Démolition des maisons à Souleymanebougou : Les incohérences du ministre Bathily

43

 

 Le ministre  Mohamed A Bathily
Le ministre Mohamed A Bathily
Une maison épargnée de la démolition
Une maison épargnée de la démolition le jeudi dernier
demolition4
… une autre épargnée de la démolition le jeudi dernier
... non épargnée par  la pelleteuse
… non épargnée par la pelleteuse

Alors que son opération de démolition des maisons amorcée le jeudi est stoppée dès vendredi par les plus hautes autorités du pays, le ministre Mohamed Aly Bathily dont le cabinet s’était refusé de toute explication, a tenu un point de presse sur l’affaire. Mais, au de-là de ses explications qui n’apportent rien de nouveau, le ministre Bathily s’est prêté à un discours truffé d’inexactitudes à en dormir.

Bamako- Certes, la loi interdit la construction de tout édifice à moins de 25 mètres des cours d’eau (référence faite ici au code domanial et foncier du Mali). La même loi interdit toute occupation sans titre légalement acquis. C’est donc à ces lois que le ministre s’est référé pour passer à l’acte. Ceci, en considérant que les titres fournis par les préfets de Kati dans ce cas précis, sont nuls.

Jeudi 23 juillet 2015, 51 maisons furent réduites en débris, certaines avec ce qu’elles contenaient à l’absence de leurs propriétaires qui eux, pour la plupart n’en n’étaient même pas informés.

Le lendemain vendredi, dans la matinée, les trois bulldozers engagés dans l’opération reviennent et s’en prennent chacun à une villa ciblée parmi la soixantaine marquée sur les murs d’une croix blanche. Erreur.

Dans le plan, l’opération devrait concerner une soixantaine de maisons. Mais, sur le champ, elle est arrêtée. Pour raison évoquée, il s’avèrerait que parmi les maisons encore non démolies, se trouvent concernées celles de certaines grosses pointures du régime. A tort ou à raison, les observateurs eux, ne pouvaient comprendre cet arrêt brusque d’une opération inopinée, qui se voulait décisive mais qui freine comme une aiguille de la montre.

Lors du point de presse qu’il a animé lundi, trois jours après l’arrêt de l’opération qui n’a fait que du mal, Bathily se veut véridique. A la question de savoir pourquoi l’arrêt brusque de l’opération, il justifie cet état de fait par un besoin de s’assurer que lesdites maisons ne sont pas habitées en cette période d’hivernage. Ce qui est complètement inexacte ! Car aucune de la dizaine des maisons (certaines sont nouvellement bâties et d’autres en chantier) en reste n’a l’habitude d’être habitée. Il suffit pour s’en convaincre, d’y effectuer une visite. Au contraire, la majorité des maisons démolies était depuis des mois, voire des années, habitée.

Pis, des habitants ont été illico vidés de leurs maisons comme des animaux pour assister impuissamment à la démolition de leurs maisons (voir photos).

Des maisons entières ont été détruites avec portes, fenêtres, climatiseurs, lavabos, armoires en place. Bien d’autres furent directement démolies sans que les portes ne soient ouvertes afin de constater ce qui s’y trouve. Personne n’a cherché à le savoir.  Et pourtant, nous somme en hivernage.

Rattrapé par le passé ?

Il y a de cela presqu’un an, le même Bathily, alors ministre de la justice ordonnait la détention immédiate de plusieurs huissiers de justice pour avoir fait démolir des maisons en saison de pluie. Que ceux-ci ne dormiront pas dans leurs maisons tant que les déguerpis resteront dehors.

Le ministre de la justice d’alors condamnait le fait que même des enfants aient perdu la vie parce que jetés à la rue sous la pluie. C’était le mardi 5 août 2014 à Kalabanbougou. Ceci est une parenthèse même si les scénarios sont similaires.

Quelle mesure de protection pour le citoyen qui est lui aussi l’Etat ? Quel sort pour les déguerpis de Souleymanebougou ?

