Feuilleton du conflit foncier de Samaya : La réplique de Mamadou Ballo aux propos de Lassana Koné dit Gaucher

0
0

L’Association Villageoise de Samaya (AVS) n’entend pas desserrer l’étau autour de Lassana Koné dit Gaucher, 1er conseiller du chef de village. Elle est décidée à l’éjecter de la tête de la Commission de redressement du village de Samaya. C’est le moins que l’on puisse dire, au vu de la présente réplique de Mamadou Ballo, membre de l’AVS, aux propos de M. Koné paru dans nos colonnes, le lundi 05 Décembre 2011.

 

Mamadou Ballo se dit surpris d’entendre Lassana Koné dit Gaucher tenir des propos mensongers concernant la manière dont se déroulent les travaux de redressement du village de Samaya. Selon M. Ballo, contrairement à ce que Gaucher a tenté de faire croire, le maire de la commune rurale du Mandé n’est impliqué, ni de loin, ni de près, à leur décision d’écarter le 1er conseiller du chef de village des travaux de redressement de Samaya. Aussi, s’est-il empressé d’ajouter que la population est assez responsable pour œuvrer dans le sens du bon déroulement des travaux dont dépendent son développement et son bien-être.

Par rapport à la mise en place de la Commission de redressement du village de Samaya, Mamadou Ballo fera savoir que Lassana Koné, sans passer par un quelconque consentement de la population, a unilatéralement décidé de nommer les 11 conseillers du village comme membres de ladite commission. «C’est cette situation qui a fait d’ailleurs que j’ai démissionné de la Commission. Et mon retrait du bureau a beaucoup plu à Gaucher parce que je constituais déjà un obstacle pour lui».

 

Toutefois, il reconnait qu’il existait une petite mésentente entre Lassana Koné et le maire de la commune rurale du Mandé, Mamourou Balla Keita, à cause de la volonté de M. Koné d’écarter la Mairie des travaux de redressement : «Je me rappelle, le préfet de Kati à l’habitude de dire à Gaucher, devant moi, que si jamais il ne s’entend pas avec le maire, lui se verra dans l’obligation d’arrêter tous les travaux».

 

A en croire Mamadou Ballo, la population n’est pas contre les travaux de redressement de Samaya, mais elle est contre le fait que c’est Gaucher qui dirige lesdits travaux. Et d’ajouter que le projet serait un échec, tant que Gaucher continuerait à le piloter. Aussi, il a fait savoir que Lassana Koné, afin d’assouvir son instinct foncier, s’est arrangé pour être le président de l’Association des chefs de village de la Commune Rurale du Mandé, quand bien même il n’a pas la qualité pour l’être parce que il n’est pas chef de village, mais plutôt conseiller du village.                   «Gaucher, dans ses manœuvres, est en complicité avec des géomètres véreux, ceux-là mêmes qui ont semé du désordre dans le lotissement de Kabalabougou, un autre village de la commune du Mandé. Tenez-vous bien, il y a, semble-t-il, une différence de 1058 parcelles entre le plan approuvé par le gouverneur de Koulikoro et le plan sur la base duquel les géomètres veulent procéder aux travaux de redressement», a déploré Mamadou Ballo.                                                                                    

 

Affaire à suivre !

Moussa Touré   


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.