L’espace vert n° 135 de Daoudabougou : Le Maire Boubacar Bah dit Bill l’a t-il vendu ?

5

En ces moments de déballage total certains élus n’ont rien à faire que d’en rajouté à la souffrance des populations qui en ont assez de tous ce qui se passe dans le pays. Et la mairie de la commune 5 se trouve dans une situation bien confuse aujourd’hui. Veut-elle transformer un espace vert en dépôt d’ordure ?Et de surcroit en plein cœur de Daoudabougou ?

Boubacar Ba dit Bill, maire de la Commune V

Nous préférons un trou d’air qu’un dépôt d’ordure dans nos alentours, c’est ce que font entendre les jeunes de l’association pour le développement de Daoudabougou à propos de l’événement qui s’est passé  le mardi dernier, où la population riveraine  de l’espace vert N° 135 de Daoudabougou, non loin du bar BITON, à quelques mettre de l’église.

L’espace en question était resté intacte depuis le lotissement du quartier, jusqu’en 2009 ou les habitants ont vu débarqué la mairie pour valoriser l’espace, ce fut un grand événement de plantation d’arbre et en ce moment ils ont déclaré l’espace inviolable et réservé comme espace vert qui ne peut être utilisé par personne pour autres fins. Dès lors ce fut un coin de refuge pour les anciens combattants et autre retraités, qui y viennent se reposer chaque jour, aussi des mécaniciens et autre menuisiers se sont installés aux alentours de l’espace pour trouver leurs pains quotidiens jusqu’là il n’y’a jamais eu de problème.

C’est seulement le mardi 17 avril qu’ils ont vu débarquer des agents de la mairie à leur tête le 3e conseiller au maire de la commune 5  Sory Samaké et Wadji Diallo accompagnés d’une  vingtaine d’agents des forces de l’ordre pour s’saccager tous ce qui se trouve sur l’espace.

Les habitants n’ont pas fait de résistance mais ont simplement demandé des explications, comme réponse, M. Wadji Diallo a dit que l’espace va changer de statut et deviendra un dépôt d’ordure sur décision du maire de la commune 5, M.Boubacar Bah.

A cet effet, les jeunes ont délégué quelques personnes pour rencontrer le maire qui a refusé de les recevoir et face à ce refus, ils ont décidé de s’organiser dans les jours à venir pour faire entendre leurs voix.

Selon Boubacar dit Wolo : « nous ne refusons pas qu’on nous fasse déplacer mais en ce qui concerne la transformation de cet espace en dépôt d’ordure nous ne serons jamais d’accord, nous allons défendre l’espace au prix de notre sang».

Cependant dans cette situation il y’a beaucoup de choses qui ne sont pas claires. En effet,

les agents municipaux laissent entendre que c’est une personne de bonne volonté qui n’est même pas habitant de la commune qui finance l’aménagement du dépôt, également sur le même espace se trouve des stations d’hydro carbure qui n’ont pas été touchées par les agents en question alors que tous les autres commerces ont été dégagés manu militari.

Aussi nous nous sommes posé la question de savoir si c’est le bon moment pour faire une transformation de l’utilité et la vocation d’un espace au moment l’administration même de l’état n’existe pas.

La mairie de la commune 5 profite t-elle du grand désordre qui règne pour vendre cet espace qui est un héritage commun des habitants de Daoudabougou ?

En tout cas nous suivrons cette affaire de très près et vous informerons de sa suite, car personne ne doit s’accaparer des biens communs pour des fins personnelles.

Issa KABA 

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. VIVE LE CNRDRE ! ET ABAS LES FONCTIONNAIRES ET DIRIGEANTS DELINQUANTS MILLIARDAIRES QUI ESSAIENT DE NOUS PERDRE DU TEMPS DANS CE PAYS !

    VIVE LA FIN DE L’ERE MODIBO SIDIBE ! VIVE LA FIN DE L’EPOQUE KASSOUM TAPO ! VIVE LA FIN DE SOUMAILA CISSE ! VIVE LA FIN BRUTALE DE IBA NDIAYE ! VIVE LA DECHEANCE COMPLETE DE TOUMANI ! VIVE MODIBO DIARRA ! VIVE DIONCOUNDA MAIS ATTENTION ! VIVE OUMAR MARIKO ! VIVE LA JEUNESSE CONSCIENTE MILITAIRE ET CIVILE ! VIVE LE DIGNE PEUPLE DU MALI !

    VIVE LA TRANSPARENCE DANS LES DOSSIERS DE L’ETAT ! VIVE LE RENOUVEAU DEMOCRATIQUE MALIEN ! VIVE LE MALI UN ET UN !

  2. Bonjour monsieur KABA
    Ce n’est la que le bout de l’iceberg , allez demandez aux jeunes de Kalaban coura . Pour un début ,la mairie avait morcelé le terrain destiné au foyer des jeunes en 17 lots et avait demandé à certains jeunes du quartier de regrouper l’ensemble de la jeunesse afin qu’elle adresse une lettre à la mairie pour qu’elle construise des magasins comme clôtures . Ils avaient alimenté Cette manœuvre en disant que des individus mal intentionnés voudraient vendre le terrain . Malheureusement pour eux , certains jeunes ont demandé que soit organisé une assemblée générale qui réunirait l’ensemble de la jeunesse. A cette assemblée ,la majorité s’est dégagée pour le non . Il ne leur restait qu’à opposer les jeunes les uns contre les autres car leurs éléments c”est à dire ceux qui nous ont réuni avaient envoyé unilatéralement une lettre au nom de la jeunesse , des autorités traditionnelles , des élus communaux … cela a valu une grande tôlée .il a une grande mobilisation pour leur savoir que la vraie n’était pas pour les magasins . Je m’arrête là;si mr Kaba a besoin d’ample information il pourra trouver des infos à Kalaban coura
    à suivre

  3. VOUS ME FAITE RIRE JEUINESSE CEST VOUS QUI AVEZ DIT OUI A SANOGO VOUS NAVEZ RIEN VUE ENCORE REVEILLER VOUS DITE NOM NOM NOM A SANOGO ET SA CLIQUE OUI A LA DEMOCRATIE NOPM A LA DICTATURE

  4. Jeunnes de DALAS ne reste pas des bras croise mes chers pauvres ne laisse pas des profiteurs, car un jour viendra nos famille restent caller entre les maison sans espace vert, pourquoi a causse de lui, no non noooooooooooooo. jamais donne du temps au vendeur des espace, levez vous pour notre droit, une occation pour les pauvre de ouvris leur yeux

  5. Bien sûr il profite de la situation actuelle pour vendre ce terrain et probablement encaisser une bonne partie de la somme. Une seule solution adressez vous en personne à l’équipe du Capitaine Sanogo et le problème sera réglé immédiatement. Il ne faut pas hésiter à faire peur à tous ces salopards qui pillent notre pays, il est temps qu’ils paient pour toutes leurs exactions.

Comments are closed.