Le ministre ne sait pas, mais que l’Etat a déposé une plainte contre les agents administratifs ayant procédé à la distribution desdits lots, explique-t-il.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que des maisons bâties sur des terrains illégalement acquis sont démolies. Mais avant toute démolition effective, l’Etat ordonnait les responsables administratifs à relocaliser les victimes qui seront en même temps dédommagés par l’Etat lui-même après avoir constaté la faute administrative. Quel gâchis !

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

PARTAGER

43 COMMENTAIRES

  1. C'est vraiment dommage en periode de pluies de demolir des maisons meme si c'est dans le nid du fleuve. Le Mali est un pays ou il y a le respect des personnes. Il devait avoir un pourparler meme si ces terres appartiennent a l'ACI. Dieu est grand et fera justice.

  2. C'est vraiment dommage en periode de pluies de demolir des maisons meme si c'est dans le nid du fleuve. Le Mali est un pays ou il y a le respect des personnes. Il devait avoir un pourparler meme si ces terres appartiennent a l'ACI. Dieu est grand et fera justice.

  3. C'est vraiment dommage en periode de pluies de demolir des maisons meme si c'est dans le nid du fleuve. Le Mali est un pays ou il y a le respect des personnes. Il devait avoir un pourparler meme si ces terres appartiennent a l'ACI. Dieu est grand et fera justice.

  4. en faite je crois que le ministre est la pour le bien de la nation malienne.il faut mettre dans son contexte.aucun pays ne se developpe pas si les gens ne respectent pas la loi.l'etat a le devoir de sauver la vie de ces citoyens a tout pris.nul n'ignore que les innondations se repetent a chaque hivernage .je n'aime pas la destruction mais respectons la loi.le laisser aller a gagne le terrain .il faut des actions rigoureuses pour la faire respecter.rien ne sert de faire la loi si les ne respectent pas.

  5. en faite je crois que le ministre est la pour le bien de la nation malienne.il faut mettre dans son contexte.aucun pays ne se developpe pas si les gens ne respectent pas la loi.l'etat a le devoir de sauver la vie de ces citoyens a tout pris.nul n'ignore que les innondations se repetent a chaque hivernage .je n'aime pas la destruction mais respectons la loi.le laisser aller a gagne le terrain .il faut des actions rigoureuses pour la faire respecter.rien ne sert de faire la loi si les ne respectent pas.

  6. Nous le savons tous en faisant un rapprochement que IBK (ce gros paresseux) est très malade! Il voyage beaucoup pour se soigner! Sinon qu’est-ce qu’il a rapporté au Mali?
    Le mensonge, la folie de grandeur, le bonheur de sa famille, le vole des surfacturations.
    IL POUVAIT DIRE QU’IL ÉTAIT MALADE ET LES MALIENS ALLAIENT COMPRENDRE!
    Mais ce voyous dangereux avec ces acolytes ont préféré piller le Mali pour leur seul bonheur hélas! 👿
    NB : Il a pris le pouvoir de façon ???? et voilà qu’il met tout l’argent dans ces soins. Il s’en fou du pauvre!

  7. Le gouvernement des scandales continue d’amuser la galerie!

    Quand l’incivisme des citoyens se joint à l’irresponsabilité de leurs dirigeants on assiste à ce genre de scandales!

    Il fallait reloger et indemniser d’abord les gens avant de détruire leurs logements!

    Il est vrai que les logements anarchiques sont un vrai problème au Mali surtout à Bamako, mais il faut le résoudre dans la concertation et dans l’attente et non pas par la force brute en premier lieu.

    Car s’ils sont installés dans une zone interdite c’est bien des autorités du pays qui leur ont offert un permis d’occupé et une autorisation de construire en bonne et due forme.

    Est-ce que Bathily et “Golfa” ( mes excuses aux Golfa et clin d’œil à tous les Djokaramè du Mali) peut nier cela?

    Et l’autorisation de construire provient des services du ministère des domaines donc du ministère de Bathily et “Blôffou” car c’est un bluffeur!

