Des Casques Bleus en route vers le Mali

18 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

CASQUESBLEUSAUMALI

    19 fév 2013.    

18 Réactions à Des Casques Bleus en route vers le Mali

  1. Sud

    un casque est un casque, qu’il soit bleu, blanc ou ocre!!!
    alors taissez-vous si nos soldats ne savent que dormir à Kati tout en passant à Koulouba. je vous garantit que les casques bleus ne ferons pas pire au nord que ce que font nos militaire à Kati. au nord ils (casques bleus) ont au moins des barbus pour perturber le sommeil, alors qu’à Kati, ils (casques Sanogo)ont Dionkiss pour financer! alors qui dit mieux: Ban ki moun ou Dionkis

  2. Abdoulay

    Mes freres et soeurs! La sagesse recommande souvent le silence quand on n’a pas une bonne maitrise d’une affaire. Bien de Maliens ont une idee fixe: LA PARTITION DU PAYS et tous oublient que cela pouvait meme se faire sans les Casques bleus chez vous et l’armee malienne ainsi que le gouvernement malien ne pouvaient rien faire (et on en a vu le cas avant l’intervention des troupes francaises). Vous oubliez qu’avant l’arrivee des Jihadistes, les Maliens avaient leurs propres problemes entr’eux? Mais comment! Le moment est venu pour s’asseoir ensemble et debattre vos problemes internes. Laissez juste a l’ONU et la Communaute internationale les taches d’arbitrage et de financier au lieu de raconter des bobards. Vous avez vos compatriotes dans d’autres missions de maintien de la paix comme  »touristes militaires violateurs, grassement payes) et vous refusez la meme chose chez vous? Ca, c’est etre egoiste et ingrat en meme temps! Vous aimez le boeuf et vous aimez egalement l’argent du boeuf?

  3. dibi

    On n’arrête pas d’alerter les Maliens sur cette perspective mortelle à la nation malienne. Accepter ces touristes militaires violateurs, c’est accepter la partition du Mali; un vœu cher aux ethno-sécessionnistes touaregs du nord. La présence criminelle de telles troupes sur un territoire justifie de fait sa partition. Toutes les expériences onusiennes menées dans ce sens ont conduit jusqu’ici au pourrissement, au viol des populations et à l’impunité en plus de la perte de toute souveraineté déjà bien érodée ici.
    Il n’est pas exclu que cela arrange certaines forces politiques locales, mais il reste vrai que le peuple malien n’a aucun intérêt à se laisser imposer des touristes armés grassement payés à entretenir le morcellement de la nation en plus de s’adonner à l’assouvissement sexuel de masse dans les populations.
    Blaise Compaoré et Djibril Bassolet ont réussi le coup au Soudan. Pourquoi pas au Mali avec l’aide de politiciens maliens impatients de promotion électorale dans un Etat recolonisé et morcelé.

  4. dibi

    On n’arrête pas d’alerter les Maliens sur cette perspective mortelle à la nation malienne. Accepter ces touristes militaires violateurs, c’est accepter la partition du Mali; un vœu cher aux ethno-sécessionnistes touaregs du nord. La présence criminelle de telles troupes sur un territoire justifie de fait sa partition. Toutes les expériences onusiennes menées dans ce sens ont conduit jusqu’ici au pourrissement, au viol des populations et à l’impunité en plus de la perte de toute souveraineté déjà bien érodée ici.
    Il n’est pas exclu que cela arrange certaines forces politiques locales, mais il reste vrai que le peuple malien n’a aucun intérêt à se laisser imposer des touristes armés grassement payés à entretenir le morcellement de la nation en plus de s’adonner à l’assouvissement sexuel de masse dans les populations.

  5. bougounidachè

    Les maliens ne savent meme pas ce qu’ils veulent. il y’a pas 2 poids et 2 mesures

  6. TOURE BEN MAHAMAT

    les maliens ne veulent pas la venus des casques bleu au mali, ils viennent s’interposer contre qui ? nous avons affaire aux teroristes et les islamistes. le mnla est un groupe de voyoux qui voles qui sacage nos villages. le mali ne pardonneras pas tout ses voyoux. les casques bleu n’ont pas de raison d’etre chez nous. aucun maliens ne le veut.