Commercialisation du fer à béton au Mali : Aucune société ne respecte les normes

9

fer-betonLe débat sur la conformité du fer à béton vendu aux Maliens par les sociétés agréées dans le domaine avec les normes requises fait des révélations aussi troublantes les unes que les autres. Alors que certains responsables d’entreprises spécialisées dans le domaine s’érigent en donneurs de leçon, tentant de dénoncer leurs concurrents, des contrôles réalisés sur des échantillons prélevés démontrent clairement qu’aucune de ces structures ne respecte les normes.

TolMali, SotalMali, Imafer,…aucune de ces entreprises ne respectent les normes en la matière. Car beaucoup parmi ces sociétés utilisent de la ferraille pour la fabrication de leur matériau. Le constat pour le moins révoltant est que dans leur ensemble, ces sociétés spécialisées dans la commercialisation du fer à béton n’en font qu’à leur tête. Elles ont foulé au pied les normes en la matière, faisant chacune comme bon lui semble. En réalité, si le gouvernement devait sévir, après une enquête de terrain, aucune des sociétés de commercialisation du fer à béton ne pourrait s’y dérober. Elles sont toutes tombées dans le travers, mettant même en danger la vie de leurs clients. Ainsi, les promoteurs doivent revoir leur copie. Sinon ils seront obligés de faire face à la concurrence des produits des autres pays de la sous-région. En ce moment où on parle de refondation et que le Chef de l’Etat s’est engagé à faire du respect des normes une priorité des priorités, il y a vraiment lieu d’assainir le milieu des affaires au Mali.    Pour mieux protéger les consommateurs maliens

De nouvelles mesures doivent être en vigueur pour le fer à béton,                   dans le souci permanent du Gouvernement de Modibo Kéita d’être aux côtés des consommateurs maliens.    Le département ministériel en charge du commerce et de l’Industrie doit mener  un certain nombre d’actions et prendre des dispositions afin d’améliorer les conditions d’exercice du pouvoir régalien de l’Etat. Et ces actions menées doivent porter sur les matériaux de construction.      Il a été constaté sur le marché malien que des fers à béton ne répondant pas aux normes  prescrits y sont déversés. Nous constatons sur le marché des stocks de fer à béton hors norme. Et pour ce qui concerne la résorption des stocks de fer à béton hors norme existant sur le marché, un comité doit être mis en place à cette fin. Ce comité aura pour tâche de rencontrer les producteurs afin que ces derniers prennent un engagement écrit d’arrêter la production de fer à béton hors normes. Quant aux importateurs et aux distributeurs, il leur sera demandé d’afficher clairement sur les stocks de fer à béton et à l’attention de leurs clients, les dimensions réelles des fers qu’ils vendent. En l’absence de toute nouvelle mise sur le marché de fer à béton hors normes, ces mesures permettront la résorption du stock actuel. Pour ce qui est de l’actualisation de la règlementation des conditions de fabrication et de commercialisation des fers à béton en République du Mali, un nouveau projet doit être proposé avec la prise en compte des normes internationales en la matière.

Paul N’GUESSAN

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Quelle tristesse !

    A chaque fois que l’on se batte pour que les choses bougent dans ce pays, il faut que des ennemis du développement soucieux que de leur interêts individuels s’y opposent en payant des miettes à des journalistes comme Paul N’Guessan pour raconter des conneries que Maliweb accepte de diffuser sans aucune vérification…….

    Mr. le Journaliste, sachez que si mauvaise qualité de fer à béton hors norme existe sur le marché c’est bel et bien ce qui est importé par des gens comme votre donneur d’ordre pour cet article bidon dont l’objectif est de protester contre la décision prise par le Gouvernement de suspendre les exonérations sur les matériaux de construction en vue de promouvoir la production industrielle locale. Trouvez vous acceptable qu’une entreprise nationale employant plus de 200 maliens et qui a investi des milliards pour fabriquer du fer à béton au Mali à partir de ressources nationales en faisant travailler les banques, transporteurs et autres fournisseurs nationaux…puisse être obligé de baisser son activité à 50% parceque des gens comme celui qui a payé pour cet article ne trouvent aucune difficulté à importer du fer à béton de l’ukraine ou de la turquie et à les écouler sur le marché malien à des prix beaucoup plus bas que ceux issus de la production locale car bénéficiant de l’exonération, zéro droits de douanes ????

    Vous vous permettez d’affirmer qu’aucune entreprise nationale ne respecte les normes, sur quoi vous basez vous ? Avez vous visité ces entreprises et effectué des essais sur des échantillons prélevés sur leurs sites ? Disposez vous d’un rapport d’enquête du département de l’industrie ou d’un autre organisme agréé ?

    Vous vous permettez d’affirmer en toute ignorance que :

    “…..aucune de ces entreprises ne respectent les normes en la matière. Car beaucoup parmi ces sociétés utilisent de la ferraille pour la fabrication de leur matériau.”

    Sachez que plus de 50% de l’acier (communément appelé “Fer”) disponible sur le marché mondial est fabriqué à partir de la ferraille. En effet cette méthode présente plus d’avantages car plus économique, consomme moins d’énergie , protège l’environnement (valorisation de déchets métalliques) et plus facile à contrôler techniquement que la première méthode consistant à extraire le minerai de fer pour fabriquer la fonte puis l’acier.