    Alors avant d’attaquer les logements incriminés qu’est ce que Bathily et “Blôffou” a fait pour assainir ses propres services?

    Qu’a-t-il fait l’état malien pour reloger décemment et indemniser correctement les familles dont les maisons sont détruites ?

    La réponse est claire c’est: RIEN!

    Alors arrêtez le cinéma et le tape à l’œil sur le dos des plus faibles et commencez d’abord à indemniser CORRECTEMENT les gens!

    Il faut évaluer la valeur RÉELLE de chaque logement détruit AU PRIX ACTUEL DU MARCHÉ DE L’IMMOBILIER À BAMAKO et faire rapidement un CHÈQUE à tous les propriétaires dépouillés de leurs biens immobiliers par l’imprudence de Bathily et Blôffou.

    Malheureusement c’est presque tout bamako qui est anarchiste et cette ville a perdu son âme depuis fort longtemps, aucun charme, ville malpropre, poussiéreuse et dangereuse.

    Mais il faut appliquer le droit dans toute sa splendeur juridique et non faire la loi du plus fort sur le dos des plus faibles car c’est de l’injustice et un pays ne se construit jamais sur l’injustice.

    Que Dieu bénisse le Mali!

    Salute.

    • La solution était la suspension des maires, leurs complices du conseil communal et les traduire en justice.

  8. Vraiment je n'est comprend pas pourquoi le malien toujours retard que de manques des étudié .la personnes qui donne courage à me Bathily pas vraiment inteligent plein de pluies mettre les gent pas un travail inteligent sans précise vraiment mali un pays vide donc arrêté de parle le terre à été acheter comme un sac du riz non y sont des prev .pourquoi Bathily donner pas de info comme les habitants cette quartier prêt de fleuves d'accord le site de Mohamed Khadafi sa doit détruire et Badallabougou aussi réveiller vous malien toujours dormir pas intéressant reste sa dormi devenu de fou

  9. On ne peut pas faire les omelettes sans casser les oeufs. Les dirigeants sont payé pour prendre des décisions courageuses.
    Je suis sûr que Bathily lui même est sensible à la souffrance des degueurpis …
    Mais les represantant de l’État qui se sont rendu coupables de ce morcellement anarchique doivent répondre

  10. NE CHERCHEZ PAS LOIN : CES ESPACES SERONT REVENDUS AUX ENFANTS GATES DE LA REPUBLIQUE, LES RESPONSABLES DES GROUPES ARMES DE LA CMA. L ETAT LEUR A PROMIS DES LOTS A BAMAKO, C EST CHOSE FAITE. ILS SERVIRONT AUX BLANCHIMENTS D’ARGENT DE CES ASSASSINS APATRIDES

  11. CES OCCUPANTS SONT DES VICTIMES DE L’ETAT. ILS ONT ETE ESCROQUES PAR CE MEME ETAT DU MALI SENSE LES PROTEGER, A TRAVERS SES REPRESENTANTS QUE SONT LES MAIRES ET LES PREFETS!!!! ILS SONT DES VICTIMES DU SYSTEME DE NOTRE CHER MALIBA CORROMPU JUSQU’A LA MOELLE, DU PLUS HAUT SOMMET DE L’ETAT A LA BASE.

