadou Waïgalo

PARTAGER