Marche funèbre de l’ADVR : La Nation malienne rend hommage à ses martyrs

2
Marche funèbre de l’ADVR : La Nation malienne rend hommage à ses martyrs

Pour commémorer le vendredi noir (vendredi 22 mars 1991) d’une part et célébrer l’anniversaire des 25 ans de la démocratie malienne et de leur organisation d’autre part, l’Association pour la défense des victimes de la répression de janvier-Mars 1991 (ADVR) a organisé mardi dernier, une marche funèbre pour rendre un hommage mérité aux martyrs.

 

C’était en présence de Hamadou Konaté, ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la construction du nord, Ablaye Dembélé, président de l’ADVR, Pr Aly Nounhou Diallo, président de coordination des organisations démocratiques (COMOD) et plusieurs autres personnalités.

La marche est partie de l’hôpital Gabriel Touré pour prendre fin au Carré des martyrs près du cimetière de Niarela.

On pouvait lire sur les banderoles : « 1991-2016 : le temps d’un bilan de notre démocratie », « la nation rend hommage à ses martyres de 1991», « L’ADVR plus déterminée à préserver la mémoire des martyrs de 1991», « paix et stabilité : gages de tout développement ». Les marcheurs scandaient « lahi la illala, Dieu est unique ».

Au cimetière de Niaréla, à destination, le ministre de la Solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté, accompagné de son homologue des affaires religieuses et du culte, Thierno Hass Diallo a déposé une gerbe de fleurs au carré des martyrs.

Selon Ablaye Dembélé, président de l’ADVR, pour faire face à la crise sécuritaire (2012) qui sévit notre pays et aux attaques terroristes, « notre combat doit être la démocratie et la liberté comme ce fut le cas de tous les mouvements qui se sont battus à cet effet pour rester dignes».

Parlant de la journée du 22 mars, Mr Dembélé a invité toute l’assistance à absorber une minute de silence à la mémoire des braves personnes tombées dans la lutte contre d’un régime qui a voulu cacher le soleil de l’être humain.

Pour lui, à travers cette journée commémorative, l’ADVR célèbre non seulement  le 25ème anniversaire de sa création, mais aussi le sourvenir de tous ses enfants tués pour la quête du changement. « Nous devrons honorer leurs mémoires et faire en sorte que leur sacrifice ne soit jamais  vain», a conclu Mr Dembélé.

Pour sa part, Hamadou Konaté, ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la construction du nord a réitéré l’engagement du gouvernement à soutenir tous les fils du pays à être fidèles aux mémoires des maliens tombés pour la Nation.

Le ministre Konaté s’est réjoui du fait que la marche était ouverte par les pionniers qui sont importants dans la société malienne. A l’en croire, le Mali est entrain de sortir de la crise qu’il a connue depuis 2012.

« Permettez-moi de saluer cette marche des compagnons de lutte, celle de la commémoration de la mémoire de ceux qui sont morts pour la nation. Permettez-moi de prier pour que leur sacrifice ne soit pas vain », a conclu le ministre.

Djibril Kayentao

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Nous disons et rappelons « Pauvre 26 Mars Réduit en Une Peau de Chagrin »

    Nous disons et rappelons il ne reste que des monuments avec dépots de fleurs et une journée au cours de laquelle « les gens parlent se mémorisent seulement »

    1)Nous disons et rappelons « La Révolution du 26 Mars 1991 Fut Galvaudée »

    *Nous disons et rappelons après la « chute du dictateur Moussa Traoré » les lettrés mutants politiques maliens des différents exécutifs des députés maires partis politiques sociétés civiles Hommes en armes et religieux depuis Alpha à IBK en passant par ATT et Dioncounda « enfants ingrats égoïstes impénitents de la révolution populaire du 26 Mars 1991» avec leurs fidèles supporteurs et supportrices se sont encouragés s’encouragent aveuglement bêtement cupidement hypocritement idiotement malhonnêtement sourdement sournoisement dans la gestion primaire primitive du pouvoir héritage familiale clanique de la « bouffe » des deniers publics et dons dans 1démocratie bananière des tropiques de l’impunité de l’injustice reines de l’iniquité des 2poids 2mesures de la « pourriture de la corruption et de la cupidité dans tous les secteurs»

    *Nous disons et rappelons il a été dit par 1acteur du « Fameux 26 BêBi Ba Bolo »

    *Nous disons et rappelons il été dit lors de l’investiture d’1 autre acteur du «Fameux 26 Mars Moussa Traoré est un Grand Républicain »

    2)Nous disons et rappelons une révolution ne profite à 1peuple seulement et seulement si elle est suivie d’1convention avec la présence de tous les acteurs pour la mise en place d’1charte des droits de l’homme et du citoyen et 1 nouvelle constitution que tous les acteurs jureront de respecter et faire respecter quoi qu’il arrive

    *Nous disons et rappelons tel fut le cas de la « charte du mandé » qui permis aux populations du Mandé de vivre heureux « Une vie n’est pas plus ancienne ni plus respectable qu’une autre vie, de même qu’une autre vie n’est pas supérieure à une autre vie Que nul ne s’en prenne gratuitement à son voisin, que nul ne cause du tort à son prochain, que nul ne martyrise son semblable Le tort demande réparation Pratique l’entraide Veille sur la patrie La faim n’est pas une bonne chose, l’esclavage n’est pas non plus une bonne chose La guerre ne détruira plus jamais de village pour y prélever des esclaves; c’est dire que nul ne placera désormais le mors dans la bouche de son semblable pour aller le vendre; personne ne sera non plus battu au Mandé, a fortiori mis à mort, parce qu’il est fils d’esclave Chacun est libre de ses actes, dans le respect des interdits des lois de sa patrie ».

    *Nous disons et rappelons tel fut le cas le 26 Aout 1789 en France avec l’élaboration d’1 nouvelle constitution et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui proclame le droit à la liberté, à la sécurité, à l’égalité de tous devant la loi

    *Nous disons et rappelons tel fut le cas aux USA le 17 Septembre 1787 avec l’élaboration d’1 constitution et « The Bill of Rights » et «The Rule of Law qui dit Everyone must follow the law Leaders must obey the law Government must obey the law No one is above the law»

    Nous disons et rappelons « Ainsi Va le Mali Muté avec Son 26 Mars Galvaudé » de part la faute de ses lettrés mutants politiques députés maires syndicalistes Hommes en armes sociétés civiles religieux du 26 Mars 1991

    • Coumba, les dix premiers amendements a’ la constitution americaine, sont connus sous le nom de Bill of Rights. La pour the Bill of Rights est 1791!!!
      La constitution americaine a connu 27 amendements!!!
      Pour le reste, vous pouvez faire vos points sans insulter!!!

Comments are closed.