    Plusieurs alternatives s’offraient : faire payer de fortes pénalités aux contrevenants, ou leur revendre les lots avec des pénalités au prix actuel. ceux qui seraient incapables de s’acquitter verront leurs maisons saisies et vendues aux enchères, ce qui constituaient des ressources pour le trésor public. Pour ceux là qui évoquent sans réflechir l’occupation des lits de fleuve ou de marigots, que dites vous des hôtels Kempesky, Mariétou Palace, Mandé, le centre de loisir Lagon sur la route de Koulikoro, ce bunker que le fiston national est entrain de batir à côte du Palais de la Culture ‘Bazoumana Sissoko/Amadou Hampaté BA, cet espace en face de l’ENSUP qui devait recevoir le monument de l’Indépendance,j’en passe? Pourtant savez que d’autres maliens occupent illicitement des espaces appartenant à l’Etat, et qui sont par la suite dédommagés par ce même Etat pour aller se reloger ailleurs: il s’agit de ces quartiers spontannés qui poussent comme des champignons.
    Monsieur le Ministre, je ne peux pas croire à un sens du courage ou de l’Etat de votre part : lorsque vous étiez Ministre de la Justice, vous ne vous êtes jamais attaqué au scandale du détournement dans l’achat de l’avion Présidendielle et des armes, vous avez fui ce département pour éviter une confrontation avec Ladji Bourama.
    Pour ceux là qui se réjouissent de ces casses, je vous demande de vous mobiliser en bons maliens donneurs de leçons, pour demander à l’Etat de nous débarrasser de ces marchands de la mort que sont ces vendeurs de produits pharmaceutiques, ces bouches qui font de l’abbatage au vu et au su de tout le monde et utilisent toute sorte de moyens de déplacement pour transporter ces viandes et empoisonner nos familles; que dire de ces policiers et gendarmes corrompus qui laissent des cercueils roulants circuler pour mille francs et tuer nos enfants. Monsieur le Ministre, ces OCCUPANTS ETAIENT MOINS PIRES QUE LES ENFANTS EGARES DU PAYS, QUI ONT TUE ET ASSASSINE A VOLONTE ET POUR QUI VOUS AVEZ DEPLOYE LE TAPIS ROUGE DE LA RECONCILIATION. VOUS ETES INJUSTE, LE MALI EST INJUSTE, MAIS DIEU NE DORS PAS, VOUS PAYEREZ CHER UN JOUR TOUT CELA, PARCE QUE CERTAINS N’ATTENDENT PAS LA PATIENCE D’ATTENDRE LA PUNITION DIVINE.
    TOUTES MES COMPASSIONS POUR LES VICTIMES DE CET ETAT QUI NE SAIT QUE S’EN PRENDRE AUX PLUS FAIBLES.
    EN ATTENDANT, FAITES DEGAGER NOS TROTTOIRS ET NOS ROUTES OCCUPES ILLEGALEMENT ET ANARCHIQUEMENT AU VUE ET AU SU DE TOUT LE MONDE.
    SI LE RIDULE POUVAIT TUER : L’ETAT QUI PORTE PLAINTE CONTRE L’ETAT…

  12. Il n’est nullement dans mon intention d’encourager la violation de la loi. Mais la première responsabilité d’un Etat, est de veiller à la protection de tout citoyen quelque soit la faute commise. Voilà pourquoi on ne brûle pas les voleurs on les enferme avec prise en charge par le contribuable. Imaginez la vie de ces gens après une telle calamité. Un gâchis, un gâchis terrible pour ces gens et pour le Mali. Il y avait autre moyen de sévir : ces espaces, comme l’a dit la Directrice adjointe de l’ACI, seront revendus. Pourquoi ne pas avoir laissé cette opportunité aux fautifs, qui ONT ETE EN FAIT ESCROQUES PAR CE MEME ETAT DU MALI, A TRAVERS SES REPRESENTANTS QUE SONT LES MAIRES ET LES PREFETS!!!! ILS SONT DES VICTIMES DU SYSTEME DE NOTRE CHER MALIBA : L

  13. Bravo bathily ci on avait un bathily a la tête de tout nos ministère le Mali allait avance bathily doit être soutenu par tout les bons citoyens qui pensent au développement de notre pays Brava mr bathily

  14. Les démolitions concernaient des maisons bâties sur les terres de l’ACI. Le 4 juin dernier, Me Bathily s’était rendu sur le site et avait constaté de visu les faits. Soixante (60) maisons rasées. Des citoyens ont qualifié l’acte du ministre de courageux, de légal et de normal.

  15. Personne n’est au déçu des lois, il est interdit de construire à 25 mètre d’une cour d’eau. Il fallait bien calculer les conséquences avant de se jeter dans une aventure.

