Gestion de la mairie de la Commune IV : Mara dénonce l’attribution frauduleuse de 3000 parcelles

0
0





La salle de conférence  de la mairie de la Commune IV a servi de cadre hier jeudi 26 janvier 2011 au compte rendu de la gestion du conseil municipal présidé par Moussa Mara. A l’occasion, il a été révélé que plus de 3000 parcelles ont été attribuées  dans des conditions frauduleuses par l’équipe municipale sortante.

Pour une gestion  transparente de sa commune, le maire de la Commune IV s’attèle à rendre compte à sa population. 10 mois après son arrivée  à la tête de la mairie de la Commune IV, Moussa Mara a organisé hier jeudi 26 janvier 2012 une conférence de presse  pour présenter son bilan à mi-parcours.  Ainsi,  à l’entame de cette conférence, Moussa Mara, a fait savoir que l’exercice vise à  permettre aux populations  de comprendre le fonctionnement des services de la mairie.  Il a évoqué des actions  menées par son équipe dont l’élaboration de  la charte des usagers qui  permet à chaque citoyen de la commune IV de savoir le temps que prend chaque service et le coût de chaque prestation de la mairie, l’engagement du personnel à la clef un cahier de charge pour enregistrer les travailleurs de la mairie ; le fonctionnement du site de la mairie ; le recrutement d’un GIE pour le nettoyage  des bureaux et de la cour  de la mairie principale ;  le curage des caniveaux. Depuis son arrivée, la mairie a connu une amélioration  dans le fonctionnement de ses services, s’est-il félicité.

Le dossier du foncier

Le maire de la Commune IV a fait savoir que son équipe a  identifié et fourni aux autorités la première vague des victimes de la spéculation foncière pendant les 20 dernières années en Commune IV, soit 7708 familles en vue de leur compensation par la fourniture de parcelles à la lisière ou en dehors du district de Bamako. Aussi, il a annoncé avoir  rectifié et corrigé des décisions permettant ainsi à plus de 200 personnes d’entrer dans leurs droits. Moussa Mara a également soutenu avoir réglé plusieurs litiges fonciers à l’amiable afin d’éviter de lourdes  procédures judiciaires. A en croire le maire de la Commune IV, il a été repris au cours de son mandat l’opération de réhabilitation du quartier de Kalabambougou et une demande a d’ailleurs été adressée à l’Etat pour le transfert du terrain du village en vue de sa réhabilitation. « Et le plan de réhabilitation est disponible ; les différents cas litigieux sont identifiés (plus de 3000 parcelles attribuées  dans des conditions frauduleuses), les espaces verts et les équipements morcelés sont identifiés.  Il reste à finaliser l’opération par les sorties de voie et le règlement de quelques litiges impliquant encore 200 familles » a assuré M Mara.

Les investissements

Concernant les investissements, le maire de la Commune IV a évoqué quelques réalisations. Il s’agit de l’aménagement de la route de Taliko pour 4 millions de FCFA; l’achèvement du cimetière de Sébénicoro pour 79 millions de FCFA, l’équipement du CSRF d’un incinérateur de produits biomédicaux pour 3 millions FCFA ; la réparation de la route de Sébénicoro-Kalabamabougou pour 2 millions FCFA ; l’évacuation d’ordures au marché de Ouolofobougou pour 25 millions FCFA ; la construction d’un  hangar au marché d Sébénicoro pour 1600000 ; la construction du bureau de COPIDUC pour 14.000.000 financée par GIZ et la mairie, etc. D’autres suivront, a-t-il promis.

Ben Dao

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.