Spéculation foncière et corruption à Kati : Le préfet Baye Konaté s’attaque aux gros bonnets

4
prefet-kati
Le préfet de Kati, Baye Konaté

Nul besoin d’être de Kati pour comprendre l’ampleur des dégâts causés par les spéculateurs fonciers et autres agents véreux des services publics de l’Etat. Ils ont prospéré pendant de longues années sous la protection de certains hauts responsables mêmes de l’administration qui y trouvaient leurs comptes.

 

Et pendant ces nombreuses années, les pauvres populations ont été expropriées de leurs terrains, de leurs champs, de leurs habitations au profit des plus offrants sans que personne ne lève le petit doigt. Malgré les plaintes et des actions de justice, le phénomène n’a jamais connu de baisse, car l’issue était toujours la même chose : dossier classé sans suite, dossier toujours en traitement, compensation pour les plus chanceux.

 

 

En quelques années, la préfecture de Kati et le service des domaines et du cadastre de Kati sont devenus des postes de rêves de tous les fonctionnaires de l’Etat tellement les affaires (corruption et magouille) y étaient fleurissantes. Du jour au lendemain, les agents de ces deux services de Kati devenaient des millionnaires et surtout de grands propriétaires terriens à travers «les sales affaires» et les «les commissions». Si le péché mignon des travailleurs de la préfecture consistait à engager l’Etat dans les transactions douteuses à travers les lotissements flous et les ventes de terrains, ceux des services des domaines consistaient plutôt à créer des vrais faux titres fonciers ou d’antidater les documents officiels de terrains pour des particuliers moyennant de l’argent ou des compensations en terrain. Du coup, il était impossible de faire la différence entre les agents immobiliers privés et les agents de l’Etat.

 

C’est dans cette atmosphère pourrie que l’administrateur civil, Baye Konaté a pris les fonctions pour devenir le préfet de Kati. Tout de suite, l’homme connu et reconnu pour sa rigueur, s’est attaqué aux grands réseaux de spéculateurs fonciers installés pour la plupart à Bamako et à Kati. En effet, quelques temps seulement après sa prise officielle de service, il a découvert des documents officiels avec sa vraie fausse signature et un vrai faux cachet de l’administration en circulation. Malheur pour les auteurs, ils avaient mis une date sur le document qui était antérieure même à la venue de Baye Konaté à Kati.

 

C’est ainsi qu’il informa les autorités judicaire et une enquête fut ouverte pour traquer les auteurs. Apres plusieurs mois sans relâche, les enquêteurs mettront la main sur « des petits morceaux » avant d’avant d’attraper l’un des gros bonnets du réseau. Un Soninké, membre du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur et ancien président des Maliens de France. Cet homme et ses complices, selon nos informations, aurait vendu depuis des années des vrais faux documents de terrains aux Maliens de l’Extérieur en imitant même les signatures de certaines autorités et les cachets de leurs services. Après ces arrestations, la cour de la préfecture de Kati est devenue tellement déserte qu’on se croirait en weekend. Mais, loin de là, seulement les agents ont interdit l’accès des lieux à leurs « partenaires extérieurs » avant que les choses se calment et s’occupent de leur travail quotidien sans grand bruit, avons-nous appris d’un agent dans la cour de la préfecture de Kati lors de notre passage le Mercredi 23 juillet dernier. Pour le service des domaines, c’est la panique totale, car avons-nous appris, des mesures intergouvernementales sont en cours pour élucider tous les vrais faux problèmes des spéculateurs fonciers. La question qu’on se pose aujourd’hui est de savoir si le préfet Baye Konaté aura les mains libres pour traquer ces « gros bonnets » dans les palais feutrés de Bamako…

 

En tous les cas, nous suivrons cette affaire de très près pour vous.

 

Affaire à suivre donc !

 

Moussa Kondo

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. JE SUIS DANS LA MEME SITUATION UN DOSSIER FOCIER BLOQUé AU tribunale depuis plus d’un ans que faire de ce pays ? tout le monde veux vivre au dessus de ses moyens voila pourquoi tout le monde vole au mali c’est domage

  2. Monsieur vous n’avez rien compris car je me demande bien comment Baye pourrait il faire quoique ce soit alors qu’il est lui même capable de plus pire que tout ce que le journaliste décrie dans cet article. un prefet qui delivre des CUH, un document devant exclusivement être signé par les Maires, comment celui là peut il être different de tous ces bandits fonciers ? posez à Baye la question de savoir en vertu de quelles dispositions légales peut il signer un Cuh qui plus est ne découle pas d’un lotissement approuvé. ces documents illégaux signés par Baye à samanko, katibougou j’en passe sont légion. Baye fait tout simplement ce qu’ont fait ses prédecesseurs.

    • Merci Mr Diabaté
      La particularité au mali, c’est d’ériger en modèles les fossoyeurs de la république Je suis désolé ,Baye ne peut être une référence au Mali
      C’est dire que des siècles nous séparent de la bonne gouvernance

  3. Merci mer le préfect moi même j’ai été victime de ces gences qui m’ont escroque une parcelle près du marché hall de Bamako le problèmes est à la justice mais sans suite .le faite de les arrêté ne cause pas problème mais est ce qu’ils seront jugé car il travaillent avec les juges corrompu c’est çà le problème .Les 20 ans passe de democracie pour mali ont été catastrophique .On ne travaille que sur deux problèmes au tribunal actuellement au mali : le problème foncier et le problème du divorce ; et pour regler ces deux problèmes se n’est pas facile car les juges ont pris goût à l’argent .je ne voies même pas un juge au mali qu’on peut mettre la main là dessu ils sont tous corrompus jusqu’en bas de leur calson

Comments are closed.