  16. Au Mali beaucoup se croit supérieure, les constructions illégaux sont souvent déclaré par l’autorité pendant des années avec tout cela des gens persistent pour se faire appartenir les lots de force. Toute la faute revienne à ces gens qui n’ont pas pris en compte les contenus de la loi malienne.

  17. Ces personnes se sont installées illégalement sur ses sites. L’ordre de construction n’as jamais été donné par le gouvernement, sinon le gouvernement n’aurait jamais démolir ses maison avant de leurs avoir mise dans les conditions de compensation.

  18. “cette opération de démolition a été décidée en accord avec les plus hautes autorités, conformément aux dispositions de l’article 67 de la loi N°…”

    Mais dans ce cas, comment expliquer que ces mêmes “plus hautes autorités” 8) aient ordonné aussitôt l’arrêt des démolitions?

  19. Le ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières a effectué le 30 juin 2015 une visite sur les sites de la zone ACI de Souleymanebougou. Avec la délégation qui l’accompagnait, le ministre a relevé l’occupation des servitudes du cours d’eau et le morcellement du terrain de 4 ha de ladite zone attribué à l’époque par l’Etat du Mali au Frère Guide de Libye. A cet effet, la procédure suivie par le ministre a comporté, après la visite de terrain, les opérations suivantes : le marquage de constructions illicites, indiquant qu’elles sont destinées à démolition le vendredi 03 juillet 2015, le dépôt de sommation par l’huissier de justice sur les constructions marquées le samedi 04 juillet 2015.

  20. Toi aussi, Mr Issiaka M Tamboura, comment tu peux parler de coherence dans la gouvernance du Mali. Le pays se gere selon les besoins, les desirs, les jours, le moments et les humeurs de la famille… et de chacun

  21. Les coupables qui se sont permis de vendre ses lots doivent être conduits à la justice.

    • AWA
      “Les coupables qui se sont permis de vendre ses lots doivent être conduits à la justice.”

      Mais c’est même par ça qu’il fallait commencer!…

  22. Le ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières a effectué le 30 juin 2015 une visite sur les sites de la zone ACI de Souleymanebougou. Avec la délégation qui l’accompagnait, le ministre a relevé l’occupation des servitudes du cours d’eau et le morcellement du terrain de 4 ha de ladite zone attribué à l’époque par l’Etat du Mali au Frère Guide de Libye. A cet effet, la procédure suivie par le ministre a comporté, après la visite de terrain, les opérations suivantes : le marquage de constructions illicites, indiquant qu’elles sont destinées à démolition le vendredi 03 juillet 2015, le dépôt de sommation par l’huissier de justice sur les constructions marquées le samedi 04 juillet 2015.

  23. Les lots ne doivent pas être vendus par n’importe qui.
    C’est ça le bénéfice de l’achat illicite.

  24. SONEF enfin je comprends que ces personnes n’ont pas raison. Cette démolition du gouvernement est légale…

  25. La loi a interdit de construire sur ces lieux je ne comprends pas pourquoi ces gens se sont permis de fermer les yeux d’acheter ses terrains et de procéder a sa construction sans aucune autorisation du gouvernement. La construction sur ces sites est interdite.
    😉 😉 😉 😉 😉 😉

