Temps Forts >
Nouvelle réunion entre la médiation et la CMA sur fond de tensions dans le nord

Nouvelle réunion entre la médiation et la CMA sur fond de tensions dans le nord ... (4)

IBK, un symbole de la politique africaine  de Hollande sous le regard des juges anti- corruption

IBK, un symbole de la politique africaine de Hollande sous le regard des juges anti- corruption ... (16)

Les rebelles détiennent 19 soldats

Les rebelles détiennent 19 soldats (17)

Ber : des échanges de tirs aux armes lourdes entre les FAMAS et CMA

Ber : des échanges de tirs aux armes lourdes entre les FAMAS et CMA ... (6)

Une sieste institutionnellement discrète lourdement securisée

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

16 Réactions à Une sieste institutionnellement discrète lourdement securisée

  1. Pikiriboom
    2 commentaires
    28 jan 2013 à 14:28

    mdrirrr

  2. sakisa
    1 commentaires
    20 jan 2013 à 21:45

    j’ai appris que mariko avait fait sortir quelques personnes pour manifester contre la présence militaire dans bamako.

  3. wang1
    9 commentaires
    19 jan 2013 à 04:04

    :wink:

  4. dohoro
    178 commentaires
    18 jan 2013 à 23:24

    dort bien DIONCOUDA.mais mais il faut penser aux peuple meme en dormant.

  5. rodrigues Soares
    514 commentaires
    18 jan 2013 à 20:00

    :idea: LE MALI AURA INTERET A BIEN GARDER SA BALANCE POLITIQUE :!:

  6. DIALLO YACOUBA
    3 commentaires
    18 jan 2013 à 12:26

    Kobè na toumando Sanogho, tu as fais ton temps maintenant laisse temps faire son temps. tu aurra la monaie de ta pièce. je t rappel que c’est Dieu qui choisit les dirigeants. Tu es né médiocre ce n’est pas la faute à quelqu’un. Tu dois payer très chèr pour ce que tu as fais à notre pays avec ton groupe de m »diocres. Prépare toi pour ton sejour effernal.

    • rodrigues Soares
      514 commentaires
      18 jan 2013 à 19:59

      :wink: c’ est bien le peuple qui doit choisir son dirigent, pas Dieu, voila pourquoi les peuples africains trainent et sont exploites, la confiance en des truands qu’ on nous fait croire parachutes par Dieu … :!: .
      :oops: Dieu n’ a rien a faire dedans :!:

  7. le cool
    5 commentaires
    18 jan 2013 à 10:41

    c’est normal car nos institutions doivent être protégées si non on est sûr de rien avec les militaires. qu’ils aillent au front et ils faut les rapeller que c’est avec nos impôts qu’on les demande de nous proteger. on paie nos impôts = on a le droit de dormir tranquilement………………..

  8. Taavarich
    180 commentaires
    17 jan 2013 à 13:56

    Dionkiss a raison le pouvoir merite d’etre proteger,Bozize et Dionkounda l’ont compris mais ATT l’avait pas compris.

  9. cheikmodibo sanogo
    147 commentaires
    17 jan 2013 à 12:47

    ces ça!!!

  10. verite_mali
    78 commentaires
    17 jan 2013 à 10:10

    Sanogo détient encore dans ses geôles de vaillants officiers. Il doit les libérer afin qu’ils puissent participer aux combats et la planification des opérations militaires. Aussi on doit reconstituer le corps d’élite des bérets rouges. Ne laissons pas ce sinistre capitaine nous distraire. Il n’a été qu’un vaurien toute sa vie. Pour preuve il fut chassé du Prytanée Militaire en 9 ème année pour insuffisance de travail, ayant été incapable de décrocher le DEF.
    Sanogo tu as intérêt à mettre ta queue entre les fesses. Ta fin est très proche. Fini le champagne et les bons Whisky. Tu retourneras à ton cocktail vin rouge-coca en méditant ton sort aux cotés de Dadis à Ouaga 2000 si tu as un peu de chance d’avoir la vie sauve. Sinon tes sbires du CNDerrière t’enterreront à Kati SANAFARA, sans aucune prière.

  11. Aklinine
    4 commentaires
    17 jan 2013 à 09:20

    Maintenant le président va bien dormir sans ce soucié de tes Sanogland ( COPAM MP22 et CNDRE)