Menacé par les populations de N’Tabacoro, Sanoussi Touré se cache pour visiter son chantier.

0

L’ex- ministre de l’Economie et des Finances, Sanoussi Touré est cité dans une rocambolesque spéculation foncière à N’Tabacora. Il est accusé d’avoir affecté un terrain de 8 ha, appartenant au village de N’Tabacoro, à son épouse.

 

Avec la complicité du sous-préfet de Kalanban-coro, Ibrahima Koita. Dont le comportement a suscité une colère noire chez les habitants de N’Tabacoro qui demandent que justice soit faite.

 

Les autorités compétentes, notamment, le gouverneur du District de Bamako, le ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales et le ministre du Domaine de l’Etat et des Affaires Foncières sont informées de cette situation. Mais face à la lenteur du dossier, les populations de N’Tabacoro avaient voulu se faire justice. Elles décident de détruire les réalisations faites par le ministre sur le site litigieux. Au même moment, la justice qui a été saisie du dossier, a instruit à l’ex- ministre d’arrêter les travaux sur le chantier. En entendant que toute la lumière soit faite sur ce terrain litigieux. A ce jour, le dossier est pendant devant le tribunal. Mais  l’ex-ministre de l’Economie et des Finances observe une prudence de Sioux. Selon des témoignages, il se rend, presque tous les jours sur le site litigieux. Mais de peur d’être pris en sandwich par des jeunes du village, Mr Sanoussi se cache pour visiter son chantier. Selon des témoins qui l’ont aperçu plusieurs fois sur le site, il effectue ses visites la nuit. Pour ce faire, il ne s’y rend plus dans sa voiture habituelle connue du village, mais dans une vielle bagnole qu’il loue à cet effet.  

Abou Berthé

 

 

PARTAGER