  26. Mohamed Aly Bathily a fait savoir que le 13 octobre 1947, le titre foncier N°1368, d’une superficie totale de 85ha 13a 97ca a été créé à Souleymanebougou, commune rurale de N’Gabakoro droit. Ce titre foncier mère a donné naissance au TF 0050 du cercle de Kati. Le reliquat a été mis à la disposition de l’ACI par le Gouvernement, suivant un mandat en date du 12 janvier 2002. Il fait une superficie de 63ha 26a 10ca entièrement aménagée par l’ACI en exécution de son mandat, a dit le conférencier. Et de poursuivre que le 09 juin 2008, le préfet de Kati, Ibrahima Mamadou Sylla, par lettre n°88/CKTI-Dom demandait à l’ACI de lui fournir des informations « sur une parcelle longeant le marigot Farakoba ». En réponse à cette demande, il a été indiqué que « cette bande empiète sur le lotissement de l’ACI ». Malgré la réponse claire qui lui a été donnée, le préfet de Kati a procédé à la création de ses propres parcelles qu’il a cédées à plusieurs personnes. Ce fut là le point de départ d’une occupation illicite des lieux, a expliqué le ministre. A l’en croire, l’ACI s’est adjoint les services d’un huissier de justice afin de constater l’effectivité de la cession de ses terrains par le préfet Ibrahima Sylla. Elle a également porté plainte auprès du Commissariat du 12è arrondissement de Bamako, suivant sa lettre n°000210 du 08 juin 2010, indique le conférencier sans remords de l’acte posé par son département. Selon lui, l’ensemble de ces précautions n’a pas empêché les bénéficiaires des parcelles illégalement attribuées de poursuivre leurs occupations des lieux. Aux dires du ministre, de nouvelles sommations leurs ont été faites le 06 mai 2014 par l’huissier de justice Maître Aliou Traoré. Le ministre a signalé que le bâtiment de Mohamed Moro Diakité occupe la voie publique sur 6m40cm. « Les constructions érigées sur le site de Souleymanebougou obstruent les servitudes publiques et portent atteinte au domaine fluvial qui, comme toutes les autres dépendances du domaine public, est inaliénable et imprescriptible. L’obstruction des servitudes fluviales représente un danger mortel en ce qu’elle exacerbe le risque d’inondation qui est réel en cette période d’hivernage. Ces constructions portent en outre atteinte au droit de propriété des personnes qui, nonobstant le payement au comptant à l’Agence de Cessions Immobilières (ACI) des frais de cession des parcelles, ne peuvent encore exercer leurs droits. Par exemple, Mamadou Diaby a payé 400 000 000 sur 500 700 000 F CFA. A cause de l’occupation des 4 parcelles totalement soldées, il s’est abstenu de payer le reliquat dû à l’ACI qui est de 100 700 000 F CFA. L’occupation des servitudes et le morcellement des 4 ha de la zone ACI de Souleymanebougou ont été donc opérés en violation des lois. Dès lors, j’ai entrepris, en application de la loi, de démolir les constructions illicites, tant sur le fondement de la violation des lois que sur celui de la disposition des biens d’autrui », a-t-il martelé. Le ministre a fait savoir que cette opération de démolition a été décidée en accord avec les plus hautes autorités, conformément aux dispositions de l’article 67 de la loi N°02-016 du 03 juin 2002 fixant les règles générales de l’urbanisme.

  27. Si nous voulons que notre pays sorte du gouffre,encouragez l’un des rares ministres qui essaie d’appliquer la loi dans ce foutu pays.Sachant que ces lois sont là pour protéger les pauvres,les “sans relation”,vous devriez l’aider dans sa noble mission au lieu critiquer à tout bout de champs.Merci

  28. Ce qui fait mali, c’est qu’il fallait commencer par le commencement en limogeant d’abord les attributaires de ces TF (Titres Fonciers) avant d’aller attaquer les bénéficiaires de ces titres Fonciers et qui ont construit sur la base des documents officiels qu’ils ont eux via l’administration malienne. C’est dommage de voir que la sanction n’a pas commencer par le début.

    • Je suis d’accord avec toi, mon frère ou ma soeur. L’état accorde une protection excessive et souvent incompréhesible à ses agents aux depens du reste de la population. Ce cas en est une illustration. La transition aussi avait radié 63 fonctionnaires qu’il disait illégalement recrutés mais curieusement ceux qui les avaient intégrés n’ont été inquiétés ou même blamés. Je ne sais pas quel sens ces gens donnent à la justice?
      C’est cette protection excessive qui fait de notre police une force délinquante, racketeuse et inefficace.

