Mater un ultimatum ?

3
MATER UN ULTIMATUM
PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. On sait comment les urnes sont utilisées en Afrique et au Mali pour voler la voix du peuple, raison pour laquelle ces hommes et femmes qui lutte contre cette révision refusent d’aller jusque-là où IBK et ses acolytes aurons toutes les possibilités de faire des bourrages d’urnes, il s’agit d’une crise de confiance sans équivoque.
    IBK chemine exactement comme Moussa TRAORE en 1991 en se campant sur sa position de tripatouiller notre constitution au profit d’une minorité Touareg séparatistes soit moins de 2% de la population. Cette position sèche est certainement dictée par son fils et sa femme qui sont les seules personnes que le Président écoute dans de pareil cas comme ce fut le cas de Moussa TRAORE dont le sort a pris fin avec un désastre total, chose qui touchera sans équivoque IBK mais cette fois-ci en exponentiel car aujourd’hui le mécontentement frise la folie. Les choses qui font mal et très mal dans cette révision constitutionnelle sont:
    РUne r̩vision pour moins de 2% de la population malienne;
    – Une révision qui divise les maliens définitivement car certains ne pourraient plus jamais espérés être candidats aux futures élections présidentielles (Être de père et de mère malien comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire en 2002);
    – Le tiers des postes de sénateurs dédié à IBK qui est très focalisé sur sa famille d’abord, cela suppose que ces postes seraient distribués entre son fils et les amis de la famille comme il le fait depuis son arrivé au pouvoir, personne n’a confiance à lui pour ces nominations du tiers des sénateurs;
    – Les prochaines révisions constitutionnelles mises désormais sous la seule responsabilité d’IBK, du sénat et de l’Assemblée Nationale, cela veut dire que dès l’année prochaine après sa réélection, il retouchera sans équivoque cette nouvelle constitution pour faire sauter le verrou du mandat présidentielle pour se faire élire indéfiniment.
    – L’indépendance et l’intégrité du territoire ne lui sont plus jamais imposées, ainsi Kidal restera entre les mains de la France et de la CMA.
    IBK et son entourage ont trop de choses à élucider au peuple malien et très prochainement, de toutes les façons entretemps nous sommes dans l’œil du cyclone car les maliens avertis ne lui donneraient jamais cette facilité. Il faut que les Kidalois sachent que Kidal n’est pas le souci d’IBK et de son entourage, c’est un autre régime qui viendrait sauver Kidal de la CMA et de la France.
    Le Nord du Mali est occupé par la France, cela est sans équivoque, mais ce qui n’étonne, c’est que les autres pays d’Europe et les USA le savent mais comme il s’agit de négros, ils font un silence total, car ils serons capables de profiter de la situation dans la mesure où ils ont des intérêts, mais pas d’ami. Mais l’histoire retiendra très prochainement le cas de Kidal qui est entrain d’être pillé au su et au su de l’ensemble de la communauté internationale et de l’ONU. Kidal n’est plus pour le Mali depuis quatre ans sous la complicité des Touareg de la CMA qui est sous la couverture de la France. Pourtant, cette France se moque des négros, sinon elle peut faire autrement en profitant légalement de ces ressources du sous-sol de Kidal. Cette France qui a cherché cette région depuis la période post-indépendance en armant les Touareg contre le régime socialiste de Modibo KEITA sans succès, sous Moussa TRAORE et sous les présidents Alpha Oumar KONARE et ATT en essayant des négociations sans résultat et enfin sous IBK avec succès en lui miroitant la paix pour obtenir Kidal et Tessalit en se couvrant par une révision constitutionnelle. Quelle ignominie de la part d’IBK et son entourage? Quelle indignité en mentant à son peuple? Nous sommes dans l’œil du cyclone.

  2. IBK un conseil : si tes cliques t’encourage à mater cet ultimatum du 15 août à minuit , ils vont tous fuir et te laisser seul face à la foule alors que tu es malade. Ou bien toi IBK tu t’apprête à fuir aussi, ou bien tu te plie au injonctions de la Plateforme ” ANTÈ A BANA – TOUCHE PAS A MA CONSTITUTION ” Tu peux faire le choix et FISSA FISSA sinon ton papa (la France) t’a déjà lâché au profit de la Plateforme. Ton service de renseignement ( DGSE) devrait te le dire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here