    Sachez que les structures dont vous parlez disposent de laboratoires dotés d’équipements modernes (spectromètre à émission atomique, machine de traction, pliage/dépliage…) pour réaliser des analyses chimiques et essais mécaniques sur leurs produits en vue de se conformer aux normes internationales en particulier Française et Européenne (NF EN 10080, BS 4449…). Elles sont certifiées ISO 9001 , norme internationale de la qualité attestant du respect des exigences du Client par l’entreprise. Donc les produits fabriqués par ces structures peuvent être utilisés pour construire un immeuble même à Paris en toute conformité et en toute sécurité !

    Sachez que le Gouvernement a mis en place des instances comme l’AMANORM (Agence Malienne de Normalisation ) pour veiller à la qualité des produits fabriqués au Mali…Des essais contradictoires d’inter comparaison sont regulièrement réalises avec l’ENI pour s’assurer de la conformité des fers à béton…

    AMANORM a par ailleurs pour mission d’élaborer une norme malienne des fers à béton en s’inspirant des normes internationales existantes et de l’expérience nationale en matière de construction BTP.

    Sachez enfin que pour que nos pays se développent , nous devons arrêter d’importer tout ce que l’on doit consommer et commencer à produire et/ou à consommer ce qui est produit localement à partir de nos ressources locales tant que cela est possible…

    Nous devons tous conjugués nos efforts (entreprises industrielles, structures gouvernementales, professionnels du BTP…..) afin de rehausser l’image de l’industrie nationale et promouvoir son développement !

    C’est ainsi que nous créerons de la richesse et réduire la pauvreté…..

  2. il n’ya aucune information sur la marchandise vendue au Mali; fer a beton, tole, tube carre et rectangulaire, et finalement ceux qui font de la mauvaise qualité en offrant un prix abordable sont ceux qui tirent leur epingle du jeu et ecrasent ceux qui font de la qualité: consequence, tout le monde se remet a faire du mediocre

  3. La reponse du berger a la bergère !!! vs fatiguez pas les temps ont changés dorénavant l’exclusivité est donné a la production Nationale Le gouvernement a montré la voie par la supression des exos reste a elargir ces priviléges a d’autres domaines comme le BTP où les entreprise Malienne seront prioritaire sur les Appels d’offres relevant du budget national

  4. OUI!!! Demandez à ces sociétés de faire des essais de traction sur ces armatures; vous trouverez des résultats “hors normes”. Des résistances de fer très insuffisantes comparables aux prescriptions de la Norme Française; sachant que nous travaillons selon les règlementations et les normes Française en ce qui concerne la qualité des matériaux de construction. Le Mali ne dispose pas de règlementation propre à lui.
    Ces armatures (fers) “made in Mali” ont des diamètres “hors norme”; c’est à dire à la place du diamètre 10mm c’est du 9mm ou 9,5mm qui est vendu sur le marché.

    Pendant le pliage, ces armatures se brise; d’où le problème dans la constitution de la matière principale du produit.
    En conclusion la résistance caractéristique du fer n’est pas conforme à celle utilisée dans les notes de calculs de l’ouvrage par les ingénieurs. Nous sommes donc en insécurité!!!!

    Alors contactez les structures spécialisées pour garantir vos ouvrages. En cas de sinistre qu’on vous rembourse intégralement votre argent!!!! C’est la seule solution.

    Wait and see

  5. Médiocre chercheur de pain, on ne peut pas d’appeler journaliste! Dans tout tout ton article, la même phrase revient “le fer à béton vendu aux maliens ne respecte pas les normes”. En aucun cas tu ne nous dis sur quoi tu te fondes pour faire des telles allégations, qui a mené l’enquête de terrain dont tu parles? quelles normes ne sont pas respectées?, rien du tout que de bourrage.
    Que Mali web arrête de nous publier des piètres articles du genre

  6. Désole à jamais, ont doivent véritablement changé nos comportements surtout les aspects comme les hommes de indépendance car le marché malien est en hors norme: c’est pourquoi on donne pas la confiance à des produits locaux, qui sera une bande pour anéantir le développement économique de ce pays. Crains d’Allah qu’on va lui rencontre un jour

  7. et ensuite on se demande pourquoi des immeubles s’effondrent !!!!!! sans compter que les normes du mélange sable-ciment ne sont jamais respectées par mesure d’économie !!!! 👿 👿

  8. Merci pour ce message cependant il est à noter que tous le savent ces fers à bétons fer 6 , fer 8, fer 10 etc sont de plusieurs qualités parfois pour être consistent in vous recommande d’utiliser du fer8 à la place du fer 6, même situation pour les cornières et IPN ces matériaux ressemblent à des feuilles volantes me me situation que les tôles bref tous les matériaux de construction posent problème une seule société privée dont je tairais le nom vend de la bonne qualité irréprochable ici à Bamako, dans vos enquêtes approchez un peu les fournisseurs et les clients et vous serez édifier pourtant tout le monde est au courant , voilà un métier rentable vente de matériaux de construction mais tout est du faux et je dis et le répète tout le monde est au courant , commerçant, vendeurs, acheteurs, et dirigeants

  9. Tres dommage de constater ces irregularities/violations de normes, mais je n’en veux pas aux opportunistes qui profitent de l’irresponsabilite et l’insoucience de l’etat .Le Mali a besoin d’une dictature patriote et constructive et c’est bien possible.On a besoin d’un leader et d’une equipe digne du Mali et qui croient a son people; mais pas a soi meme et ses parents. Tous les partis politiques doivent etre dissous sans exceptions car ce sont tous des opportunistes sans foi ni patrie qui ne croient ni a Dieu ni a Diable …

    Kay D

Comments are closed.