  29. On ne doit pas achete de terrain comme les pieces detache. On ne doit pas achete le trrain dans le bras de n"est porte qui. Achete un terrain c'est de faire beaucoup des etudes et beaucoup de recherche. Le gouvernement est le seul proprietaire de la terre. Donc fait gaff !!! De n'est pas construire là ou tu veut.

  30. On ne doit pas achete de terrain comme les pieces detache. On ne doit pas achete le trrain dans le bras de n"est porte qui. Achete un terrain c'est de faire beaucoup des etudes et beaucoup de recherche. Le gouvernement est le seul proprietaire de la terre. Donc fait gaff !!! De n'est pas construire là ou tu veut.

  31. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    C’est dommage que le Gendarme de la Connerie Numerique…. Luis Camara DeFunes ne soit plus aux affaires…. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    C’aurait ete une autre opportunite pour ce fanfaron de sillonner le monde pour nous dire … que l’ordre n’est pas venu des politique …. et que LADJI KABAKO … n’etait au courant de rien …. comme d’habitude… 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    SACRE LADJI KABAKO…. j’avais bien averti avant les election que ce vieux amateur sans integrite etait un nullard…. mais personne ne m’ecoute a part mon bourankeh Capi…. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Bon qu’a voyager …. voler …. parler … et faire des declarations de cessez-le-feu…. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Moussa Ag,…Gendarme numerique…. reviens stp…. tu me manques… et tu manques a tout le Hassidiw Club…. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Il y’a un remaniment qui approche… eviens nous raconter tes bobards en roulant les “r”…. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  32. Vous faite honte a notre cher parti , est il pas normale de faire respecte la loi dans notre pays ? sommes nous même responsable de ces désordres dans notre pays , chaque fois qu’on a un ministre qui applique la lois on est pas content .
    Je vous rappel que la loi interdise tout construction a moins de 25 m du marigot au , fleuve , rail etc arrêtons de polémique pour rien , la loi c’est la loi , désole pour les malheurs proprio qui ont été victime de ces préfets ou maires qui a délivre le permis , et ils devrons être poursuivi par l’état .

  33. Ce monsieur il est en même temps Ministre de la république ce qui est incontestable, mais il est avocat et juge. Un juge qui ne tranche qu’en faveur de ses clients: partialité, clientélisme. Il a complètement oublié que nous sommes dans un pays de droit, toute chose pour laquelle les maliens ont lutté au prix de leur vie pendant les années 80 et 90. Ce monsieur est tombé complètement dans la dictature. Brandissant des textes de lois, il détruit tout sur son passage, si non comment comprendre un ministre de la république du Mali détruit des édifices de maliens comme lui sans aucune procédure? Des gens qui durant toute leur vie œuvré et de façon honnête sont arrivés à construire une maison à coût de millions dans un pays comme le Mali. Un jour un ministre de la république fait détruire, c’est simplement malhonnête. Il est aigri, jaloux et égoïste.
    Il ne mérite même pas d’être ministre car ignore le simple principe d’une république: séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Comme rien n’était, M Batilly juge et applique ses décisions de justice comme bon le semble. C’est vraiment délirant, injuste.
    Défendre les servitudes d’une rivière parce que c’est la politique du président de la république. Il y a des procédures monsieur le Ministre. Si c’est vraie que c’est le président qui a arrêté vos travaux de destruction, vous devez démissionner, pace que c’est un désaveu pour vous.
    Dédommager les victimes, c’est une évidence mais avec quel argent ; peut être de l’ACI, il n’est pas question de le faire avec l’argent du contribuable malien. Les maliens ne seront pas d’accord pour payer vos bêtises.
    Si un citoyen viole la loi, les tribunaux sont là pour ça monsieur, faites en recoure. Ce que vous faites est vraiment ridicule. Arrêtez s’il vous plait.
    Ce sont des structures compétentes en la matière qui ont octroyé les parcelles aux victimes. S’il y a des fautes qui ont été commises, monsieur Batilly adressez vous à elles.
    Monsieur les maliens ne demandent pas tes sentiments, ta pitié, non, non et non. Les maliens disent le droit, tout le droit et rien que le droit et cela pour tous. On n’a vraiment pas besoin de tes sentiments. Reserve les pour ton entourage, tes proches.

  34. Tout ce qu’il faut retenir de cette pitoyable comédie, c’est la preuve (une de plus hélas! 🙄 ) d’un IMMENSE FOUTOIR au niveau du gouvernement!… 😥 😥 😥

    On a d’un côté un ministre populiste qui depuis le début, ne rêve que de « coups d’éclats » pour faire parler de lui, et d’un autre côté, un président qui ne sait même pas que son propre ministre lance une opération d’une telle envergure et d’une telle portée! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Il en résulte la bouffonnerie suivante:
    Un MINISTRE DE LA REPUBLIQUE ordonne tout seul dans son coin un déguerpissement HISTORIQUE avec une foule de maisons détruites et des familles entières jetées à la rue, et le PRESIDENT DE CETTE MEME REPUBLIQUE ( 😯 🙄 ) qui dés le lendemain, ordonne l’arrêt immédiat de cette même opération de déguerpissement lancée par… son propre ministre! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Pour un peu, il allait ordonner la reconstruction immédiate des maisons démolies par…son propre gouvernement!! :mrgreen: 🙄 😯

    Entre des ministres avides de notoriété et qui font n’importe quoi, et un président ( 🙄 !) qui IGNORE TOUT des actions lancées par ses propres ministres, on assiste une fois de plus à l’AMATEURISME effarant d’un pouvoir INFANTILE! 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    • Helas!
      Ainsi marche la “République des camarades”.
      Leproblème dans ce contexte est que ce ministre des domaines-Me Bathily-a cru trop en sa propre légende en utilisant comme cheval de bataille le Droit dans un pays où les règles (de droit) n’existent pas ou même si elles y sont de nom, sont là pour permettre à une caste de privilégiés de s’en affranchir.
      Pis ce ministre zélé se croit prince dans son royaume car ayant été l’un des architechtes du Code Domanial et Foncier du Mali.

  35. Quand c’est pas l’hivernage, c’est l’année scolaire (priorité à la scolarité des enfants). Quand est-ce alors peut on ordonner une opération de déguerpissement?

  36. le malien n’aime laloi que dans les discours, jamais dans les pratiques et surtout quand ça les concerne
    fonce, bathily sans état d’âme, on est avec toi
    de toutes les façons c’est pas lui qui a voté cette loi

  37. C’est des histoires à dormir debout TELLEMENT que c’est énorme GROTESQUE. Comment au vu et au su de tout le MONDE des rapaces des voraces des inconscients peuvent FAIRE des TF sur une FORET CLASSÉE ? Le MALI est pourrit jusqu’à la moelle épinière au niveau de son administration : pour l’instant seuls les AVIDES, les CUPIDES des maliens, les “je m’en fout” payent les pots cassés, les maisons cassées ET LE PRÉFET DE KATI et tous ceux qui ont signés les FAUX documents administratifs SANS ENQUÊTE PRÉALABLES ? qu’est ce qu’ils ont eu ? C’EST PAREILLE pour toutes ces sociétés et les gens vont se révolter un jour s’ils n’ont plus de terre : Ceux de Tienfala autochtones de Mounoumounba etc…ne sont pas MÉRITENT autant que ces LONGS BRAS qui viennent prendre leur terres. GUERRE des sans terre sera plus dramatique qu’autre chose si BATHILY ne continue pas MAIS VOUS VERREZ QU ON VA LE DÉGAGEZ car IL COMMENCE A FAIRE APPLIQUER LA LOI (et on n’aime pas ça au Mali et chacun veut la loi mais par rapport A SON VOISIN seulement et pas à lui même) : ÉGOÏSME PURE ET DURE ET MÉCHANT du Malien. On verra et ON ATTEND LE TOUR DES sociétés immobilières qui ont font la même chose comme SIFMA de Mamadou Madou Coulibaly etc…etc…

Comments are closed.